Coronavirus : le Maroc prévoit-il un dépistage massif ?

Temps de lecture : 5 minutes


Coronavirus : le Maroc prévoit-il un dépistage massif ?

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Avec 560000 infections et 25300 décès, la pandémie du coronavirus se propage encore dans le monde. Certains pays, dont la Corée du Sud et Singapour ont réussi à contenir la progression du virus en adoptant une stratégie de dépistage massif. Cette initiative a largement porté ses fruits, vu que lesdits pays ont enregistré un nombre très faible de décès. Loin de lancer un dispositif similaire, le Maroc continue de préconiser le confinement à domicile et la distanciation sociale.

Temps de lecture : 5 minutes

Le dépistage semble une mesure nécessaire et impérative pour contenir la propagation du Coronavirus. Alors que le bilan mondial de cette pandémie continue de s’alourdir, s’élevant ce vendredi 27 mars à 560000 infections et 25300 décès, certains pays ont prouvé que le confinement et la distanciation sociale ne sont pas les seules solutions contre le Covid-19.



En effet, la Corée du Sud a trouvé un moyen plus efficace pour ralentir la progression du virus. Depuis la déclaration des premiers cas dans le pays, cette dernière a effectué plus de 300000 tests de dépistage par jour, pour pouvoir identifier les contaminés et les personnes qui ont été en contact avec eux, expliquent Les Échos. La même source ajoute que grâce à cette initiative et à l’isolement précoce des malades et des cas contact (personnes en contact direct avec des contaminés), la Corée du Sud ne compte que 140 morts liés au coronavirus, et ce malgré sa proximité avec le premier épicentre de la pandémie, la Chine. Singapour et Taïwan, adoptant la même stratégie que Séoul, accusent aujourd’hui d’un nombre très réduit de décès (2 morts chacune).



Toutefois, malgré l’efficacité de cette démarche, plusieurs autres pays préfèrent réserver les tests de dépistage au cas extrêmement suspects. Parmi ces pays on retrouve la France. Selon H24Info, la République française a justifié cette décision par le nombre insuffisant de tests disponibles dans le pays. Outre la France, les États-Unis, dont le nombre d’infections (86550 cas) a dépassé celui de la Chine (81340 cas) et de l’Italie (80600 cas), ont également fait état d’un manque de tests. Selon les autorités sanitaires américaines, le président Donald Trump est le seul responsable de cette pénurie. Ce dernier avait assuré que le virus n’était «pas si méchant que ça» et que son gouvernement devait davantage se concentrer sur les défis économiques auxquels fait face le pays, dénonce le quotidien américain le New York Times.



 



Dépistage au Maroc 



D’après H24Info, depuis l’apparition du premier cas de contamination lié au Coronavirus dans le royaume, seuls 900 tests de dépistage ont été réalisés. Le pays, poursuit la même source, a suivi à la lettre les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé en mettant les personnes soupçonnées d’être infectées en quarantaine plutôt que de les soumettre a des tests. Toutefois, le Maroc tarde encore à entamer une campagne massive de tests. Selon Joumana El Turk, microbiologiste et doyenne de la faculté des sciences de la santé à l’Université Internationale de Casablanca, le royaume manque de moyens financiers, matériels et humains et «arrive à peine à tester les gens malades». El Turk explique aussi que «les tests actuels sont assez complexes» et «qu’il faut attendre quasiment une demi-journée pour avoir les résultats». De son côté, l’Économiste ajoute que seuls les laboratoires de l’Institut Pasteur du Maroc à Casablanca, de l’Institut d’Hygiène et de l’Hôpital d’Instruction Militaire Mohammed V de Rabat disposent de locaux adéquats et de personnel qualifié pour effectuer ces dépistages.



Par ailleurs, la microbiologiste a précisé à H24Info que le Maroc a été pris de court par le virus et qu’il n’a pas eu le temps de commander suffisamment de tests pour couvrir ses besoins. Cependant, elle a annoncé que de nouveaux tests seront bientôt délivrés au pays. Et d’ajouter : «ces nouveaux tests seront plus rapides, avec un temps d’attente de seulement 45 minutes pour obtenir un résultat. Ce qui permettra donc de mener des dépistages en masse, étant donné que le test sera plus rapide, moins cher et moins complexe, et pourra être effectué par plus de laboratoires».



En attendant l’arrivée de ces nouveaux tests de dépistage, le Maroc, qui compte désormais 333 cas de contamination et 21 décès, consolide les mesures anticipatives et continue d’exhorter les citoyens à se confiner chez eux. Rappelons que depuis vendredi 20 mars, le pays a déclaré l’État d’urgence sanitaire et qu’il a procédé à la fermeture de toutes les écoles, les universités, les mosquées et tous les espaces publics. Il a en plus interdit tous les rassemblements et réunions de plus de 10 personnes ainsi qu’il a suspendu tous ses voyages aériens et maritimes pour garantir un contrôle optimal de cette crise sanitaire.



Recommandé pour vous

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le…

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transpor…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice…

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air po…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’év…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas …

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure…

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rsq…

Statut des enseignants-chercheurs : une réunion attendue avec le chef du gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Les enseignants-chercheurs ne sont pas encore parvenus à un accord définitif sur la nouvelle r…

Pénurie d’eau : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress hydrique touche plusieurs régions du monde, dont le Maroc. Cette crise est due à plu…

CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressorti…