Aller au contenu principal

Évolution de la pandémie, stade 3 en vue (infographie)

Dans la soirée du mercredi 25 mars, 55 nouvelles personnes souffrant du coronavirus ont été confirmées par le ministère de la Santé. Ces nouvelles infections portent le bilan total du Maroc à 225 cas avérés. Les villes les plus touchées par cette pandémie sont Casablanca, Meknès, Rabat et Fès. Les personnes âgées de plus de 51 ans sont les plus vulnérables face à ce virus. Le gouvernement, qui a établi 3 scénarios au début de cette crise sanitaire, cherche à contenir la propagation du Covid-19 avant qu’elle n’atteigne le stade 3.

Par H.L.B, Publié le 26/03/2020, mis à jour le 26/03/2020
Teaser Media
L'évolution de la pandémie du coronavirus au Maroc

La progression exponentielle du Covid-19 au Maroc se poursuit. Ce mardi 25 mars à 18h, le ministère de la Santé a annoncé 55 nouvelles infections au coronavirus, ce qui porte le nombre total de cas dans le pays à 225. Un homme de 65 ans, originaire de Meknès et qui souffrait d’une maladie chronique, est mort ce mercredi, devenant ainsi la 6e victime de cette pandémie. Le ministère a également indiqué qu’une 7e guérison a été enregistrée dans le royaume. Il s’agit d’un patient casablancais âgé de 69 ans. Le graphe ci-dessous montre l'évolution exponentielle du nombre de cas recensés et nous rappelle un scénario déjà vécu en Italie, France ou encore Espagne.

évolution

 

Les régions les plus touchées par le virus

En citant Hafid Zahri, le conseiller en communication auprès du ministre de la Santé, le quotidien Le Matin rapporte, dans son édition du jour, que les plus larges clusters d’infections ont été identifiés dans les régions suivantes : Casablanca-Settat (59 cas), suivie de Fès-Meknès (50 cas), Rabat-Sale-Kenitra (45 cas), Marrakech-Safi (32 cas) et Tanger-Tétouan-Al Hoceima (14 cas). En revanche, les plus faibles nombres de cas (1 à 4) ont été enregistrés dans les régions de Souss-Massa, l’Oriental, Beni Mellal-Khenifra, Gulemim-Oud Noun et de Draa-Tafilalet.

cas région

 

Les personnes âgées de 51 ans et plus sont les plus vulnérables

Selon Hafid Zahri, 3109 personnes ont été soumises un test de dépistage depuis l’enregistrement du premier cas au Maroc, dont 669 ont achevé la période de surveillance, tandis que 2341 sont toujours sous contrôle médical. Hespress Fr ajoute que 51% des contaminations viennent de l’étranger, alors que les autres (49%) ont contracté le virus localement. Le ministère a expliqué que le Covid-19 touche principalement les personnes âgées de 51 ans et plus à raison de 32,6%, notant qu’aucun cas n’a été enregistré chez les enfants/adolescents âgées de 5 à 15 ans (peut-être car ils ne sont pas dépistés étant donné leurs faibles symptômes). Et de préciser que la catégorie entre 15 et 25 ans a enregistré un pourcentage de 9,1% et la tranche d’âge entre 40 et 65 ans a atteint les 36,9%.

 

Les mesures gouvernementales anti-coronavirus

Depuis la déclaration de la pandémie du Covid-19, le pays s’est empressé de mettre en place les mesures nécessaires pour contenir sa propagation et amortir son impact. Le Maroc a ainsi créé un Comité dédié au suivi régional, national et international de l’épidémie. Il a également crée un autre Comité de veille économique pour anticiper et gérer les retombées économiques de cette pandémie sur les finances nationales. En outre, le gouvernement a déclaré l’État d’urgence et adopté des dispositifs pour sensibiliser les citoyens quant à l’ampleur de la situation, tout en les exhortant à rester chez eux. Puis, conformément aux nouveaux décrets-lois n°22-20 et n°2.20.293, la Direction générale de la sureté nationale (DGSN) a arrêté plusieurs personnes qui ont transgressé les mesures de l’État d’urgence sanitaire ainsi que des individus qui ont diffusé des informations erronées à propos du coronavirus sur les réseaux sociaux.

Par ailleurs, le ministère de la Santé a approuvé, en ce début de semaine, l’utilisation de la molécule chloroquine comme traitement pour le Covid-19. D’après H24Info, Hafid Zahri a affirmé que plusieurs pays étrangers, dont la France et la Chine, ont eu recours à cette molécule. Il a ajouté que le ministère de tutelle a autorisé les établissements de santé à utiliser la chloroquine et l’a fournie à tous les hôpitaux universitaires, régionaux et provinciaux. Les patients qui souffrent d’une maladie chronique nécessitant un médicament contenant ladite molécule peuvent le recevoir gratuitement en présentant leur dossier médical.

Pour rappel, au début de ce mois de mars, Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, avait présenté trois scénarios quant à l’évolution de l’épidémie du coronavirus. Le premier correspondait à l’identification de 200 cas suspects et de 50 cas confirmés et avait pour objectif d’identifier rapidement les cas et d’éviter la propagation du virus grâce au déploiement de chambres d’isolement à pressions négatives dotées d’équipement de réanimation. Le deuxième scénario portait sur des estimations de 2000 cas suspects et 500 cas confirmés et visait en priorité la réduction du nombre de décès, en menant des recherches actives pour identifier les clusters et les foyers de contagion. Le troisième et pire scénario concernait 10000 cas confirmés. Dans cette situation, l’objectif serait de contrôler l’épidémie, garantir la continuité des services sanitaires et réduire le nombre de décès.


  • Partagez

Covid-19 : les avantages et les inconvénients du confinement obligatoire

L’état d’urgence sanitaire imposé, depuis le 20 mars au Maroc, a forcé plusieurs personnes à rester...

CNSS et RAMED : indemnités des salariés en arrêt temporaire du travail

À la date du 1er avril à 17 heures, plus de 700 000 travailleurs du secteur privé se sont inscrits pour bénéficier de l’allocation mensuelle délivrée par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS)...

Covid-19 : tout savoir sur les indemnités des secteurs formel et informel

Plus de 700.000 salariés du secteur privé déclarés sont désormais inscrits sur le portail la Caisse...

Coronavirus : faut-il généraliser le port du masque en public ?

En pleine épidémie du Covid-19, le port du masque de protection, que ce soit un masque chirurgical bleu ou un masque respiratoire, est conseillé dans l’espace public. L’efficacité de cette stratégie f...

Marcel Botbol est mort du coronavirus

Ce mercredi 1er avril, le chanteur et musicien marocain Marcel Botbol est décédé à l’hôpital Bichat, à Paris, où il était admis en réanimation après avoir contracté le coronavirus. «Marcel Botbot étai...

Samsung Maroc s’adapte à la situation d’urgence sanitaire

Dans ce contexte d’état d’urgence sanitaire, décrété le 20 mars et qui durera jusqu’au 20 avril, et...