Chakib Benmoussa présentant le rapport du nouveau modèle de développement au roi Mohammed VI © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Le nouveau modèle de développement, une responsabilité nationale

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Dévoilé cette semaine, le nouveau modèle de développement (NMD) comporte plusieurs objectifs à atteindre d’ici 2035 dans plusieurs secteurs d’activité. Un challenge que compte mener le royaume de bout en bout avec l’aide des parties prenantes. La France a d’ailleurs exprimé sa totale disposition au Maroc pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce grand chantier. Les détails.

Temps de lecture : 4 minutes

Le nouveau modèle de développement est à la une de toute la presse nationale ce vendredi 28 mai 2021. L’optimisme est le mot d’ordre pour ce grand projet que porte le royaume à l’horizon 2035. Le journal hebdomadaire La Vie éco souligne que le rapport sur le nouveau modèle de développement n’est que le début d’un processus. «L’un des grands défis pour le Maroc dans les 10 à 15 années qui viennent sera de prouver la capacité à définir à soi-même des challenges et les réussir», peut-on lire sur l’éditorial du journal signé Saad Benmansour.



Le journal rappelle que le Maroc dispose des atouts nécessaires pour gagner le pari et rappelle le parcours effectué par le royaume depuis la réflexion menée en 2006 par feu Abdelaziz Meziane Belfkih. Ce dernier rendait un rapport volumineux sur l’évolution du Maroc de 1955 à 2005 et ses perspectives pour 2025.



Pour le journal, «le Maroc a passé un cap durant cette période et souligne qu’au niveau social, le taux d’analphabétisme a été réduit de plus des deux tiers de ce qu’il n’a été en 2000. L’AMO n’existait pas et le Ramed non plus», note La Vie éco qui rappelle que «sur le plan économique, le Maroc était quasi absent des chaînes de valeur mondiales de l’automobile, l’offshoring, l’aéronautique», sans oublier le secteur agricole qui a beaucoup évolué depuis 2005.



Le journal estime enfin «qu’au vu de ce qui s’est réalisé depuis 2005 et si encore une fois tous les acteurs mettent autant, voir plus d’énergie, de volonté et d’implication, il ne serait pas insensé de penser qu’en 2035, le Maroc sera au rendez-vous».



Pour sa part, le quotidien Les Inspirations éco estime dans son éditorial du jour que «S’il est dûment assimilé et ses prescriptions sérieusement mises en application, le nouveau modèle de développement n’aura pas seulement pour apport de rehausser la pertinence de la vision économique et sociale de notre pays», mais aussi développer des champs comme le sport ou la culture.




Lire aussi Modèle de développement : l’importance de la gestion de l’eau et des ressources naturelles




L’éditorialiste estime que «Le sport et la culture offrent des horizons tout aussi prospères à tout pays qui sait les mettre en valeur et apporter l’encouragement nécessaire aux talents qui s’y démarquent», et appelle à construire «une vision générale à 360° dans ces secteurs à la lumière des orientations désormais tracées par le nouveau modèle de développement».



 



L’éducation et la santé, deux secteurs majeurs d’évolution



Dans son rapport de 170 pages, la CSMD a identifié plusieurs points à corriger pour revitaliser le secteur de la santé et booster l’éducation nationale. Ces deux secteurs sont ceux qui sont revenus le plus souvent dans les contributions des citoyens soumises à la Commission.



Pour ce qui est de la Santé, la commission rapporte que les citoyens exigent une offre de soins de qualité accessible à tous en termes de coût et de proximité. «Les attentes dans ce domaine portent sur le renforcement conséquent des effectifs du personnel médical et sur la répartition équitable des infrastructures de santé sur l’ensemble du territoire, pour résorber les disparités alarmantes relevées en la matière», note le rapport. La CSMD relève également que tous les citoyens ont insisté sur la qualité des services qui devrait leur être accordée grâce à cette couverture sociale.




Lire aussi : L’humain au cœur du nouveau modèle de développement marocain




En ce qui concerne l’éducation nationale, la priorité a été donnée à la réhabilitation de l’école publique, en améliorant la qualité des apprentissages et leur adaptation aux besoins du marché du travail. Les citoyens ont également exprimé dans leurs contributions la volonté de voir un meilleur niveau des compétences pédagogiques des enseignants, mais aussi une plus grande ouverture sur les langues étrangères et une mise en place d’un système d’orientation efficient pour maximiser les chances de réussite scolaire.



 



La France se tient à la disposition du Maroc



La France a exprimé, jeudi, sa disposition à accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de son nouveau modèle de développement. «Nous avons pris connaissance avec un grand intérêt du rapport sur le Nouveau Modèle de développement, produit par la Commission spéciale sur le Nouveau Modèle de développement, nommée par le Roi», a affirmé la porte-parole du Quai d’Orsay dans une déclaration à la MAP.



«La France et le Maroc entretiennent une relation ancrée dans l’histoire, marquée par l’amitié et par un partenariat d’exception. Cette relation se traduit par une volonté commune de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines», a souligné la porte-parole, ajoutant que «le Maroc est d’ores et déjà la première destination des investissements français sur le continent africain, avec plus de 950 filiales d’entreprises françaises générant plus de 100.000 emplois».



Le Maroc est par ailleurs le premier bénéficiaire des financements de l’Agence française de développement dans le monde, a indiqué la porte-parole. Dans ce cadre, a-t-elle dit, «la France se tient à la disposition du Maroc pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce nouveau modèle de développement», souligne la porte-parole du Quai d’Orsay. 



Recommandé pour vous

Situation des droits de l’Homme au Maroc : ce qu’il faut retenir du rapport du CNDH

Temps de lecture : 3 minutes

Il s’agit d’un rapport d’environ 300 pages et dont les principaux points ont été présentés vendredi par la présidence du Conseil, Amina Bouaya…

DGSN : 66 ans de dévouement au service du citoyen et de la patrie

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc célèbre ce lundi le 66e anniversaire de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Créée en 1956, cette institution adopte …

Journée internationale des infirmiers : retour sur les difficultés de ce métier

Temps de lecture : 5 minutes

La pandémie de la Covid-19 a rappelé l’importance de toutes les composantes du système sanitaire. Médecins, infirmiers, techniciens et adminis…

Santé : la jeunesse au cœur des politiques publiques

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khaled Aït Taleb, a indiqué que l’investissement dans la santé des jeunes et des moins je…

Les futurs médecins face à une situation sociale difficile

Temps de lecture : 3 minutes

La Commission nationale des étudiants en médecine, en médecine dentaire et en pharmacie du Maroc (CNEMEP) a livré les conclusions d’une enquêt…

Gouvernement vs Contractuels : les solutions proposées par Chakib Benmoussa

Temps de lecture : 3 minutes

Pour cette année scolaire, les jours de grèves des enseignants contractuels ont dépassé les 50 jours. Au cours des derniers mois, des grèves é…

Nouveau CHU Ibn Sina : une structure sanitaire de référence

Temps de lecture : 5 minutes

La réalisation du nouvel hôpital Ibn Sina de Rabat, dont les travaux de construction ont été lancés jeudi par le roi Mohammed VI, s’inscrit da…

Crise hydrique : exacerbation de la pénurie d’eau au Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

54 est le nombre de villes et villages au Maroc touchés par les perturbations d’approvisionnement en eau potable. En mars, le ministre de l’Éq…

La fonction de santé : l’importance de la réforme du secteur

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a affirmé, il y a une quinzaine de jours, qu’une loi portant sur la réf…

Aïd Al-Fitr : des festivités dans un contexte particulier

Temps de lecture : 4 minutes

Aïd Al-Fitr est l’une des journées spéciales pour les Marocains et les musulmans à travers le monde. Marquant la fin du jeûne, l’abstinence et…

Ramadan 2022 : retour à la vie normale

Temps de lecture : 3 minutes

Un Ramadan normal. C’est ce qu’ont vécu les Marocains cette année. Après avoir été contraints de vivre sous les r…

Enseignement supérieur : l’innovation au cœur de la nouvelle réforme

Temps de lecture : 3 minutes

305.284 est le nombre de bacheliers qui ont intégré le système de l’enseignement supérieur en 2021. Après leur inscription dans les établissem…