Bank Al-Maghrib

Temps de lecture : 2 minutes


Coronavirus : une mobilisation exceptionnelle

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

Le seul match à gagner aujourd’hui est celui contre le coronavirus. Dans cette crise dont l’ampleur et la durée sont inconnues, la mobilisation de tout le monde est importante pour endiguer l’épidémie et rapidement entrevoir la reprise. Le secteur financier notamment est appelé à jouer un rôle important. Bank Al-Maghrib a baissé son taux directeur en espérant impacter les taux débiteurs. Avec le gouvernement et le GPBM, ils vont définir les modalités pour bénéficier des reports des échéances de crédit. D’autres actions seront certainement mises en œuvre dans les prochaines semaines.

Temps de lecture : 2 minutes

Comme d’autres banques centrales avant elle, Bank Al-Maghrib a baissé son taux directeur dans le cadre des mesures de soutien à l’économie face au coronavirus. Elle l’a diminué de 0,25 point à 2%. Comme ailleurs, l’on attend de la banque centrale qu’elle aille plus loin dans son soutien. Elle n’a pas écarté la tenue de réunions exceptionnelles si besoin est. La Fed a abaissé à deux reprises ses principaux taux en dehors du calendrier normal.



 



L’importance de la mobilisation financière



Dans cette crise dont l’ampleur et la durée sont inconnues, le secteur financier va jouer un rôle important pour favoriser la reprise dans les meilleures conditions. Et cela se prépare maintenant. Il n’est pas étonnant que l’une des premières mesures adoptées soit le report des échéances de crédit des entreprises qui seront les plus affectées par la crise. Le gouvernement Bank Al-Maghrib et le GPBM vont définir les modalités pour bénéficier de cet accompagnement. L’impact de la crise est déjà bien visible dans plusieurs secteurs. Pour l’ensemble de l’année, Bank Al-Maghrib prévoit une croissance de 2,3% contre 3,8% précédemment. Et cette prévision peut évoluer en fonction de l’évolution de la situation. Cette révision à la baisse de la croissance intègre aussi une mauvaise campagne agricole. Selon les derniers chiffres, la production se limiterait à 40 millions de quintaux contre une moyenne annuelle de 75 millions de quintaux.



Le plan de lutte va nécessiter la mobilisation de ressources financières importantes. Le déficit budgétaire ressortirait à 4% du PIB après l’actualisation effectuée par Bank Al-Maghrib. L’élan de solidarité des entreprises et des marocains pour contribuer au fonds destiné à faire face aux dépenses sanitaires et à soutenir les secteurs sinistrés est à ce titre remarquable. Les dons afflux et l’on va largement dépasser les 10 milliards de DH prévus au départ. Tant mieux parce que la reprise se prépare aussi dès maintenant.



Recommandé pour vous

EMEC Expo 2022 : comme si vous y étiez !

Temps de lecture : 1 minute

Hier, jeudi 19 mai, s’est clos le salon EMEC Expo, qui a duré deux jours. Cette édition tant attendue fut l’occasion pour les particip…

CMC : une publication spéciale sur « l’instabilité des marchés »

Temps de lecture : 4 minutes

Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a annoncé la parution de sa dernière publication mensuelle « Maroc Conjoncture » (n° 345). Il s’agit d…

EMEC EXPO est de retour sous le thème «La transformation digitale de l’entreprise»

Temps de lecture : 2 minutes

La transformation digitale révolutionne l’ensemble des organisations. Aujourd’hui, les entreprises n’ont d’autres choix que d’embrasser ce cha…

Flambée des prix : les explications de Fouzi Lekjaa

Temps de lecture : 4 minutes

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, est revenu sur les …

Blé : l’interdiction d’exportation de l’Inde secoue les marchés internationaux

Temps de lecture : 3 minutes

Les prix du blé ont augmenté de plus de 60% cette année, en raison des effets de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. À eux seuls, ces deux …

Tourisme : le Maroc face au manque de ressources humaines qualifiées

Temps de lecture : 4 minutes

L’ouverture des frontières avec plusieurs pays, ainsi que celles avec l’Espagne, Sebta et Melilia, marque la relance officielle du secteur tou…

Location de voitures : difficile reprise pour les professionnels

Temps de lecture : 3 minutes

Si la réouverture des frontières, l’allègement de certaines restrictions sanitaires et le retour de l’opération Marhaba donnent de bonnes pers…

Saison estivale : 2022, l’année de la relance ?

Temps de lecture : 3 minutes

Après deux saisons estivales, partiellement percutées par la crise sanitaire de la Covid-19, l’été 2022 s’annonce radieux. À fin 2…

Emploi au Maroc : entre baisse de chômage et recours à l’entrepreneuriat

Temps de lecture : 1 minute

Les dernières données publiées par le Haut-Commissariat au plan (HCP) relatives à l’emploi montrent une légère baisse du taux de chôma…

Le climat des affaires « normal » pour 57% des patrons

Temps de lecture : 2 minutes

Les résultats de l’édition trimestrielle (T1-2022) de Bank Al-Maghrib sur le climat général des affaires révèlent une légère baisse par rap…

ISGA : enquête sur les offres d’emploi au Maroc en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Le marché de l’emploi au Maroc est en constante mutation. Chaque année, de nouvelles tendances professionnelles sont créées pour répondre aux …

Office des changes : indicateurs des échanges extérieurs de mars 2022

Temps de lecture : 4 minutes

Au titre du premier trimestre de l’année 2022, les importations ont atteint 165,556 milliards de DH (MMDH) contre 123,423 MMDH à fin mars 2021…