Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib (BAM) © DR

Temps de lecture : 3 minutes


Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Afrique, Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Pour juguler l’inflation, les banques centrales accélèrent les hausses de taux d’intérêt. La prudence de Bank Al-Maghrib, qui a maintenu le taux directeur inchangé à 1,5% depuis le début de l’année, est compréhensible eu égard à la nature de l’inflation qu’elle est censée combattre. Le Maroc vit une inflation essentiellement d’origine externe. Et, Bank Al-Maghrib n’a aucun moyen d’agir sur les cours mondiaux des matières premières. L’arme traditionnelle du taux directeur pour calmer l’inflation pourrait donc se révéler inefficace.

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un combat contre l’inflation qui se retrouve un peu partout, bien loin des standards habituels. Leur principale arme : le taux directeur. Dans certains pays comme la Chine, le Japon, l’Indonésie, la Russie ou encore la Turquie, les taux évoluent à contre-courant de la tendance mondiale.

Lire aussi : Politique monétaire : le statu quo justifié ?

 

La nécessité de comprendre et d’anticiper l’inflation

Depuis le début de l’année, le taux directeur est resté inchangé à 1,5% au Maroc. Avec une inflation qui a atteint 8% en août, dont une hausse de plus de 14% des prix des produits alimentaires, Bank Al-Maghrib a la pression à la veille du conseil de politique monétaire de ce mardi 27 septembre. Face au comportement de l’inflation depuis quelques mois, les investisseurs sont plus indécis que jamais sur l’évolution du taux directeur. C’est ce que révèle le sondage d’Attijari Global Research : 49% pour le statu-quo et 51% pour la hausse du taux directeur.

Lire aussi : Ce qu’il faut retenir du rapport annuel de Bank Al-Maghrib

Dans le contexte actuel, le «moyen terme» prend encore plus d’importance dans le mandat de la Banque centrale dont l’objectif est d’assurer la stabilité des prix. Cela veut dire qu’elle peut rester insensible aux mouvements actuels si les tensions s’apaisent en fin d’année ou en 2023. Dans un tel scénario, elle aura assuré sa mission. La prudence de la banque centrale est compréhensible eu égard à la nature de l’inflation qu’elle est censée combattre. Le Maroc vit une inflation essentiellement d’origine externe et la banque centrale n’a aucun moyen d’agir sur les cours mondiaux des matières premières. La hausse du taux directeur va renchérir le coût du crédit et freiner davantage une économie convalescente mais n’aurait que peu d’effet sur l’inflation. Cependant, plus de clarté dans le discours de la banque centrale enverrait peut être le signal nécessaire pour permettre d’ancrer les anticipations d’inflation.


Recommandé pour vous

Maroc-Espagne : les Lions en quarts de finale !

Temps de lecture : 9 minutes    Yassine Bono arrête trois tirs aux but. Le Maroc est qualifié pour les 1/4 de finale de la coupe du monde pour la première fois de son his…

Géopolitique de l’Afrique : le PCNS publie son rapport annuel 2022

Temps de lecture : 4 minutes Le Policy Center for the New South (PCNS) vient de publier son rapport annuel sur « la géopolitique de l’Afrique 2022 ». Un ouvrage collectif de …

Adoption de l’intégralité du PLF : ce qui va changer en 2023

Temps de lecture : 5 minutes Réunie le 5 décembre en plénière, la Chambre des conseillers a donné son feu vert au projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023). Il a reçu l’aval …

Marrakech : coup d’envoi de la 7e Semaine nationale de l’artisanat

Temps de lecture : 6 minutes Le coup d’envoi de la septième édition de la Semaine nationale de l’artisanat (SNA), un événement emblématique de l’artisanat marocai…

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enqu…

Mondial 2022 : quelles sont encore les chances des pays africains ?

Temps de lecture : 5 minutes Le Maroc, le Sénégal, la Tunisie, le Ghana et le Cameroun gardent tous une chance de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, Qa…

Pleins feux sur les atouts logistiques du Maroc

Temps de lecture : 7 minutes Le Maroc a fait des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires un levier de développement, en y consacrant de lourds investissemen…

PLF 2023 : la réforme fiscale dans le collimateur

Temps de lecture : 5 minutes La réforme fiscale inscrite dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) continue de susciter la colère des professionnels libéraux. Du côté des a…

BAD : l’Afrique progresse sur la voie de l’industrialisation

Temps de lecture : 6 minutes La Banque africaine de développement (BAD), l’Union africaine (UA) et l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) viennen…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé d…

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après q…