Hausse de prix : pas de baisse prévue avant 2024

Temps de lecture : 4 minutes


2022 : la croissance en panne

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

L’année 2022 va enregistrer l’un des pires taux de croissance des dix dernières années si l’on exclut la parenthèse de récession en 2020. Ce mardi, la Banque mondiale (BM) a maintenu sa prévision de croissance pour le Maroc à 1,1% en 2022 contre 7,4% l’année dernière. Cette projection de la BM est en phase avec les perspectives sombres du Fonds monétaire international (FMI).

Temps de lecture : 4 minutes

Les chiffres s’accumulent et se ressemblent. 2022 est une année à oublier pour la croissance de l’économie nationale. Annus horribilis, tel est le qualificatif pour un exercice qui souffre d’un tas de problèmes conjoncturels (déficit pluviométrique, explosion des prix des produits alimentaires et énergétiques, etc). Après les projections du Fonds monétaire international (FMI) présentées il y a un mois, celles de la Banque mondiale (BM) ont été dévoilées ce mardi. Les deux institutions de Bretton Woods s’accordent à dire que l’économie marocaine progressera de 1,1% seulement en 2022.

Lire aussi : Échanges extérieurs : les exportations et importations toujours en hausse

Croissance atone

Une croissance limitée à 1,1% doit donner du fil à retordre au gouvernement. Ce taux ne permettra pas d’atteindre les objectifs fixés, notamment en matière de création d’emplois. «Au Maroc, la croissance devrait accuser un net ralentissement à 1,1% en 2022, les effets conjugués de la sécheresse et de la guerre en Ukraine l’emportant sur la timide reprise du secteur des services», peut-on lire dans l’édition de juin du rapport sur « Les perspectives de l’économie mondiale ». Selon les experts de l’institution financière basée à Washington, le Maroc «subit une nouvelle période de grave sécheresse qui pénalisera la production agricole».

Lire aussi : Nadia Fettah Alaoui et Abdellatif Jouahri reçoivent une délégation de la Banque mondiale et du FMI

Fin connaisseur de l’importance de la valeur ajoutée agricole, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, avait estimé mi-avril que l’économie marocaine devrait enregistrer un taux de croissance entre 1,5% et 1,7% en 2022, au lieu d’une progression de 3,2%, comme prévu par la Loi de finances.

Lire aussi : Rabat : Akhannouch reçoit le haut-commissaire au plan

Ce constat plutôt optimiste intervenait quelques jours après la tenue de la réunion trimestrielle du Conseil de la banque centrale. Ce dernier avait jugé que la croissance de l’économie nationale devrait se situer à 0,7% en 2022. «Pâtissant de conditions climatiques particulièrement défavorables, la campagne agricole devrait enregistrer, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib (BAM), une production céréalière autour de 25 millions de quintaux, et ce, après 103,2 millions de quintaux un an auparavant. La valeur ajoutée agricole devrait ainsi baisser de 19,8%, ramenant la croissance économique à 0,7% en 2022 après un rebond qui aurait atteint 7,3% en 2021», avait précisé la banque centrale.

 

Rebond attendu en 2023

Tous les organismes nationaux et internationaux tablent sur un redécollage économique l’année prochaine. En 2023, sous l’hypothèse d’une récolte moyenne de 75 millions de quintaux, la valeur ajoutée agricole augmenterait de 17%, portant la croissance à 4,6%, avait souligné BAM. De son côté, la BM anticipe un rebond à 4,3% pour l’économie marocaine en 2023. Enfin, dans son rapport semestriel sur les « Perspectives de l’économie mondiale », publié le 19 avril, le FMI anticipait une croissance de 4,6% pour le Maroc en 2023. L’institution de Bretton Woods prévoit, par ailleurs, une baisse du chômage à 11,1% en 2023. L’inflation devrait aussi retomber à 2,3% en 2023. Qui vivra verra…

Lire aussi : Flambée des prix : les explications de Fouzi Lekjaa

croissance, 2022

Recommandé pour vous

1er trimestre 2022 : l’économie en berne

Temps de lecture : 5 minutes

«L’arrêté des comptes nationaux du premier trimestre 2022 fait ressortir un net ralentissement de la croissance de l’économie nationale se situ…

Taxes sur les achats en ligne : quid des effets de la dernière décision de la Douane ?

Temps de lecture : 4 minutes

Désormais, le contrôle douanier se renforce sur les importations via les sites de commerce électronique. À partir du 1er juillet 2022, les acha…

Gazoduc GME : l’Espagne commence à approvisionner le Maroc en gaz

Temps de lecture : 4 minutes

L’Espagne a commencé, mardi 28 juin, à acheminer du gaz vers le Maroc à travers le Gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Selon le média espagnol…

Tourisme : ce qu’il faut retenir du bilan 2021 de l’ONMT

Temps de lecture : 4 minutes

Fortement impacté par les effets de la pandémie, le secteur du tourisme retrouve doucement, mais surement, la dynamique de ses activités. Dans …

Secteur tertiaire : stagnation de l’activité et hausse des prix

Temps de lecture : 4 minutes

Comme à l’accoutumée, les équipes du Haut-Commissariat au plan (HCP) ont sondé les patrons du secteur tertiaire. En parcourant les principales …

Gafi : sortir de la liste grise, nouvel objectif du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

En compagnie du Sénégal, des îles Caïmans et du Burkina Faso, le Maroc a été placé sous surveillance concernant la lutte contre le blanchiment …

Casablanca : tenue du troisième Congrès international sur l’utilisation du cannabis

Temps de lecture : 6 minutes

Un parterre de scientifiques du Maroc et d’ailleurs a participé, dimanche 26 juin, au troisième Congrès international sur l’utilisation thérape…

Monétique : reprise remarquable durant le 1er trimestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

C’est une tendance lourde qui se confirme de trimestre en trimestre. Les Marocains se tournent de plus en plus vers les moyens de paiement élec…

World Power-to-X Summit : hydrogène vert, un positionnement d’avenir pour le Maroc

Temps de lecture : 8 minutes

Plus de 500 experts venus des quatre coins du monde ont participé à la deuxième édition du « World Power-to-X Summit », qui s’est tenue du 22 a…

Cryptomonnaies : le Maroc veut mettre fin au vide juridique

Temps de lecture : 3 minutes

Les cryptomonnaies enregistrent une croissance effrénée. L’investissement dans ce marché plein d’avenir est pour les initiés, comme, pour les a…

Bank Al-Maghrib opte pour une politique monétaire accommodante

Temps de lecture : 4 minutes

Réunion sous pression ce mardi au siège de Bank Al-Maghrib (BAM) à Rabat. Les membres du Conseil de la Banque centrale ont tenu la deuxième ses…

Forum d’investissement Maroc-Espagne : quel enjeu pour le Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

Favorisés par leur proximité géographique, la coopération économique et les échanges commerciaux entre Madrid et Rabat sont inéluctables. Le fo…