Temps de lecture : 4 minutes


Loi de finances rectificative, déconfinement progressif… Zoom sur le passage d’El Otmani chez les Conseillers

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Saad Dine El Otmani s’est prononcé, hier mardi lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des conseillers, sur plusieurs points sociaux et économiques liés à la pandémie du Covid-19. Retour sur les réponses apportées par le chef de l’Exécutif.

Temps de lecture : 4 minutes

«Réalité et perspectives de la lutte contre les répercussions du coronavirus», a été le thème central de la séance mensuelle à laquelle a pris part ce mardi Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, à la Chambre des conseillers. Ce dernier a tout d’abord indiqué que la situation épidémiologique au Maroc demeure “maîtrisée” malgré la hausse observée du nombre de contaminations ces derniers jours. El Otmani a souligné que si le Maroc n’avait pas pris les mesures de précaution de manière précoce, il déplorerait aujourd’hui plus de 60000 cas de contamination et plus de 4000 décès.



 



Un dispositif sanitaire bien en place



Lors de sa présentation, le Chef du gouvernement a détaillé les mesures prises par le gouvernement pour la prise en charge des personnes atteintes du Covid-19. À cet effet, El Otmani souligne que 47 établissements hospitaliers dotés de 1826 lits ont été réservés aux patients atteints par le Covid-19, sans oublier les 1214 lits de réanimation mobilisés dans les hôpitaux publics, dont 371 lits dans les CHU.



Le chef du gouvernement a indiqué que les cliniques privées ont consacré 504 lits de réanimation supplémentaires avec tous les équipements nécessaires, et mis à disposition une équipe médicale composée de 985 médecins, rapporte H24info. De plus, 177 hôtels et unités touristiques dans 38 villes ont été mobilisés pour loger les cas suspects d’infection.



 



Déconfinement progressif… des scénarios en cours d’étude



Concernant la stratégie qu’adoptera le Maroc pour sortir progressivement du confinement obligatoire, le Chef du gouvernement a déclaré qu’«il est probable que le déconfinement se passe d’une façon progressive et qu’il soit effectué sur un plan local ou régional», rapporte le quotidien le Matin dans son édition du mercredi 22 avril 2020. El Otmani a également indiqué qu’un comité de pilotage réfléchit actuellement à plusieurs scénarios dans ce sens et informe que les modalités de déconfinement «seront annoncées au bon moment et après consultation avec tous les secteurs concernés».



De l’autre côté, LeDesk nous apprend que le Maroc aurait choisi de confier la stratégie de confinement au cabinet américain Boston Consulting Group (BCG). Selon la même source, une collaboration avec d’autres cabinets dont Mckinsey  (concurrent de BCG) ne serait pas exclue. 



 



Loi de Finances rectificative… El Otmani temporise



L’instauration d’une Loi de Finances rectificative est le souhait d’une bonne partie des députés parlementaires, notamment ceux du parti de l’Istiqlal. Interrogé sur l’éventualité de l’adoption d’une loi rectificative, le Chef du gouvernement appelle à la patience, le temps d’avoir plus de visibilité. «Une Loi de Finances couvre toute une année et pas uniquement quelques mois. En fonction de l’évolution de la situation, ce qui n’a pas été réalisé en avril pourrait par exemple être rattrapé en novembre. Il faut attendre un peu pour avoir plus de visibilité», souligne El Otmani.



Sur le plan économique, El Otmani estime que les prévisions au niveau mondial laissent présager une récession économique internationale, y compris au Maroc. Cela s’explique notamment en raison de la baisse de la demande extérieure et du recul des revenus du tourisme, des Investissements directs à l’étranger (IDE), dont le Maroc bénéficie, en plus de la baisse de la demande intérieure et de la consommation. Dans ces circonstances, El Otmani affirme qu’il compte sur les entreprises ayant pu résister aux effets de la pandémie pour contribuer à l’effort national collectif en assurant la continuité de leurs activités de production et en maintenant les postes d’emploi.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…