Aller au contenu principal

Loi de finances rectificative, déconfinement progressif… Zoom sur le passage d’El Otmani chez les Conseillers

Saad Dine El Otmani s’est prononcé, hier mardi lors de la séance mensuelle des questions de politique générale à la Chambre des conseillers, sur plusieurs points sociaux et économiques liés à la pandémie du Covid-19. Retour sur les réponses apportées par le chef de l’Exécutif.

Par Mohamed Laabi, Publié le 22/04/2020 à 11:41, mis à jour le 22/04/2020 à 17:29
Teaser Media
Pl

«Réalité et perspectives de la lutte contre les répercussions du coronavirus», a été le thème central de la séance mensuelle à laquelle a pris part ce mardi Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, à la Chambre des conseillers. Ce dernier a tout d’abord indiqué que la situation épidémiologique au Maroc demeure “maîtrisée” malgré la hausse observée du nombre de contaminations ces derniers jours. El Otmani a souligné que si le Maroc n'avait pas pris les mesures de précaution de manière précoce, il déplorerait aujourd'hui plus de 60000 cas de contamination et plus de 4000 décès.

 

Un dispositif sanitaire bien en place

Lors de sa présentation, le Chef du gouvernement a détaillé les mesures prises par le gouvernement pour la prise en charge des personnes atteintes du Covid-19. À cet effet, El Otmani souligne que 47 établissements hospitaliers dotés de 1826 lits ont été réservés aux patients atteints par le Covid-19, sans oublier les 1214 lits de réanimation mobilisés dans les hôpitaux publics, dont 371 lits dans les CHU.

Le chef du gouvernement a indiqué que les cliniques privées ont consacré 504 lits de réanimation supplémentaires avec tous les équipements nécessaires, et mis à disposition une équipe médicale composée de 985 médecins, rapporte H24info. De plus, 177 hôtels et unités touristiques dans 38 villes ont été mobilisés pour loger les cas suspects d’infection.

 

Déconfinement progressif… des scénarios en cours d’étude

Concernant la stratégie qu’adoptera le Maroc pour sortir progressivement du confinement obligatoire, le Chef du gouvernement a déclaré qu’«il est probable que le déconfinement se passe d’une façon progressive et qu’il soit effectué sur un plan local ou régional», rapporte le quotidien le Matin dans son édition du mercredi 22 avril 2020. El Otmani a également indiqué qu’un comité de pilotage réfléchit actuellement à plusieurs scénarios dans ce sens et informe que les modalités de déconfinement «seront annoncées au bon moment et après consultation avec tous les secteurs concernés».

De l'autre côté, LeDesk nous apprend que le Maroc aurait choisi de confier la stratégie de confinement au cabinet américain Boston Consulting Group (BCG). Selon la même source, une collaboration avec d'autres cabinets dont Mckinsey  (concurrent de BCG) ne serait pas exclue. 

 

Loi de Finances rectificative… El Otmani temporise

L’instauration d’une Loi de Finances rectificative est le souhait d’une bonne partie des députés parlementaires, notamment ceux du parti de l’Istiqlal. Interrogé sur l’éventualité de l'adoption d'une loi rectificative, le Chef du gouvernement appelle à la patience, le temps d’avoir plus de visibilité. «Une Loi de Finances couvre toute une année et pas uniquement quelques mois. En fonction de l'évolution de la situation, ce qui n'a pas été réalisé en avril pourrait par exemple être rattrapé en novembre. Il faut attendre un peu pour avoir plus de visibilité», souligne El Otmani.

Sur le plan économique, El Otmani estime que les prévisions au niveau mondial laissent présager une récession économique internationale, y compris au Maroc. Cela s'explique notamment en raison de la baisse de la demande extérieure et du recul des revenus du tourisme, des Investissements directs à l’étranger (IDE), dont le Maroc bénéficie, en plus de la baisse de la demande intérieure et de la consommation. Dans ces circonstances, El Otmani affirme qu’il compte sur les entreprises ayant pu résister aux effets de la pandémie pour contribuer à l’effort national collectif en assurant la continuité de leurs activités de production et en maintenant les postes d’emploi.

22e anniversaire de la mort de feu le roi Hassan II

Ce vendredi 23 juillet marque le 22e anniversaire de la mort de feu roi Hassan II. Bien que ce jour soit commémoré avec une grande tristesse, il a aussi été porteur d’espoir pour un nouveau départ ave...

Pegasus : les dessous d’une affaire de grande envergure

Conçu en 2013 et vendu officiellement à des organisations étatiques pour la surveillance des person...

Covid-19 : un nouveau rappel à l'ordre du ministère de la Santé

La progression vertigineuse de la Covid-19 au Maroc a poussé le ministère de la Santé à hausser le ...

Vaccin de Sinopharm : le Maroc réceptionne deux millions de doses

Ce vendredi 23 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit de deux millions de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le...

Comment s'organise l'Aïd Al-Adha au Maroc ?

La célébration de l’Aïd Al-Adha, Aïd El-Kébir, qui est la plus grande fête de l’année pour les musu...

Covid-19 : grave détérioration des indicateurs de la pandémie

Le bilan épidémiologique bimensuel du ministre de la Santé souligne que le nombre d’infections à la Covid-19 a connu une importante hausse durant les deux dernières semaines. Selon Abdelkrim Meziane B...