Bank Al-Maghrib (BAM) © DR

Temps de lecture : 4 minutes


Pyramide de Ponzi : BAM et l’AMMC tirent la sonnette d’alarme

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Bank Al-Maghrib et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) viennent de lancer une nouvelle alerte. Elles signalent que certaines sociétés collectent des sommes auprès du public à travers des pratiques frauduleuses de type Ponzi en proposant des investissements financiers très attractifs. Si l’entreprise qui offre ses services ne figure pas sur les sites de BAM et de l’AMMC, c’est qu’elle ne dispose d’aucun agrément, et donc elle n’est pas autorisée à recevoir l’argent des citoyens.

Temps de lecture : 4 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) viennent de lancer une mise en garde contre les sociétés qui collectent illégalement de l’argent auprès du public en promettant des rendements exceptionnels. Ce genre d’escroquerie est plus connu sous le nom de « Pyramide de Ponzi » ou de « Système de Ponzi ».

Dans un communiqué conjoint, les deux autorités indiquent qu’elles «continuent de constater la présence sur internet et les réseaux sociaux, de sociétés qui collectent des sommes d’argent auprès du public, versées sur des comptes ouverts auprès des banques, en promettant des rendements exceptionnels. Ces derniers seraient réalisés à partir du placement de ces fonds dans le financement d’activités de production de biens ou de services».

Lire aussi : Bank Al-Maghrib : hausse des injections de liquidité en juillet

 

La société doit disposer d’une licence

Les deux entités soulignent que toute activité de collecte de fonds du public ou d’appel public à l’épargne doit être régie par un cadre légal. Celles-ci nécessitent l’obtention au préalable d’un agrément de la part d’une autorité habilitée, BAM ou l’AMMC, selon les cas.

De plus, BAM et l’AMMC exhortent le public à ne pas confier de fonds ou faire de placements d’argent sans vérifier si l’entreprise réceptrice dispose d’un tel agrément. Cette vérification doit être effectuée en s’assurant que l’entreprise en question figure sur le site web de BAM ou celui de l’AMMC en tant qu’établissement agréé.

La même source note que cet agrément est essentiel, car il s’accompagne d’une réglementation qui s’applique aux établissements qui collectent des fonds du public ou font appel public à l’épargne, et qui vise à protéger les déposants et épargnants d’un ensemble de risques.

En cas d’absence d’un tel agrément, aucune protection ne sécurise les fonds confiés.

Lire aussi : BAM : hausse des dépôts auprès des banques de 3,9% à fin juin 2022

 

Le système frauduleux de la « Pyramide Ponzi »

Les deux organismes appellent le public à se méfier notamment des offres de placement de fonds assortis de taux de rendement exceptionnellement élevés, en décalage avec les rendements proposés sur les marchés financiers.

Et de souligner que certaines sociétés pratiquent un système frauduleux dit « Ponzi », à travers lequel elles collectent des fonds «en faisant miroiter des rendements sans rapport avec la réalité économique».

Ce type d’escroquerie fonctionne en remboursant les investisseurs les plus anciens avec de l’argent collecté auprès des investisseurs les plus récents. Il se base sur un système incitatif permettant de recruter en permanence de nouveaux adhérents.

Ainsi, ce sont les derniers investisseurs qui tardent à récupérer leurs rendements et qui subissent les pertes du système frauduleux.

Lire aussi : Économie nationale : un redressement de 7,9% de la croissance en 2021

 

Pratiques de vente interdites

Par ailleurs, BAM et l’AMMC alertent le public sur des pratiques effectuées par des sociétés qui appliquent ce système de vente dite « pyramidale ». Ce type de vente est interdit par la loi (Article 58 de la loi 31.08 édictant des mesures de protection du consommateur).

Cette pratique commerciale consiste à inciter un client adhérent à ce système à persuader à son tour d’autres clients de s’inscrire en leur promettant d’importants gains financiers grâce à la progression continue du nombre des personnes recrutées. Les revenus des adhérents proviennent principalement des montants versés par les personnes recrutées.

Ce système de vente pyramidale est différent du système de vente indirecte ou par réseau de distributeurs autorisés par la loi. Ce dernier s’appuie sur le partage des commissions générées par la vente de produits ou de services effectivement réalisée.


Recommandé pour vous

HCP : l’inflation continue sa tendance haussière

Temps de lecture : 4 minutes

Dans sa note trimestrielle de conjoncture, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) révèle les donnée…

Le Maroc et l’Arabie saoudite visent un volume commercial de 5 milliards de dollars

Temps de lecture : 5 minutes

Conduite par le ministre saoudien du Commerce, Majid bin Abdullah Al-Qasabi, une importante dél…

Échanges extérieurs : hausse des importations et des exportations

Temps de lecture : 4 minutes

À fin août 2022, le déficit commercial au Maroc a augmenté de 56,1%, pour s’établir à 214,76 mi…

Politique commerciale : les recommendations du Policy Center for the New South

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un policy paper qui met en exergue les voies d’amélioration de la politique commerciale m…

Baisse de l’IR : les négociations sont en cours

Temps de lecture : 4 minutes

Les réunions entre les centrales syndicales et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekj…

11 ans d’exercice : le CESE dresse son bilan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, mardi 27 septembre à Rabat,…

Réunion trimestrielle de BAM : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé d’élever le taux directeur (TR), le passant de 1,5…

Journée mondiale du tourisme : repenser le secteur pour un avenir meilleur

Temps de lecture : 5 minutes

L’ensemble du secteur du tourisme célèbre, ce mardi 27 septembre, la journée mondiale du secteu…

Hydrocarbures : ce que préconise le Conseil de la concurrence dans son nouvel avis

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de la concurrence a publié, lundi 26 septembre, son avis n°A/3/22 sur « la flambée d…

Conseil de BAM : faut-il s’attendre à une hausse du taux directeur ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) tiendra, mardi 27 septembre, sa troisième réunion de politique monétaire …

Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un co…

Impériales : les médias, une force et une influence

Temps de lecture : 4 minutes

“Les Impériales” est de retour cette année, avec une nouvelle vision, de nouvelles perspectives…