Le coup d’envoi de l’opération Marhaba a été donné, dimanche 5 juin, au Port Tanger Med © DR

Temps de lecture : 5 minutes


Opération Marhaba : une aubaine pour le tourisme national

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Après deux ans d’interruption à cause d’une crise sanitaire inédite, l’opération Marhaba est de retour. Son coup d’envoi a été donné, dimanche 5 juin, au Port Tanger Med. Elle connaît cette année la mise en place d’un dispositif spécial pour bien accueillir les Marocains résidant à l’étranger (MRE). Une reprise qui vient insuffler un vent de soulagement sur les opérateurs du tourisme, qui s’activent pour accueillir les visiteurs. Détails.

Temps de lecture : 5 minutes

L’opération Marhaba, dédiée au transit des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a débuté, dimanche 5 juin, après deux ans d’interruption.

Une reprise qui s’annonce sous de bons auspices. Elle ouvrira la voie à une véritable relance du secteur touristique national, frappé de plein fouet par la crise sanitaire de la Covid-19.

Avec l’allègement des restrictions sanitaires, les opérateurs du tourisme sont désormais optimistes. Pour eux, l’afflux massif des MRE cet été constitue une vraie bouffée d’oxygène et une opportunité pour redynamiser l’activité touristique, après une longue période de vaches maigres.

Pour séduire davantage les Marocains de la diaspora et renforcer leur confiance, tous les maillons de la chaîne de valeur touristique (Hôtels, agences de voyages, agences de location) sont à pied d’œuvre. Pour ce faire, ils ont mis en place de nouvelles stratégies de management plus adaptées.

S’agissant des hôteliers, ils ont pris les dispositions nécessaires en matière de révision des standards opérationnels et des stratégies tarifaires, ainsi que de refonte de leurs offres commerciales. L’objectif est d’accueillir leurs clients dans les meilleures conditions.

Lire aussi : Marhaba 2022 : démarrage dans de bonnes conditions

La campagne de communication « Ntla9awfbladna »

En 2021, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) avait lancé une campagne de communication consacrée aux MRE, sous sa nouvelle marque « Ntla9awfbladna ». Cette dernière reflète une vraie prise de conscience quant à l’importance de reconquérir ce segment.

Cette campagne a pour but de renforcer les liens solides et historiques que cette communauté entretient avec sa mère patrie. Elle tend également à conforter le Royaume en tant que destination privilégiée des MRE.

L’ONMT avait expliqué : «Centrée autour d’une promesse forte, la campagne de l’ONMT dédiée à la communauté des Marocains résidant à l’étranger expose le Maroc dans toute sa splendeur, à travers les différentes expériences immersives qu’offre la destination Maroc, leur pays».

Cette marque allie diverses techniques de marketing et de communication. Elle met en relief le grand potentiel touristique que recèle le Maroc, grâce à son climat, sa richesse culturelle, ses paysages naturels splendides et ses villes impériales. Des atouts susceptibles d’assurer un séjour irréprochable aux visiteurs.

 

Marhaba 2022 : un dispositif fort pour le retour des MRE

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, a mis en avant, lundi, à Rabat, lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des représentants, le dispositif adopté par son département pour réussir l’opération Marhaba 2022.

Il a ainsi annoncé la mise en place d’un schéma de transport maritime mobilisant l’équivalent de 32 navires sur l’ensemble des lignes maritimes. Il relie les ports marocains à leurs homologues en Espagne, en France et en Italie, avec une capacité hebdomadaire d’environ 478.000 passagers et de 123.000 voitures.

«L’encadrement de l’opération se fera de manière intensifiée tout au long de la semaine, à l’arrivée comme au retour, avec une moyenne de 35.000 personnes et 4.500 véhicules par jour», a indiqué le ministre.

Selon lui, ce nombre atteint jusqu’à 66.000 personnes par semaine pendant la haute saison, ce qui exige l’intervention de nombreux acteurs. «Cette année pourrait connaître une grande affluence par rapport aux deux dernières années», a-t-il souligné.

Parmi les mesures qu’englobe le dispositif mis en place par le ministère, on cite :

  • Renforcement des centres consulaires, en particulier en Espagne, en France, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas ;
  • Activation de la préréservation des billets, afin de déterminer à l’avance le nombre de passagers et de prendre les mesures nécessaires pour garantir la fluidité de la mobilité ;
  • Renforcement des infrastructures, de la logistique et des services. Pour cela, un montant de 200 MDH a été alloué au développement, à la gestion et à la mise à niveau des ports, dont 157 MDH pour le port Tanger Med ;
  • Mobilisation du nombre nécessaire d’éléments de douane, de gendarmerie et des forces auxiliaires, et renforcement du mécanisme de surveillance tels que l’entretien et l’équipement des points de passage frontaliers avec des moyens de détection électronique et des scanners ;
  • Activation du guichet dédié aux Marocains résidant à l’étranger dans les administrations et institutions publiques et au niveau des collectivités territoriales ;

Lire aussi : Opération Marhaba 2022 : de nouvelles mesures douanières au profit des MRE

 

À vrai dire, la diaspora marocaine représente un important levier pour le développement socio-économique du Royaume. Elle contribue à une multitude de secteurs économiques clés. Aujourd’hui, sur le plan touristique, le rôle des MRE est essentiel, voire même vital, pour réussir cette saison estivale et renforcer, ainsi, la dynamique de reprise.

tourisme

Recommandé pour vous

Stress hydrique : les villes marocaines en souffrance

Temps de lecture : 3 minutes

Le changement climatique n’a épargné aucune région du monde. Au Maroc, la sécheresse, la désertification accélérée, l’asséchement des barrages …

Covid-19 : « la 4e vague au Maroc ne va pas durer »

Temps de lecture : 4 minutes

Frôlant les 4.000 cas par jour, le nombre de contaminés à la Covid-19 enregistré par jour a plus que doublé. Un taux relativement élevé et qui …

Avortement : entre crime et liberté individuelle

Temps de lecture : 4 minutes

Aux États-Unis, la Cour suprême à Washington a mis fin à la protection fédérale du droit à l’avortement. Un séisme juridique qui a déclenché l’…

Éducation : les mesures adoptées pour réhabiliter les établissements scolaires

Temps de lecture : 5 minutes

Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, est intervenu, lundi 27 juin, à la Chambre des représenta…

Drame de Melilia : retour sur ce qui s’est passé

Temps de lecture : 6 minutes

Les opérations dissuasives menées par les forces de l’ordre marocaines et espagnoles ne découragent pas les candidats à la migration illégale. …

Eaux de baignade : 88,14% des plages marocaines déclarées conformes

Temps de lecture : 5 minutes

La saison estivale 2022 est marquée par la relance du secteur touristique. L’ouverture des frontières maritimes et aériennes, ainsi que le lanc…

Covid-19 : une nouvelle vague s’installe au Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Le Maroc enregistre une nouvelle détérioration de la situation épidémiologique. Bien que le nombre d’infections ne soit pas encore alarmant, ma…

Harcèlement sexuel : comprendre l’affaire Jacques Bouthier

Temps de lecture : 4 minutes

Emprisonné en France depuis mai dernier, l’ancien PDG du groupe Assu 2000, rebaptisé Vilavi, a fait l’objet de quatre plaintes déposées par de …

Étudiants marocains d’Ukraine, un dossier qui sera résolu en juillet

Temps de lecture : 6 minutes

Le dossier des étudiants marocains rentrés d’Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain. C’est ce qu’a indiqué, mardi 21 juin à Raba…

Maroc : l’abolition de la peine de mort n’est toujours pas envisagée

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, bien que les peines de mort soient encore prononcées, leurs exécutions sont toujours reportées. Depuis les exécutions effectuées en 1…

Code pénal : le CNDH présente un projet d’avis sur les peines alternatives

Temps de lecture : 5 minutes

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a examiné, samedi 18 juin, à Rabat, lors de la 8eme session de son assemblée générale ordinair…

Aïd Al-Adha : quid des prix du cheptel

Temps de lecture : 5 minutes

Prévu début juillet, Aïd Al-Adha est non seulement une fête religieuse, mais aussi une tradition culturelle particulière. Pour cette célébratio…