Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Économie / Taxis : la transition vers les véhicules durables progresse à grands pas

Taxis : la transition vers les véhicules durables progresse à grands pas

Temps de lecture : 3 minutes

En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué qu’environ 60.000 véhicules de taxis ont été renouvelés jusqu’à présent, représentant plus de 77% de la flotte nationale. Ce dernier répondait à une question écrite sur le programme de renouvellement de la flotte des taxis. Il a ajouté que ces anciens véhicules ont été remplacés par des modèles modernes équipés de moteurs consommant jusqu’à 40% de carburant en moins.

En plus de moderniser la flotte de véhicules, ce programme ambitieux vise à améliorer la qualité des services offerts aux passagers tout en réduisant les émissions polluantes générées par les taxis. Pour cela, il encourage l’adoption de véhicules écologiques comme solution durable. De nombreux professionnels ont ainsi choisi de remplacer leurs taxis par des modèles à moteur électrique ou hybride.

Abdelouafi Laftit a salué cette initiative, affirmant qu’elle a significativement réduit les effets environnementaux négatifs associés à l’utilisation des anciens taxis.

Lire aussi : «On m’a pris en chasse à 5 contre 1» : Ismaël, chauffeur VTC, contre les taxis

Selon le ministre, cette mesure a permis de diminuer les émissions de gaz polluants tout en améliorant les indicateurs de sécurité routière. Malgré ses nombreux avantages, l’adoption de véhicules électriques ne répond pas encore pleinement aux attentes.

Cette situation s’explique par le coût élevé des voitures écologiques, le manque d’incitations suffisantes de la part des entreprises qui les commercialisent, ainsi que les défis liés à l’infrastructure nécessaire à leur utilisation et à l’autonomie limitée de leurs moteurs par rapport aux moteurs thermiques.

Il a souligné l’engagement positif du ministère de l’Intérieur dans les initiatives visant à encourager l’adoption de véhicules écologiques dans le secteur des transports, notamment dans la flotte de taxis.

Lire aussi : Prix du carburant : le Maroc dans les 5 plus chers d’Afrique

Abdelouafi Laftit a affirmé que cette question est étroitement liée aux orientations, politiques publiques et programmes adoptés, ainsi qu’à l’engagement des professionnels et des autres parties prenantes concernées.

Pour réaliser cette ambition, le ministre a exhorté les distributeurs de véhicules écologiques à garantir une offre adéquate en véhicules durables, tout en soulignant la nécessité de développer l’infrastructure nécessaire pour soutenir les objectifs ambitieux du Royaume en matière de réduction des émissions de gaz polluants et de lutte contre le réchauffement climatique.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

taxis

Office des changes : une stratégie personnalisée pour les MRE

Driss Bencheikh, directeur général par intérim de l’Office des changes, a récemment souligné l'adoption d'une approche personnalisée pour …
taxis

Gasoil et essence : bilan du 1er trimestre 2024

Suite à un premier rapport sur le marché du gasoil et de l’essence en 2023, le Conseil de la concurrence publie son deuxième rapport sur le …
taxis

SOMAS : inauguration d’une quatrième cavité de stockage de gaz butane

La Société marocaine de stockage (SOMAS) a récemment franchi une étape importante dans le domaine de la sécurité énergétique avec l'inaugura…
taxis

La Tuta Absoluta cause des dégâts importants sur les tomates

La Tuta Absoluta ravage les cultures de tomates au Maroc, affectant gravement les producteurs. Selon Oussama Machi, producteur de légumes pr…
taxis

Réforme de la finance internationale : Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a souligné vendredi à Rabat l'importance de réviser le modèle opérationnel et organisationn…
taxis

Dacia lance la fabrication du premier véhicule hybride «Made in Morocco»

L’usine Renault Group de Tanger vient de lancer la production du Dacia Jogger, le premier véhicule hybride fabriqué au Maroc. Destiné au mar…
taxis

Les retombées économiques des JO sur la France en question

Une étude réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges au moment du dépôt de la candidature de Paris 2024, avait…
taxis

TGR : les recettes douanières en hausse de 8% au S1-2024

Les recettes douanières nettes du Maroc ont atteint près de 43,8 milliards de DH (MMDH) au cours des six premiers mois de 2024, marquant une…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire