Temps de lecture : 3 minutes


Peines alternatives : ultime remède contre l’encombrement des prisons

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , En Bref

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministère de la Justice présentera au Parlement, dans les prochains jours, le projet de loi relatif aux peines alternatives à celles privatives de liberté. Ce projet de loi vise principalement à soulager les établissements carcéraux, très encombrés, dont 75% sont en état de surpeuplement. Il a également pour but d’accompagner les développements que connait le monde en matière pénale.

Le projet de loi apporte de nouvelles peines de substitution à la privation de liberté, applicables aux peines de courtes durées (inférieures à deux ans). Plusieurs formes sont envisagées : travail d’intérêt général, surveillance électronique mobile, amende journalière et limitation de certains droits, etc.

Lire aussi : Ouahbi plaide pour des peines alternatives à la prison

 

Les alternatives à l’emprisonnement

Pour le travail d’intérêt général, il exige que le condamné soit âgé de 15 ans au minimum au moment du crime. Il devra effectuer un travail non rémunéré, de 40 à 600 heures, au profit des services de l’État, des organismes de protection des droits et des libertés ou d’autres associations ou organisations non gouvernementales.

Quant à la deuxième peine alternative, elle donne la possibilité aux tribunaux de condamner le mis en cause à payer une amende de 100 à 2.000 DH pour chaque jour de peine privative de liberté prononcé à son encontre. Le montant de cette amende est évalué par le tribunal en fonction des moyens financiers du condamné, de la gravité du crime commis et du préjudice qui s’en est ensuivi. Le projet ordonne que le condamné s’acquitte de ce montant dans un délai ne dépassant pas trois mois.

S’agissant de la troisième peine alternative, elle repose sur la surveillance électronique. Celle-ci éviterait au condamné les inconvénients des sanctions privatives de liberté de courte durée. Le mis en cause devra porter un bracelet électronique, à la cheville ou au poignet, tout en respectant certaines obligations de manière à surveiller ses mouvements à l’intérieur des limites territoriales décidées par le juge d’application des peines.

Par ailleurs, la quatrième peine alternative permet au tribunal de prononcer des jugements limitant certains droits ou imposant des mesures restrictives au condamné. On en cite à titre d’exemples l’exercice d’une activité professionnelle déterminée, la poursuite d’études ou d’une formation.

Les agents immobiliers impliqués dans la lutte contre le blanchiment d'argent

Immobilier : lutte contre le blanchiment d’argent

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a publié un arrêté au dernier Bulletin offi…
Un ans après le drame, un nouvel enfant dans la famille du petit Rayan

Un nouveau-né dans la famille du petit Rayan, un an après le drame

Les parents du petit Rayan, l'enfant de 5 ans mort coincé au fond d'un puits profond au douar Ighrane dans la province de Chefchaouen, ont accueilli un nouveau-né, soit un an après…
HCP : une féminisation accrue des flux migratoires ruraux

HCP : une féminisation accrue des flux migratoires ruraux

Les flux migratoires ruraux au Maroc connaissent une féminisation accrue, d’après le numéro 22 de la publication du Haut-Commissariat au plan (HCP), "Les Brefs du Plan". "Les migra…
Alerte météo : la vague de froid est loin d’être terminée

Alerte météo : la vague de froid est loin d’être terminée

Du vendredi 3 au lundi 6 février, les températures minimales seront de -7 à -3°C dans certaines régions du pays, tandis que les maximales seront de 7 à 19 °C. Selon le dernier bull…
MRE : lancement de la Maison de la diaspora marocaine

MRE : lancement de la Maison de la diaspora marocaine

La conférence de lancement de la Maison de la diaspora s'est tenue le 31 janvier à Casablanca. Il s'agit d'une association présidée par Jamal Belahrach, qui a pour vocation d’accom…
Signature d'un partenariat entre la CNSS et son homologue togolaise‎‎

Signature d’un partenariat entre la CNSS et son homologue togolaise‎‎

La délégation technique de la République du Togo a effectué une visite à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Celle-ci a eu lieu du 19 au 26 janvier 2023. En marge de ce…
Mondialito : l’ONCF renforce son dispositif

Coupe du Monde des clubs : l’ONCF renforce son dispositif

L’Office national des chemins de fer (ONCF) adopte un plan de transport spécial du 1er au 11 février 2023. Le but est d’accompagner les déplacements des supporters durant la Coupe …
Casablanca : sit-in des pharmaciens

Casablanca : sit-in des pharmaciens

L'Ordre national des pharmaciens a organisé, le 30 janvier, un sit-in à Casablanca. Pour cause, le retard des élections des membres des deux Conseils régionaux des pharmaciens d’of…