Aller au contenu principal

Destitution : début du procès historique de Donald Trump

Par Khansaa Bahra, Publié le 21/01/2020 à 15:43, mis à jour le 21/01/2020 à 17:48
Teaser Media

Ce mardi 21 janvier, le procès de destitution du président américain, Donald Trump, a commencé. Ce dernier est mis en accusation par la Chambre des représentants pour « abus de pouvoir » et « entrave à la bonne marche du Congrès ». Le Congrès accuse Trump d’avoir utilisé son pouvoir présidentiel pour faire pression sur le président ukrainien, Volodymyr Zelenskiy.

Les démocrates ont choisi sept « managers de la Chambre » pour assurer le rôle de procureurs au procès. Le but est de convaincre les sénateurs de la culpabilité du président. Côté défense, Trump sera représenté par Pat Cipollone, le conseiller juridique de la Maison-Blanche, et Jay Sekulow, son avocat personnel. En renfort, la Maison-Blanche a également appelé Kenneth Starr, le procureur spécial dans l’affaire Lewinsky, et Alan Dershowitz, l’avocat qui avait défendu, entre autres, O.J. Simpson et Jeffrey Epstein.

Après avoir officiellement reçu l’acte d’accusation, le Sénat, dominé par les républicains, se prononcera à son tour sur la destitution du milliardaire. Ce mardi, les sénateurs voteront pour établir certaines règles de la procédure, dont la participation d’éventuels témoins. Alors que la commission du renseignement de la Chambre des représentants a auditionné une quinzaine de personnes, il n’est toujours pas clair si la Chambre haute va convoquer de nouveaux témoins, notamment John Bolton, l’ex-conseiller de la Maison-Blanche. Mercredi et jeudi, les démocrates du Congrès doivent présenter leur dossier. La défense de Trump aura deux jours, vendredi et samedi, pour y répondre. À l’issue des débats programmés, les 100 sénateurs, dont 47 démocrates, voteront pour condamner ou acquitter Trump.

Allemagne : les sociaux-démocrates en quête d’alliés pour remplacer la coalition de Merkel

Les sociaux-démocrates allemands entament ce lundi le processus de formation d’un exécutif après avoir remporté de justesse leurs premières élections nationales depuis 2005. Leur victoire met ainsi fi...

USA : "America is back" remplace "America first"

Depuis son arrivée à la Maison-Blanche, il y a huit mois, Joe Biden a tenté de "détrumpiser" les États-Unis. Il a ainsi changé le slogan de son prédécesseur "America first" (l’Amérique en premier) par...

AG de l’ONU : la Chine, ennemie ou partenaire ?

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies (ONU), le président chinois Xi Jinping est intervenu par visioconférence après son homologue américain, Joe Biden. Il a lancé que «la Chine n’a jamais en...

Le tourisme spatial, bonne ou mauvaise idée ?

Le tourisme spatial est une activité qui consiste à envoyer des civils dans l'espace. En février, la société Virgin Galactic, spécialisée dans les vols spatiaux commerciaux, a envoyé trois personnes d...

Sinopharm désormais reconnu en France, mais sous conditions

Dans un Décret publié aujourd’hui, la France a modifié les conditions d’acceptation sur son territoire des personnes vaccinées. Selon ce texte, les personnes immunisées par Sinopharm pourront désormai...

Élections en Allemagne : l’ère Merkel touche à sa fin

Les Allemands se préparent à dire au revoir à Angela Merkel, dont les 16 années en tant que chancelière prendront fin après les élections législatives de ce dimanche 26 septembre. Le 22 novembre 2005,...