Aller au contenu principal

L’accord de pêche Maroc-UE est une «priorité» pour l’Espagne

Par Nora Jaafar, Publié le 07/10/2021 à 11:00, mis à jour le 08/10/2021 à 15:38
         Temps de lecture 2 min.
Teaser Media
L’accord de pêche Maroc-UE est une «priorité» pour l’Espagne

Suite à la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) de mettre fin à des accords agricoles et de pêche entre le Maroc et l’UE, le ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas, a défendu la continuité de l’accord de pêche et a souligné qu’il représente une «priorité» pour l’Espagne. Il a également souligné l’importance du maintien des relations existantes entre les deux parties. «L’accord de pêche est une priorité pour l’Espagne, en raison de son importance pour les pêcheurs de notre pays, en particulier pour les flottes d’Andalousie, des îles Canaries et de Galice», a indiqué Planas au Sénat espagnol le mardi 5 octobre.

Sur les 138 navires européens qui opèrent dans les eaux marocaines, 93 appartiennent au gouvernement espagnol, rappelle le ministre, réitérant l’importance de l’accord pour l’avenir des relations de partenariat Maroc-UE. La préservation dudit accord renforcera davantage les relations bilatérales avec le Royaume, a noté le responsable, tout en insistant sur le fait que son pays «défendra les intérêts des pêcheurs espagnols qui exercent leurs activités dans les zones de pêche marocaines».

«Aujourd’hui, nous travaillons ensemble sur la base de la confiance pour prendre toutes les mesures nécessaires à la défense de nos intérêts», dans le cadre de la «coopération positive de l’UE avec le Maroc, qui doit être maintenu d’un point de vue stratégique, car elle profite aux deux parties», a affirmé Planas.

Lire aussi : Suspension des accords agricole et de pêche Maroc-UE : les professionnels restent sereins

Pour rappel, le Tribunal européen a donné au Maroc et à l’UE deux mois pour contester son verdict et de nombreux membres du Parlement européen ont critiqué la décision de la CJUE de mettre fin aux accords précités, la qualifiant de décision politique qui remet en cause le partenariat stratégique de bloc avec le Royaume.

Par ailleurs, le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, José Manuel Albares, a affirmé ce mercredi, en marge de sa participation à la réunion ministérielle de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), que son pays œuvre pour édifier une «relation stratégique avec le Maroc encore plus forte qu’avant».  Selon lui, «tous les signaux que nous recevons du Maroc sont bons et montrent que nous sommes en passe de construire une relation encore plus solide», a-t-il précisé. Et d'ajouter que «le Maroc est un grand pays et un grand ami de l’Espagne».

Mohammed Benchaâboun, nouveau ambassadeur du Maroc en France

Mohammed Benchaâboun, ancien ministre de l’Économie et des Finances du gouvernement Saad Dine El Otmani, vient d'être nommé Ambassadeur du Maroc en France. Cette information a été confirmée par un com...

Interrogations autour de la démission de Nabila Rmili

Coup de théâtre au ministère de la Santé et de la Protection sociale. Six jours après sa nomination...

Un ministre néerlandais affirme que Omar Radi n’est pas un espion pour son pays

Dans une lettre adressée à la Chambre basse néerlandaise, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Ben Knapen, a assuré que Omar Radi n’a pas espionné le Maroc pour les Pays-Bas. Le journalist...

Ministère de la Santé : Khalid Aït Taleb reprend les rênes du département

Ce jeudi 14 octobre, Nabila Rmili a été démise de ses fonctions de ministre de la Santé et de la Protection sociale, annonce un communiqué du Cabinet royal. La même source indique que Khaled Aït Taleb...

Comment expliquer et limiter la flambée des prix de l’énergie ?

Ces derniers temps, les prix des carburants, du gaz et de l’électricité ont explosé. Le phénomène est mondial et met à mal le budget des ménages et des entreprises. Les pays les plus dépendants du gaz...

Sahara : un dossier toujours aussi compliqué

Après la nomination du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Saha...