Aller au contenu principal

Destitution : Trump accusé de vouloir « tricher » pour être réélu

Par Khansaa Bahra, Publié le 23/01/2020 à 12:09, mis à jour le 24/01/2020 à 07:11
Teaser Media
Donald Trump

Ce mercredi 22 janvier, au deuxième jour du procès de destitution du président américain Donald Trump, l’élu démocrate de la Chambre des représentants et procureur en chef, Adam Schiff, a ouvert les débats de fond. Durant cette première journée d’audience, les procureurs démocrates ont présenté au Sénat les faits imputés au locataire de la Maison-Blanche. Le but est de convaincre les sénateurs de la culpabilité du président. Notons que selon les règles fixées par l’instance, les démocrates du Congrès ont trois jours pour présenter leur dossier. La défense de Trump disposera de la même durée pour y répondre.

Assisté par six autres «managers de la Chambre», Schiff est revenu sur les deux chefs d’accusation retenus contre Trump, notamment «abus de pouvoir» et «entrave à la bonne marche du Congrès». Selon le procureur, Trump a «exercé des pressions sur l’Ukraine pour qu’elle annonce des enquêtes» visant à «salir» la réputation d’un de ses rivaux potentiels, le démocrate Joe Biden. Le président a notamment «gelé des centaines de millions de dollars d’aide militaire à un allié stratégique (Ukraine) en guerre avec la Russie», a-t-il déclaré aux cent sénateurs faisaient office de jurés. Et ce pour parvenir à ses fins politiques, «en d’autres termes pour tricher» et pour remporter un second mandat présidentiel. Une fois que ses actes étaient rendus publics, Donald Trump a «usé de ses pouvoirs» pour compromettre les enquêtes de la Chambre.

Les démocrates ont également évoqué les nombreux témoignages des membres du gouvernement devant la commission parlementaire à la Chambre des représentants, datant de novembre 2019. Ils ont appelé, ce mercredi, les sénateurs républicains à avoir le «courage» de «déterrer toute la vérité sur l’ampleur de cette corruption, car le public a le droit de savoir».

Les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni scellent un pacte historique

Une nouvelle alliance voit le jour. Ce mercredi 15 septembre, les États-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni ont lancé un partenariat historique de sécurité et de défense dans la zone indo-pacifique. B...

5G et Edge Computing : quels effets sur les systèmes de transport intelligents

La 5G et l'Edge Computing ont vocation à améliorer de manière significative les performances des applications et des objets connectés en facilitant la gestion croissante des données en temps réel. Dan...

Peut-on se remettre d'un attentat ?

Cela n'aura échappé à personne : dans le mot terrorisme, il y a terreur. Derrière chaque attentat se cache l'un des objectifs d'une poignée de tueurs : terroriser une population et mener contre elle u...

À la recherche de solutions au conflit israélo-palestinien

Un premier ministre israélien reçu en Égypte, une première depuis plus de dix ans. L'objectif de ce...

Manque-t-on vraiment de recul vis-à-vis des vaccins contre la Covid-19 ?

Les vaccins anti-covid ont un point commun : ils ont été développés en un temps record. Après moins d’un an d'essais cliniques, ces sérums ont commencé à être injectés. Du jamais-vu dans l’histoire de...

Israël propose un plan de développement pour la bande de Gaza

Ce dimanche 12 septembre, Yaïr Lapid, le ministre israélien des Affaires étrangères, a dévoilé un plan visant à améliorer les conditions de vie des Palestiniens dans la bande de Gaza. En échange, l'ét...