Les injections de liquidité se situent à 107,6 MMDH en juillet (BAM) © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Économie nationale : un redressement de 7,9% de la croissance en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM), l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) ont élaboré, conjointement, un rapport sur la stabilité financière. La croissance économique devrait ainsi s’établir à 1% en 2022 avant d’atteindre 4% en 2023. Détails.

Temps de lecture : 4 minutes

Après une récession sans précédent provoquée par la crise sanitaire, l’économie mondiale a enregistré une forte reprise en 2021. Au Maroc, la croissance économique s’est redressée en 2021 à 7,9% après une contraction de 7,2% en 2020. Cette progression intervient principalement grâce aux progrès réalisés en matière de vaccination contre la Covid-19 et le maintien des stimulus budgétaire et monétaire, conjugués à une très bonne campagne agricole.

En outre, les valeurs ajoutées des activités agricoles et non agricoles ont progressé, respectivement, en 2021, de 17,8% et de 6,6%.

Lire aussi : Emploi : le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2%

Assurances

Le rapport annuel sur la stabilité financière, publié par Bank Al-Maghrib (BAM), l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (ACAPS) et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) indique que la concentration du secteur des assurances s’est maintenue à son niveau moyen durant l’exercice 2021.

«En 2021, la structure du marché des assurances en termes d’effectif d’opérateurs et de parts de marché est restée quasiment inchangée. Par conséquent, la concentration du secteur des assurances, mesurée par l’indice Herfindahl-Hirshman (IHH), s’est maintenue à son niveau moyen en se situant à 0,117 contre 0,116 une année auparavant», souligne le rapport.

Par ailleurs, le secteur des assurances a vu sa rentabilité s’améliorer en 2021. Le résultat net a progressé de 35% pour s’établir à 3,9 milliards de DH (MMDH). Cette amélioration a concerné aussi bien le résultat technique (+ 0,8 MMDH) que le résultat non-technique (+0,3 MMDH).

Lire aussi : Bancassurance : une croissance de 16,5% de l’activité

Régimes de retraite

Selon le rapport, les cotisations collectées par les régimes de retraite ont atteint 54,2 MMDH en 2021, soit une hausse de 9,6% par rapport à 2020. Pour les prestations, elles ont enregistré une progression de 4,0% pour atteindre 59,8 MMDH. Quant aux réserves constituées par ces régimes, elles se sont élevées à 330,8 MMDH, soit une amélioration de 0,9% par rapport à 2020.

Le rapport de 180 pages souligne que les réserves du Régime des pensions civiles (RPC) de la Caisse marocaine de retraite (CMR) se sont situées à 75 MMDH. Elles ont enregistré, ainsi, une baisse de 5% par rapport à 2020 et de 3% en moyenne annuelle sur les cinq dernières années. Par ailleurs, les déficits techniques cumulés de ce régime ont totalisé un montant de 31,9 MMDH.

Concernant la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), le rapport précise que la relance de l’économie nationale en 2021 a eu un impact favorable sur les soldes de la branche retraite de la CNSS. La masse salariale soumise à cotisation a augmenté de 16,4% par rapport à 2020, pour atteindre 112,4 MMDH.

En revanche, la révision de certains paramètres de fonctionnement, dans le cadre d’une réforme paramétrique, relative à l’âge de retraite et au taux de cotisation, permettrait d’assurer sa pérennité sur le long terme, indique le rapport.

Enfin, le rapport a indiqué que «les perspectives économiques pour les années 2022 et 2023 sont considérablement affectées par les répercussions du conflit russo-ukrainien qui intervient à un moment où l’économie marocaine est encore fragilisée par les perturbations persistantes de la crise sanitaire et la mauvaise performance attendue du secteur agricole». Le document table sur une croissance à 1% en 2022, avant d’atteindre une accélération à 4% en 2023. Et de préciser : «eu regard de la situation qui se profile, le déficit budgétaire devrait atteindre 6,3% du PIB en 2022».


Recommandé pour vous

Politique commerciale : les recommendations du Policy Center for the New South

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un policy paper qui met en exergue les voies d’amélioration de la politique commerciale m…

Baisse de l’IR : les négociations sont en cours

Temps de lecture : 4 minutes

Les réunions entre les centrales syndicales et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekj…

11 ans d’exercice : le CESE dresse son bilan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, mardi 27 septembre à Rabat,…

Réunion trimestrielle de BAM : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé d’élever le taux directeur (TR), le passant de 1,5…

Journée mondiale du tourisme : repenser le secteur pour un avenir meilleur

Temps de lecture : 5 minutes

L’ensemble du secteur du tourisme célèbre, ce mardi 27 septembre, la journée mondiale du secteu…

Hydrocarbures : ce que préconise le Conseil de la concurrence dans son nouvel avis

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de la concurrence a publié, lundi 26 septembre, son avis n°A/3/22 sur « la flambée d…

Conseil de BAM : faut-il s’attendre à une hausse du taux directeur ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) tiendra, mardi 27 septembre, sa troisième réunion de politique monétaire …

Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un co…

Impériales : les médias, une force et une influence

Temps de lecture : 4 minutes

“Les Impériales” est de retour cette année, avec une nouvelle vision, de nouvelles perspectives…

Les Impériales 2022 : le nation branding s’invite au débat

Temps de lecture : 4 minutes

Le lancement officiel de la cinquième édition « Les Impériales 2022 », rendez-vous annuel des p…

Programme de développement des zones de montagne : quel bilan ?

Temps de lecture : 4 minutes

Mis en œuvre depuis 2015, le Programme de développement des zones de montagne (PDRZM) a été clô…

Gazoduc Nigeria-Maroc : le projet prend forme

Temps de lecture : 4 minutes

Le projet de gazoduc reliant le Nigeria au Maroc, et qui doit aussi approvisionner l’Afrique de…