Aller au contenu principal

Bilan du gouvernement, pandémie, élections… El Otmani dit tout

À un mois des élections législatives 2021, le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été invité ce mardi au Forum de la MAP à Rabat. L’occasion pour lui de faire le tour des sujets d’actualité, notamment ceux qui concernent la crise sanitaire, le bilan du gouvernement et les préparatifs de son parti aux élections. Voici en quelques points l’essentiel des propos d’El Otmani lors de ce rendez-vous.

Par Mohamed Laabi, Publié le 04/08/2021 à 11:53, mis à jour le 04/08/2021 à 17:51
         Temps de lecture 4 min.
Teaser Media
Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement © DR

Mesures restrictives : un choix "nécessaire" et "temporaire"

Interrogé sur les mesures restrictives prises par son gouvernement ce lundi afin de lutter contre la propagation de la Covid-19, le Chef de l’exécutif Saad Dine El Otmani a mentionné que ces dernières sont nécessaires au vu de la situation actuelle : «Cette période est délicate. Les services de soins intensifs accueillent plus de 200 cas en état grave quotidiennement. Ce qui a porté le nombre global des cas à 1115 (1203 cas ce mardi). Ce chiffre risque d’augmenter si les citoyens ne se ressaisissent pas», souligne El Otmani.

Lire aussi : Covid-19 : le pic de contamination prévu dans quelques jours

Le haut responsable a souligné que le taux d’occupation des lits de réanimation se situe aujourd’hui à plus de 35% notant que ce taux est beaucoup plus important dans certaines villes où il peut atteindre 80%. El Otmani affirme également que ces mesures restrictives restent temporaires en vue de contrôler la propagation du virus à travers l'élargissement de la campagne de vaccination et l'atteinte de l'immunité collective. Saad Dine El Otmani a mentionné que le gouvernement compte sur la «conscience et l'intelligence des Marocains» qui se sont largement engagés dans la campagne nationale de vaccination, notant que le nombre de bénéficiaires de la vaccination dans le Royaume constitue les deux tiers de la population totale vaccinée sur le continent africain.

 

Un bilan gouvernemental "très honorable", selon El Otmani

Lors de la seconde partie de son intervention, El Otmani a évoqué le bilan de son gouvernement indiquant que malgré les difficultés et le contexte particulier de la Covid-19, ce dernier reste très honorable.«Nous avons pu tenir de nombreux engagements pris dans le cadre du programme gouvernemental en menant à bon port de nombreuses réformes structurelles qui impacteront positivement la vie des Marocains», souligne El Otmani. Le Chef de l’Exécutif a également mentionné que le gouvernement a pu baliser le terrain pour les prochains gouvernements afin de poursuivre la mise en œuvre de nombreux chantiers, notamment la réforme de l’éducation, l’implémentation du projet de décentralisation et la simplification des procédures administratives.

Parmi les réalisations citées par El Otmani, l’état d’avancement du programme de généralisation de l'enseignement primaire qui enregistre un taux de scolarisation de 72%, ainsi que la création de quatre facultés de médecine et centres hospitaliers pour élargir la possibilité de former davantage de cadres médicaux dans le Royaume.

Lire aussi : Covid-19 : vacciner massivement pour éviter les restrictions

Aussi, le Chef du gouvernement a évoqué la hausse du budget de l’éducation nationale durant son mandat. El Otmani a déclaré que ce dernier est passé de 54 milliards de dirhams (MMDH) à 77 MMDH en 2021, soit une augmentation de 33%. Il a également mentionné que cette augmentation n’a pas uniquement concerné le budget de l’éducation, mais aussi celui de tous les projets sociaux visant la cohésion sociale.

 

Élections : El Otmani toujours aussi déçu du quotient électoral

Concernant les préparatifs de son parti aux prochaines élections législatives, El Otmani a indiqué que le programme électoral est déjà élaboré et présenté à l’opinion publique, précisant que sa formation politique accorde une attention particulière au renouvellement des élites et au soutien des jeunes compétences.

El Otmani est également revenu sur la réforme du quotient électoral estimant que ce procédé «s’éloigne de l’essence des dispositions constitutionnelles encadrant le choix démocratique et la logique électorale saine». Il a précisé que la mise en œuvre de cette nouvelle pratique «contribuera à encourager le phénomène de balkanisation politique, particulièrement au niveau des collectivités territoriales, ce qui pourra nuire aux intérêts des citoyens».

Lire aussi : Législatives : Benkirane ne se portera pas candidat

Pour rappel, Saad Dine El Otmani est candidat aux prochaines élections législatives qui se tiendront le 8 septembre. Le secrétariat général du PJD a décidé ce mardi de désigner El Otmani tête de la liste du parti dans la circonscription de Rabat-Océan. 

Formation du gouvernement : L'Istiqlal accepte de rejoindre la majorité

Après le PAM vendredi, l'Istiqlal a accepté aujourd'hui de faire partie de la majorité gouvernementale. Le PI, troisième force populaire du royaume a confirmé sa décision ce samedi lors du Conseil nat...

Vie politique : «tu seras élu, mon fils !»

Si le phénomène des «fils de» est répandu dans toutes les strates de la société marocaine, dans la ...

Décès de l'ex président algérien Abdelaziz Bouteflika

L’ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika est décédé ce vendredi soir des suites d'une longue maladie à l’âge de 84 ans, a indiqué la télévision algérienne. Abdelaziz Bouteflika est né le 2 mars 19...

Le PAM accepte de se joindre à la majorité

Le PAM a annoncé ce vendredi après consultation et validation de la majorité des membres du conseil national du parti d’intégrer la majorité gouvernementale. Le parti indique, dans un communiqué publi...

Bourita participe à la célébration du 1er anniversaire des Accords d’Abraham

Ce vendredi 17 septembre, Antony Blinken, le secrétaire d'État américain, a salué «l’approfondissement des relations diplomatiques» entre le Maroc, le Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et Israël un an ...

Élections : les premiers résultats des bureaux des communes et régions

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et le Pa...