Aller au contenu principal

Opération Marhaba : une subvention de 4,5 milliards de DH de l'État

Le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani s’est rendu ce mardi après-midi au Parlement pour prendre part au grand oral de la Chambre des conseillers. Le Chef du gouvernement a souligné que l’Opération Marhaba 2021 est un “grand défi pour le Maroc”. Il a également appelé les Marocains à réussir ce challenge afin de contribuer à la relance du secteur du tourisme. Le hef du gouvernement a également souligné que 4,5 milliards de DH (MMDH) ont été mobilisés par l'État afin de couvrir la différence des prix réduits pour les billets d'avions et de bateaux au profit des Marocains résidant à l'étranger (MRE). Détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 22/06/2021 à 17:28, mis à jour le 22/06/2021 à 18:09          Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Saad Dine El Otmani à la Chambre des conseillers © DR

Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été invité ce mardi après midi au Parlement afin de répondre aux questions des conseillers au sujet de l’Opération Marhaba 2021. Lors de son intervention, Saad Dine El Otmani a rappelé la place spéciale que porte le royaume pour ses MRE ajoutant que le pays est aujourd’hui devant un véritable défi, celui de réussir l’été 2021 et participer à la relance du secteur du tourisme.

«Nous devons travailler tous ensemble pour faire du Maroc cet été, le Maroc du nationalisme, le Maroc de la solidarité et le Maroc de l’espoir», a souligné le chef du gouvernement devant son audience composée notamment du ministre de la Santé Khalid Ait Taleb et de la ministre du Tourisme, Nadia Fettah Alaoui.  Saad Dine El Otmani a précisé que l’exécutif fait tout pour accueillir les MRE dans les meilleures dispositions. Il a souligné que le pays a renforcé sa communication au niveau central et territorial afin d’offrir une orientation et un accompagnement administratif aux Marocains du monde durant ces prochains mois.

Lire aussi : Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Saad Dine El Otmani a rappelé les efforts faits par le gouvernement et la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) pour inciter les Marocains résidant à l’étranger (MRE) à retrouver les leurs cet été notamment en ce qui concerne les réductions sur les prix des vols d’avions, les liaisons maritimes et les tarifs des établissements hôteliers. Concernant les prix des billets d’avion et des transits maritimes, le chef du gouvernement a souligné qu’une enveloppe de 4,5 milliards de dirhams a été dédiée à ces deux opérations afin de couvrir la différence des prix des billets (2,5 milliards de dirhams pour les prix des billets d’avion et 2 milliards de dirhams pour les prix des billets de bateau).

 

«Les Marocains ont fait confiance en leur nation et en leur roi»

Le Chef du gouvernement a également souligné que la situation épidémiologique au Maroc est maitrisée et que le Maroc a pu éviter le pire concernant le nombre de cas graves, des décès et des admissions en réanimation. El Otmani a exprimé le souhait que le pays puisse poursuivre le processus d’assouplissement et «éviter toute décision non calculée qui risque d’exacerber la situation épidémiologique et nous acculer à revenir sur certaines mesures d’allègement».

Concernant la campagne de vaccination, le Chef du gouvernement a affirmé que les Marocains continuent d’adhérer à cette opération nationale soulignant que près de 10 millions de Marocains ont reçu au moins une dose du vaccin anti-Covid19. «Malgré les difficultés pour acquérir des vaccins, le Maroc réussit pour le moment à faire de bons résultats. Les Marocains ont fait confiance en leur nation, en le roi Mohammed VI qui a donné le coup d’envoi de cette campagne et en les experts marocains dans le domaine qui ont toujours appelé à l’adhésion des citoyens», souligne le chef de l’Exécutif.

Lire aussi : Marhaba : très forte affluence et plusieurs vols saturés en juillet

Sur les réseaux sociaux, l’intervention de Saad Dine El Otmani a été très commentée notamment par les Marocains résidents dans les pays du Golfe. Ces derniers appellent à ce que la période de la quarantaine de 10 jours qu’ils doivent respecter à leur arrivée au royaume soit levée. «Qu’allez-vous faire pour nous aujourd’hui? C’est ce que l’on veut savoir. La crise de la Covid-19 nous a touchés également et il n’est pas possible pour nous de payer 10 jours dans un hôtel de votre choix. On attend toujours qu’une autre solution à notre égard soit décidée», souligne Yousra, une Marocaine résidente au Qatar.

Rappelons que le 13 juin dernier, les autorités locales ont annoncé un assouplissement des conditions d’accès au Maroc pour les citoyens marocains résidant dans les pays de la liste B. L’autorisation exceptionnelle que devaient demander les voyageurs de la liste B auprès des services consulaires pour rentrer au Maroc a été annulée. Les voyageurs ne sont tenus de présenter qu'un test PCR négatif à l’embarquement de moins de 48 heures et de respecter une quarantaine de 10 jours, à leur charge dans un des hôtels désignés par les autorités locales. Et c’est justement ce dernier point qui fâche... Affaire à suivre!

 

 

 

Le Malawi prévoit d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Ce mardi 27 juillet, Eisenhower Nduwa Saxon Mkaka, ministre Malawi des Affaires étrangères, a annoncé, lors d’un point de presse avec son homologue marocain Nasser Bourita, la décision de son pays d’o...

L’UE cherche à maintenir de bonnes relations avec le Maroc

L’Union européenne (UE) considère le Maroc comme un partenaire régional essentiel, notamment au niv...

L’assistant d’Anthony Blinken attendu au Maroc

Joey Hood, secrétaire d’État adjoint américain par intérim aux Affaires du Proche-Orient, devrait arriver au Maroc dans les prochains jours. Selon un communiqué publié sur le site du Pentagone, l’assi...

Heurts en Tunisie et confinement en Algérie

Dans ce podcast, Medi1 fait un tour d’horizon sur l’actualité de ce début de semaine, notamment en Tunisie et en Algérie. La décision du Président Kais Said de renvoyer son Premier ministre et geler l...

L’affaire Pegasus vise à déstabiliser le Maroc, selon Chakib Benmoussa

L’affaire Pegasus continue de faire couler beaucoup d’encre au Maroc comme à l’étranger. Chakib Ben...

Gestion de l'eau : l’heure de vérité a sonné

En cette période estivale et avec les épisodes caniculaires successifs, le problème de la gestion d...