Temps de lecture : 5 minutes


Emploi : quelles sont les entreprises les plus convoitées au Maroc ?

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Rekrute dévoile son 4ᵉ classement des 25 entreprises les plus attractives du Maroc. Le secteur bancaire et l’automobile continuent à dominer le classement des meilleurs employeurs en 2022. Quant au domaine de la finance, il évolue dans le même sens avec l’entrée de nouveaux acteurs. Les centres d’appel, pour leur part, renforcent leur attractivité et gagnent de nombreux points dans le classement. Détails.

Temps de lecture : 5 minutes

Rekrute vient de publier la quatrième édition du classement « TOP 25 Recruteurs 2022 » des entreprises les plus convoitées au Maroc. Cet outil met en exergue les 25 meilleurs employeurs qui savent attirer et fidéliser les talents dans le pays.

Le classement tente donc de mettre en avant les entreprises qui jouissent d’une marque-employeur forte, notamment grâce à l’attractivité de son volet ressources humaines. L’objectif est d’aider les candidats à mieux affiner leurs recherches d’emploi et à cibler les structures les plus intéressantes.

 

Les banques en tête du classement

D’après le classement, Attijariwafa bank maintient sa position de numéro 1 au Maroc, avec un score de 87%. Elle est suivie de Bank Of Africa, avec un score de 67% et BMCI Groupe PNB Paribas en 3e position avec un score de  58%. Stellantis demeure en 4e position avec un score de 49% et Groupe Renault occupe toujours la 5e place avec un score de 48%.

En 2022, deux acteurs de la finance font une entrée remarquable dans le classement ReKrute : la CDG et Bank Assafa. On note aussi la nouvelle présence de quelques grands noms : Richbond, Decathlon, PWC et Maroc Climate and Security – Carrier.

De plus, cette année se démarque aussi par le retour de Yazaki, Royal Air Maroc et CGI.

Lire aussi : Afrique : cinq entreprises marocaines parmi les meilleurs employeurs

 

Un classement fortement mouvementé en 2022

Certains lauréats de 2022 sont montés dans le classement des meilleurs recruteurs de l’année. On note par ordre décroissant : Deloitte qui, présente pour la 4e fois consécutive, gagne neuf places, Sitel, qui enregistre un progrès de cinq points par rapport à l’année dernière, Safran Nacelles et Axa Services qui progressent de quatre places, et Lydec qui gagne une place.

Lauréats de 2021, APM Terminals, McDonald’s, Groupe Label’Vie, la CAC, Eqdom, Majorel, confirment leur présence dans le classement « TOP 25 Recruteurs 2022 ».

 

Les secteurs les plus attractifs de l’année

Les secteurs bancaire et automobile dominent le classement avec une attractivité confirmée pour la quatrième fois consécutive. Les centres d’appel maintiennent leur présence parmi les secteurs les plus attractifs et occupent la 3e place dans le classement.

Par ailleurs, l’aéronautique qui a bien résisté malgré l’instabilité de la conjoncture mondiale partage la 4e place avec l’informatique qui est en plein essor au Maroc depuis l’accélération de la digitalisation.

Rappelons que ce classement a été effectué sur la base de l’analyse de centaines de millions de données enregistrées lors des visites des internautes sur les offres d’emploi disponibles sur le site ReKrute.com en 2022.

« Top 25  Recruteurs » n’intègre pas les entreprises n’y ayant pas publié d’offres d’emploi, ou ayant publié uniquement des offres d’emploi anonymes, ou utilisé uniquement la Cvthèque pour leurs recrutements, fait savoir la même source.

Lire aussi : Tendances RH 2022 : quels sont les profils les plus convoités ?

 

Comment une entreprise peut-elle améliorer son image de marque employeur ?

«Nous avons créé il y a quelques temps le concept de l’Inbound Recruiting dont l’objectif premier est de mettre la marque employeur au cœur d’un projet de recrutement», explique Amine Khayatei, expert en ressources humaines, dans une interview accordée à LeBrief.

Il s’agit d’un travail qui se fait sur un moyen long terme, poursuit-il. «Cela passe par un audit de l’existant en termes d’outils de marque employeur et des enquêtes auprès des employés. Nous mesurons par la suite l’impact de cette marque auprès des employés en interne. C’est ce qui permet avec le temps d’en faire les premiers ambassadeurs de la marque», détaille notre expert.

Ensuite, ajoute-t-il, «nous attaquons le volet « réseaux sociaux pro«  et autres comme facebook, instgram, ou encore TikTok pour créer du contenu, non pas pour vendre un service mais pour partager des informations intéressantes. Cela permet d’avoir de plus en plus de followers et, de ce fait, pouvoir partager des besoins en recrutement».

Et de noter que la marque employeur doit être une parfaite combinaison d’outils adaptés à chaque société et de MindSet répondant aux attentes du marché. «Sans cela, il est très difficile d’avoir une marque forte», relève notre intervenant.

 

Quid de l’attractivité du volet RH d’une entreprise ?

Concernant l’attractivité sur le volet ressources humaines, quatre critères sont importants de manière globale. Il est notamment question de l’environnement, du bien-être, de la marque employeur et du salaire, précise l’expert.

«Les nouvelles générations classent finalement le critère du salaire en dernière position. Cela ne veut pas dire qu’il n’est pas important, mais un salaire sans environnement et projet ne sert à rien du tout, et est voué à l’échec, ce qui amène forcément à un turnover important», conclut-il.

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…