Temps de lecture : 6 minutes


Rapport UE-SEAE : l’Accord agricole avec le Maroc profite pleinement aux Sahraouis

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Dans son rapport annuel, l’Union européenne (UE) a assuré que les habitants des provinces du Sud du Maroc bénéficient pleinement des accords conclus entre Rabat et Bruxelles. Le document conforte les efforts des autorités marocaines visant à promouvoir l’ouverture économique de la région en question et à en faire un véritable hub attractif. Le rapport évoque en plus la pertinence des politiques publiques déployées au niveau de ces provinces, ainsi que leurs effets positifs sur la population sahraouie.

Temps de lecture : 6 minutes

La Commission européenne et le Service européen de l’action extérieure (SEAE) ont publié ce mercredi le rapport annuel de l’Union européenne (UE). Ce dernier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord sous forme d’échange de lettres, modifiant les protocoles 1 et 4 de l’Accord d’association Maroc-UE, appelé « Accord agricole », qui a pris effet le 19 juillet 2019. Le document en question souligne la robustesse du partenariat entre Rabat et Bruxelles et s’attarde sur les différents bénéfices qu’apporte cette coopération à la population des provinces du Sud. Aussi, il salue l’approche adoptée par le Maroc pour promouvoir l’ouverture économique des régions sahraouies afin de les transformer en véritable hub attractif, et ce, dans le cadre d’un partenariat win-win entre l’UE, le Maroc et le reste de l’Afrique.

 

S’étalent sur près de 40 pages, le rapport de l’UE affirme que l’Accord agricole a eu un impact positif et visible sur le développement socio-économique des provinces du Sud et leurs populations, tant en termes de croissance économique qu’en termes de production et d’exportation des produits agricoles et de la pêche, de création d’emplois et d’investissements. Il en ressort aussi que les décisions prises par le pays dans le cadre du « programme de développement 2016-2021 » ont favorisé la dynamique vertueuse et la croissance rapide que connaissent actuellement ces régions.




Lire aussi : Suspension des accords agricole et de pêche Maroc-UE : les professionnels restent sereins




 

Des politiques publiques très pertinentes



D’après le quotidien L’Opinion, les auteurs du rapport ont également mis en lumière «la pertinence des politiques publiques déployées dans ces régions». Ils évoquent en ce sens les résultats prometteurs de ces dernières ainsi que «leurs effets multiplicateurs en termes d’investissements, de généralisation de la protection sociale à l’ensemble de la population marocaine, d’amélioration des conditions de travail, de l’intégration socio-économique de la femme, de soutien vigoureux à la jeunesse, ou encore de développement des infrastructures».

 

En citant l’utilisation rationalisée et durable des ressources naturelles (projet du Port de Dakhla, projet d’une station de dessalement…), la Commission européenne et le SEAE reconnaissent les efforts substantiels déployés par le Royaume au niveau des régions sahraouies. Dans leur rapport, ils rejettent ainsi toutes allégations visant le Maroc concernant le «pillage» des ressources des provinces du Sud. De plus, le document en question «corrobore le bénéfice avéré pour les populations du Sahara marocain tel que constaté et acté par les représentants de la Commission européenne et du SEAE lors d’une visite effectuée en septembre 2021 au Maroc, y compris dans les provinces du Sud».




Lire aussi : Maroc-UE : nouvelles orientations pour le partenariat




 



Une visite fructueuse



Au cours de cette visite, les responsables européens ont observé les avancées socio-économiques de ces régions. Ils ont également échangé avec les représentants des populations du Sud du Royaume pour évaluer l’importance de l’impact du partenariat Maroc-UE sur la consolidation de l’ouverture économique de ces provinces. Selon le rapport, ces rencontres avec les différents acteurs économiques, autorités locales et représentants de la société civile, dont des organisations actives en matière de droits de l’Homme, ont permis de confirmer l’adhésion totale des résidents du Sahara à l’effort de transformation de leurs régions. Ces derniers ont également assuré qu’ils soutiennent l’Accord agricole, le considérant comme un outil de développement économique et social visant à améliorer la situation de leurs provinces.



La même source revient en outre sur les réalisations du Maroc en matière de défense des droits de l’Homme au niveau national et son rôle actif au niveau multilatéral. Des réalisations qui ont été louées dans le Rapport annuel de l’UE sur les droits de l’Homme et la démocratie dans le monde (2021), et qui «attestent de la densité de la coopération Maroc-UE en la matière», précise le document. Et de rappeler «les nombreux projets mis en œuvre dans le cadre de la Déclaration politique conjointe, adoptée par le Conseil d’Association en juin 2019».




Lire aussi : L’accord de pêche Maroc-UE est une «priorité» pour l’Espagne




 



La question du Sahara



Concernant la question du Sahara marocain, le rapport de la Commission européenne et du SEAE réitère le soutien résolu de l’UE au processus enclenché par les Nations Unies (ONU) pour le règlement de ce différend régional. Il insiste aussi sur l’importance d’appuyer et de faciliter la mission du nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura, tout en affirmant l’engagement de l’UE au renforcement de la coopération régionale et sa disposition à y contribuer.




Lire aussi : Sahara : l’UE soutient une solution «juste et durable»



Maroc-Espagne : lancement de la Réunion de haut niveau

Maroc-Espagne : clôture de la Réunion de haut niveau

Le Maroc et l’Espagne entament une nouvelle phase dans leurs relations. Les deux pays ont tenu, ce jeudi 2 février à Rabat, la 12e session de leur Réunion de haut niveau (RHN). Cel…
Maroc-Espagne : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Espagne : une nouvelle ère pour les relations bilatérales

Partenaires historiques du bassin méditerranéen, le Maroc et l'Espagne affichent l'ambition résolue de consolider leurs liens économiques, à la lumière de leurs récents rapprocheme…
Aziz Akhannouch et Pedro Sanchez

Maroc-Espagne : nouvel élan à la coopération bilatérale

Le brouillard épais qui enveloppait les liens entre les royaumes du Maroc et d'Espagne est en train de se dissiper. Depuis la fin de la brouille diplomatique déclenchée par l'accue…
Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Aziz Akhannouch a présenté la politique adoptée pour la promotion de l’investissement. Ce lundi, lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représen…
Union africaine : adoption d'un livre blanc pour exclure le Polisario

Union africaine : adoption d’un livre blanc pour exclure le Polisario

Les premiers ministres et les chefs africains de différents départements se sont réunis à Marrakech le 28 janvier. L'objectif de cette rencontre : exclure la "pseudo République ara…
Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Le Maroc et l’Irak sont décidés à entamer une nouvelle étape dans leurs relations. Ce samedi 28 janvier, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Mar…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Parlement européen (PE) a vivement critiqué le Maroc. Ce dernier s’est arrogé le droit de juger la justice marocaine de manière flagrante, partiale et n’a accordé aucune considé…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc rejette les critiques du Parlement européen

Une nouvelle fois, l'institution législative européenne adopte un texte très dur envers le Royaume. Les députés européens ont vivement critiqué la détérioration de la liberté de la…