Temps de lecture : 6 minutes


Covid-19 : le Maroc se prépare pour un Ramadan en confinement

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Le Maroc compte désormais près de 3000 cas de contamination au coronavirus. Bien que les clusters de contagion commerciaux et industriels préoccupent l’opinion publique, le ministre de la Santé, rassure et affirme que la situation est sous contrôle. Pour renforcer les dispositifs de protection des citoyens contre le Covid-19, les bavettes en tissu non tissées ont été soumises à une norme stricte et de nouveaux tests de dépistage rapide ont été adoptés par les autorités sanitaires. Actée le samedi 18 avril, la prolongation de l’état d’urgence sanitaire coïncide avec le Ramadan.

Temps de lecture : 6 minutes

Le bilan des infections au Covid-19 frôle les 3000 cas au Maroc. Selon les derniers chiffres partagés par le ministère de la Santé, 135 nouvelles contaminations, 2 nouveaux décès et 13 nouvelles guérisons ont été détectés entre hier à 18h et ce lundi 20 avril 10h. Le bilan du royaume atteint ainsi 2990 personnes malades, 143 morts et 340 rémissions. 478 nouvelles personnes ont été testées négatives au coronavirus, portant le total des cas exclus à 12746.



 



Le problème des foyers de contagion



Médias24 soutient que l’apparition ces derniers jours de clusters industriels et commerciaux est à l’origine de la progression vertigineuse de la pandémie dans le royaume. En effet, poursuit la même source, de grandes et moyennes surfaces (GMS) ainsi que des usines, opérant dans le secteur agroalimentaire ou celui des dispositifs médicaux, ont été identifiées comme foyer de contagion. Jugées vitales, les activités de ces derniers n’ont pas été suspendues, exposant ainsi les travailleurs et les ouvriers aux risques de contamination. Pour Médias24, ce sont les employés des GMS qui sont les plus affectés par la pandémie, compte tenu du nombre important de clients avec lesquels ils interagissent au quotidien.



Cependant, malgré la menace que représentent ces clusters, Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, se dit confiant quant à la gestion de la crise sanitaire actuelle, indique Le Matin. «Bien que les chiffres annoncés dernièrement soient en hausse, il faut savoir que nous arrivons à maîtriser la situation, et ce grâce à la mobilisation de tous pour respecter les mesures de confinement», a rassuré le ministre lors du point de presse de ce dimanche. Il a tenu toutefois à appeler tous les Marocains à faire preuve de vigilance et à continuer d’appliquer les dispositifs en vigueur, notamment le confinement, la distanciation sociale et le port du masque de protection.



 



Du nouveau côté production de masques et tests de dépistage



Dans son édition de ce 20 avril, L’Économiste nous apprend que le ministère de l’Industrie et du Commerce a exigé des industriels le respect de la nouvelle norme de fabrication des masques de protection en tissu non tissé à usage non médical. La confection de ces bavettes «est dorénavant soumise à l’obligation de respecter les spécificités techniques dictées par la norme marocaine NM ST 21.5.200», précise la tutelle. Ainsi, les masques doivent être désormais fabriqués à partir d’un Polypropylène vierge et composés de trois couches filtrables superposées en tissu non tissé, assurant la couverture du nez, de la bouche et du menton de l’utilisateur. Le ministère ajoute que ce référentiel obligatoire «constitue une base garantissant la traçabilité du produit» et facilite les contrôles réguliers visant à «s’assurer de la conformité des masques en vente aux exigences réglementaires».  



Toujours dans le cadre des efforts déployés pour endiguer le coronavirus, les autorités sanitaires ont adopté un test de dépistage antigénique, plus rapide que le PCR. D’après le quotidien arabophone Al Massae, cette nouvelle technique, déjà appliquée au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca, permet d’obtenir un résultat en 15 minutes. Bien qu’il ne soit pas aussi précis que le PCR, ce test antigénique sert à optimiser la gestion des cas admis en urgence. Le journal explique que «la diversification des tests peut aider dans le dépistage de milliers de cas contacts sans attendre l’apparition des symptômes».



 



Confinement pendant le Ramadan



Le samedi 18 avril, la prolongation de l’état d’urgence sanitaire a été actée à l’issue d’une réunion exceptionnelle du Conseil de gouvernement. Cette prorogation implique la reconduite des mesures mises en place dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Elle coïncide cependant avec l’avènement, le week-end prochain, du mois sacré du Ramadan. L’Économiste rapporte que les autorités publiques vont certainement adapter les horaires d’ouverture et de fermeture des magasins, tout en soulignant que le ministère de l’Agriculture a déjà assuré l’approvisionnement des marchés, en légumes, fruits, poissons et autres produits durant ce mois sacré. La qualité de ces denrées continuera à être soumise au contrôle de commissions compétentes, qui veilleront «au suivi régulier de l’état des espaces commerciaux et l’efficience des circuits de distribution», indique le quotidien.



Enfin, cette année, le Ramadan intervient dans un contexte inédit, qui impactera les prières de Tarawih et les Ftours (rupture du jeune) en famille. Les mosquées étant fermées et les déplacements limités, les fidèles devront faire leurs prières à domicile et ne devront pas quitter leurs maisons. Ces dispositions ont pour objectif de protéger les citoyens du coronavirus et d’éradiquer la maladie dans le royaume.


Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…
CMC : comment consolider l’économie nationale ?

CMC : comment consolider l’économie nationale ?

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) vient de publier son Bulletin thématique intitulé "État social et développement humain". Sous le n°55-56, ce dernier rapport annuel du Centr…