Temps de lecture : 5 minutes


Sahara : l’Allemagne approuve le plan d’autonomie du Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Politique , En Bref

Temps de lecture : 5 minutes

Le ministère allemand des Affaires étrangères a souligné ce lundi 13 décembre que le plan d’autonomie marocain est une «contribution importante» à la fin du conflit du Sahara. Il a déclaré que «l’Allemagne soutient l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara, Staffan de Mistura, dans ses efforts pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, sur la base de la résolution 2602 du Conseil de sécurité», ajoutant que «le Maroc a apporté une contribution importante à un tel accord en 2007 avec son plan d’autonomie».




Lire aussi : Maroc-Allemagne : vers un rétablissement des liens diplomatiques ?




Intitulé « L’Allemagne et le Maroc : relations bilatérales« , le communiqué de la diplomatie allemande semble être une tentative d’apaisement des tensions entre les deux pays. Dans ledit document, Berlin fait l’éloge du rôle de médiation et de stabilisation que le Royaume a joué au fil des ans dans les conflits régionaux, dont le conflit libyen. «Le pays joue un rôle important dans le développement durable de la région ; cela se manifeste notamment par son engagement diplomatique dans le processus de paix libyen», précise la même source.



Rappelons que l’exclusion du Maroc de la conférence de Berlin de janvier 2020 a été l’un des facteurs les plus marquants qui ont accru les tensions entre les deux pays. À l’époque, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, avait publié un communiqué virulent dans lequel il fustigeait l’Allemagne et s’interrogeait sur les raisons de sa mise à l’écart de Rabat et sur le bien-fondé de son engagement dans le conflit libyen. 




Lire aussi : Maroc-Allemagne : les raisons du conflit




De plus, le communiqué du ministère allemand souligne que la coopération germano-marocaine se concentre sur plusieurs domaines tels que le développement économique durable, l’emploi, les énergies renouvelables ainsi que la gestion des ressources en eau. «En 2020, l’Allemagne a apporté son soutien au Maroc dans la gestion de la crise de la Covid-19», précise le communiqué. Et de préciser que «l’Allemagne soutient le processus de modernisation du Maroc et compte tenu du volume de ses engagements, à savoir près de 1,2 milliard d’euros en 2020, elle est l’un des principaux bailleurs de fonds bilatéraux». Ainsi, le ministère allemand des Affaires étrangères a qualifié de remarquables les relations économiques et commerciales entre les deux pays, notant qu’en 2019, l’Allemagne était le septième partenaire commercial du Maroc.



Il faut souligner que le ton du communiqué met en lumière la volonté du gouvernement allemand de reconstruire la confiance avec le Royaume, indiquant clairement qu’il a compris le message du Maroc et cherche à entamer une nouvelle ère dans les relations bilatérales. Ce communiqué semble être une réponse au discours du roi Mohammed VI du 46e anniversaire de la Marche verte, durant lequel il a déclaré : «Je souhaite dire à ceux qui ont des attitudes ambiguës ou ambivalentes que le Maroc n’aura aucune transaction économique ou commerciale avec eux dans laquelle le Sahara marocain n’est pas inclus». Cette déclaration concernait principalement les pays qui ont exprimé leur mécontentement à la suite de l’annonce de la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara, dont l’Allemagne.



En effet, onze jours après la reconnaissance américaine, le gouvernement allemand, alors membre non permanent du Conseil de sécurité, a convoqué une réunion de consultation pour discuter des implications de la décision de Washington. L’ambassadeur allemand auprès des Nations Unies, Christoph Heusgen, a même accusé le Maroc d’«occuper» le territoire, lors de cette rencontre à huis clos.




Lire aussi : Maroc-Allemagne : rappel de l’ambassadeur du Maroc à Berlin




Notons que la position de Berlin sur le Sahara est à l’origine du froid diplomatique actuel entre le Maroc et l’Allemagne. Les premiers signes de ce désaccord bilatéral sont apparus lorsque le gouvernement marocain a annoncé la suspension de tout contact avec l’ambassade d’Allemagne à Rabat. Sans donner de détails, le ministère des Affaires étrangères avait indiqué que cette décision avait été prise en réponse à de «profonds malentendus» avec l’Allemagne sur des questions que le Maroc juge essentielles pour sa souveraineté et son intégrité territoriale.


Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Dans un communiqué du Palais Royal, le roi Mohammed VI s'est dit satisfait de l’amélioration des relations du Maroc avec l’Espagne dans le cadre de la nouvelle feuille de route con…
Entretien téléphonique entre Nasser Bourita et Antony Blinken

Maroc-USA : entretien téléphonique entre Bourita et Blinken

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, s'est entretenu par téléphone, mardi 31 janvier, avec son homologue marocain, Nasser Bourita. Antony Blinken, actuellement en t…
Zones industrielles : le projet de loi adopté chez les représentants

Zones industrielles : le projet de loi adopté chez les représentants

La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité et en deuxième lecture, lundi 30 janvier, lors d'une séance législative, le projet de loi n°102-21 relatif aux zones industriell…
Maroc-Espagne : Pedro Sanchez attendu demain à Rabat

Maroc-Espagne : Pedro Sánchez attendu demain à Rabat

Après avoir tourné la page de la crise diplomatique, le Maroc et l’Espagne entament une nouvelle étape dans leur relation. La Réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espag…
Investissement : quelle politique adoptée par le gouvernement Akhannouch ?

Investissement : quelle politique adoptée par le gouvernement Akhannouch ?

Lors de son grand oral devant la Chambre des représentants, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a répondu ce lundi 30 janvier à une série de questions ayant trait à la politi…
"Forsa" au programme du prochain Conseil de gouvernement

« Forsa » au programme du prochain Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement de ce jeudi 2 février, se tiendra sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Au menu, le programme Forsa et trois projets de décrets. L…
Maroc-UE : le commissaire européen à la Politique de voisinage est attendu au Maroc

Maroc-UE : un haut responsable européen est attendu au Maroc

Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, s’est entretenu au téléphone, le 29 janvier, avec le commissaire européen à la Politique de voisinage et à l'élargissement, Oliv…
18 ans après, le Maroc rouvre son ambassade en Irak

18 ans après, le Maroc rouvre son ambassade en Irak

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a inauguré, ce samedi 28 janvier à Bagdad, la nouvelle amba…