Ukraine : un accord pour les céréales pourrait être prochainement conclu, les négociations de paix au point mort

Temps de lecture : 4 minutes


Ukraine : un accord pour l’exportation des céréales prochainement conclu, les négociations de paix au point mort

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 4 minutes

La Russie et l’Ukraine ont progressé, mercredi, au cours d’une réunion d’experts militaires à Istanbul sur l’épineuse question du blocage des exportations de céréales à partir des ports ukrainiens. Des «progrès réellement substantiels» ont été réalisés, a commenté devant des médias le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres. Il dit espérer qu’un «accord formel» soit prochainement conclu. «Nous avons une lueur d’espoir pour soulager la souffrance humaine et soulager la faim dans le monde», a-t-il ajouté. La diplomatie turque a affirmé que «les délégations de la Russie et de l’Ukraine se rencontreraient de nouveau en Turquie la semaine prochaine». Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a, de plus, souligné que les experts militaires russes et ukrainiens s’étaient entendus sur des «contrôles communs» dans les ports et sur les moyens de «garantir la sécurité des voies de transfert», autrement dit des couloirs sécurisés pour le transport maritime des produits agricoles.

Si les prémices d’un accord final, entre Moscou et Kiev sur les céréales semblent se dessiner, aucune négociation de paix n’est en cours. C’est ce qu’a précisé le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba, tout en excluant de céder des territoires ukrainiens à la Russie. Dans des villes, partiellement occupées par l’armée russe, les autorités nommées par Moscou ont annoncé aujourd’hui vouloir organiser un référendum sur une annexion par la Russie, même si officiellement le Kremlin n’a pas publiquement affiché cet objectif. C’est le cas de la région ukrainienne de Zaporijia. «Nous voulons être la région Zaporojski [ Zaporijia en russe] au sein de la Fédération de Russie (…) J’ai pris la décision de la tenue d’un référendum qui aura lieu au début de l’automne», a dit Ievhen Balytsky, chef de l’administration civile et militaire mise en place par les autorités russes. À Kherson, autre région majoritairement conquise par les forces russes, les autorités d’occupation mènent aussi une politique de russification intense, introduisant le rouble, prenant le contrôle des systèmes de protection sociale, d’entreprises, des écoles, et poussant les habitants à prendre des passeports russes.

Dans les régions de Louhansk et de Donetsk, l’armée russe ne relâche pas sa pression. «Les attaques massives d’artillerie et de mortier se poursuivent. (…) Les Russes tentent de percer vers Siversk et d’ouvrir la voie vers Bakhmout, c’est pourquoi ils détruisent tout ce qui se trouve devant eux», explique Serhi Haïdaï, gouverneur de la région de Louhansk. Mais d’après l’agence de presse russe TASS, des forces russes et séparatistes sont entrées dans la ville de Siversk. Celle-ci pourrait, selon Vitali Kiselev, un responsable de la «République populaire de Louhansk», tomber dans quelques jours. Des informations qui ne sont pas vérifiées pour le moment. Cependant, tel qu’observé par le renseignement britannique, Siversk et d’autres petites villes, notamment Dolyna, constituent les «principaux objectifs» des forces russes à ce stade.

Alors que les bombardements russes se poursuivent dans la région de Donetsk, des responsables politiques, diplomatiques et judiciaires sont rassemblés, aujourd’hui, à La Haye, siège de la justice internationale. La conférence vise à assurer que les crimes commis en Ukraine depuis l’invasion engagée par la Russie le 24 février «ne restent pas impunis». Organisé par la Cour pénale internationale (CPI), la Commission européenne et les Pays-Bas, l’événement vise à assurer que les crimes commis depuis l’invasion russe «ne restent pas impunis». Bombardements de civils, exécutions sommaires, viols… Le Kremlin nie systématiquement toutes les exactions dont ses troupes sont accusées. Et il accuse en retour l’Ukraine de crimes de guerre. La CPI, qui poursuit depuis vingt ans les auteurs des pires atrocités dans le monde, ne peut cependant pas poursuivre le crime d’agression si ce pays n’a pas ratifié le statut de Rome. Ce qui est le cas de la Russie et de l’Ukraine.


Recommandé pour vous

Avec plus de 200.000 personnes mobilisées, Moscou renforce son armée

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a affirmé que plus de 200.000 personnes ont é…

Nobel : le prix de physique décerné à trois scientifiques pour leurs travaux sur la technologie quantique

Temps de lecture : 2 minutes

Alain Aspect, John F. Clauser et Anton Zeilinger ont décroché ce mardi le prix Nobel de physiqu…

Le Parlement russe ratifie la loi sur l’annexion des territoires ukrainiens

Temps de lecture : 3 minutes

Les députés de la Douma, chambre basse du Parlement, ont approuvé, lundi, à l’unanimité la loi …

Nobel : le prix de médecine décerné à Svante Pääbo pour ses découvertes sur l’évolution humaine

Temps de lecture : 1 minute

Le prix Nobel de médecine a été décerné lundi à Svante Pääbo, un généticien suédois dont les tra…

Indonésie : au moins 174 morts après un mouvement de foule dans un stade de football

Temps de lecture : 2 minutes

Le bilan du mouvement de foule survenu après un match de football en Indonésie s’est élev…

Fin de cavale, l’imam Hassan Iquioussen arrêté en Belgique

Temps de lecture : 1 minute

Le ministre de la Justice belge a confirmé ce vendredi l’arrestation de l’imam Hassan Iquioussen…

Poutine officialise l’annexion de «quatre nouvelles régions russes puisque c’est la volonté» de la population ukrainienne

Temps de lecture : 7 minutes

Le président russe, Vladimir Poutine, a formalisé ce vendredi l’annexion par la Russie de quatr…

L’annexion des territoires ukrainiens par la Russie, officielle dès vendredi

Temps de lecture : 3 minutes

Les responsables pro-russes des régions de Donetsk, de Zaporijjia et de Kherson vont se réunir …

La Russie en expansion sur le territoire ukrainien

Temps de lecture : 5 minutes

Sept mois après le début de l’offensive russe en Ukraine, les quatre régions – Louhansk, Donets…

Arabie saoudite : le prince héritier Mohammed ben Salmane nommé premier ministre

Temps de lecture : 1 minute

Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a été nommé premier ministre, selon …

Le scénario d’une frappe nucléaire contre l’Ukraine, une menace réelle

Temps de lecture : 4 minutes

«Je vais le répéter encore une fois pour les oreilles sourdes (…): la Russie a le droit d…

Territoires ukrainiens bientôt annexés par la Russie, nouvelle escalade dans le conflit

Temps de lecture : 4 minutes

La Russie achève mardi 27 septembre l’organisation des référendums d’annexion dans quatre terri…