Temps de lecture : 3 minutes


Parlement : une rentrée mouvementée

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Vendredi, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a donné le coup d’envoi de la session printanière de l’année législative en cours. Une session marquée par une polémique concernant les primes « carburant ». Une partie des parlementaires aurait refusé de renoncer à certaines primes malgré la situation compliquée que vit le royaume actuellement.

Temps de lecture : 3 minutes

C’est dans une ambiance particulière qu’a été donné le coup d’envoi vendredi dernier de la séance plénière consacrée à l’ouverture de la deuxième session de l’année législative en cours. 24 parlementaires seulement ont assisté à cette ouverture, sur un total de 395 députés, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du lundi 13 avril 2020.



Habib El Malki, président de la première Chambre, en a profité pour saluer les efforts que fournit l’État pour mettre fin à cette pandémie, que ce soit sur le plan social ou économique. Habib El Malki a également noté qu’en dépit du contexte difficile, les institutions marocaines ne manquent pas de remplir leurs rôles et d’exercer leurs compétences. Il a évoqué dans ce sens l’adoption rapide par la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le 23 mars, du projet de décret-loi sur les dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire et aux procédures de sa déclaration, pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19, rapporte le journal Aujourd’hui le Maroc.



Par ailleurs, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, s’est rendu au parlement ce lundi pour répondre aux questions relatives au coronavirus. Une séance axée sur les répercussions sanitaires, économiques et sociales de la propagation du virus et les mesures engagées pour faire face à cette pandémie. Le passage du chef de l’exécutif sera particulièrement suivi afin de faire le point sur le programme mis en place par le gouvernement pour contrecarrer la propagation de la pandémie.



 



Des parlementaires sous les feux du projecteur



Le quotidien Assabah révèle, ce lundi 13 avril 2020, que des parlementaires ont refusé de renoncer aux primes de gasoil qui leur ont été attribués par l’État. Les chefs de parti sont finalement intervenus pour expliquer que le pays passe par des moments difficiles et qu’ils (les parlementaires) doivent donner l’exemple et faire l’effort de renoncer provisoirement à certains avantages. Dans une déclaration au journal Assabah, Hamid El Abkari, spécialiste en affaires parlementaires, a appelé à réduire le nombre de parlementaires dans les deux Chambres et diviser par deux toutes les primes qui leur sont versées, estimant que cela ne pourrait faire que du bien aux caisses de l’État.


Santé : comment affronter ce grand froid ?

Santé : comment affronter ce grand froid ?

Il existe plusieurs façons de se prémunir contre le virus de la grippe. L’une des plus efficaces est de booster son système immunitaire. En effet, plus votre système immunitaire es…
Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…