Temps de lecture : 6 minutes


Marrakech : coup d’envoi de la 7e Semaine nationale de l’artisanat

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

La Semaine nationale de l’artisanat (SNA) a fait son grand retour, ce lundi 5 décembre à Marrakech, après deux années d’interruption suite à la crise liée à la pandémie de la Covid-19. Cet événement revient cette année, pour sa septième édition, sous un format totalement inédit, élargi et ouvert sur le monde. Il se veut l’occasion de rassembler la communauté nationale et internationale de l’artisanat autour des problématiques et enjeux mondiaux auxquels les opérateurs du secteur font face. Le point.

Temps de lecture : 6 minutes

Le coup d’envoi de la septième édition de la Semaine nationale de l’artisanat (SNA), un événement emblématique de l’artisanat marocain, a été donné, ce lundi 5 décembre à Marrakech, en présence d’un parterre de personnalités et de professionnels du secteur. « L’artisanat, un savoir-faire ancestral unique au service d’un développement inclusif et durable », est le thème retenu pour cette septième édition.

Il s’agit d’un rendez-vous de référence qui met à l’honneur l’artisanat et promeut le savoir-faire ancestral transmis de génération en génération.

Placé sous le Haut patronage du roi Mohammed VI, cet événement sera l’occasion de rassembler la communauté nationale et internationale de l’artisanat autour des problématiques et enjeux mondiaux auxquels les opérateurs du secteur font face.

Notons que cette septième édition s’inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire visant à promouvoir le produit artisanal sur le marché local tout en accélérant les partenariats commerciaux à l’international.

Lire aussi : Semaine nationale de l’artisanat : relancer la dynamique commerciale du secteur

 

Secteur de l’artisanat : un levier important pour la préservation des patrimoines matériels et immatériels

Intervenant par visioconférence à l’ouverture de l’événement, la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a indiqué que «le secteur de l’artisanat est un levier important pour la préservation des patrimoines matériels et immatériels, notamment à travers son rôle dans la transmission intergénérationnelle des savoir-faire séculaires.

«Il est également un secteur productif et contribue d’une manière significative au développement économique, social et territorial des pays», a-t-elle ajouté.

Malgré la conjoncture internationale difficile, «les principaux indicateurs de performance du secteur affichent des résultats encourageants», a souligné la ministre. En effet, «notre secteur emploie 22% de la population active, contribue à hauteur de 7% du produit intérieur brut et a généré en 2021 un chiffre d’affaires global d’environ 140 milliards de DH (MMDH)», a-t-elle expliqué.

Quant aux exportations des produits de l’artisanat marocain, «bien que devant être développées davantage, elles ont enregistré un taux de croissance annuel moyen de 7% au cours des cinq dernières années, et ce, en dépit des répercussions de la crise sanitaire mondiale liée à la Covid-19».

Lire aussi : Tourisme : un taux de récupération de 80% à fin octobre

 

Artisanat : déploiement de plusieurs chantiers structurants

La responsable gouvernementale a souligné que son ministère est mobilisé, «en étroite collaboration avec ses établissements sous tutelle et ses partenaires, notamment la Fédération des chambres d’artisanat, la Fédération des entreprises d’artisanat et les chambres régionales de l’artisanat, dans le déploiement de plusieurs chantiers structurants». Elle a notamment cité la mise en œuvre du chantier de la généralisation de la protection sociale à tous les Marocains, lancé par le roi Mohammed VI. À ce sujet, elle a précisé que plus de 700.000 artisans ont déjà été identifiés et 500.000 d’entre eux ont été préinscrits dans le Régime de l’assurance maladie obligatoire (AMO).

En outre, la ministre a affirmé que son département s’est également attelé à accélérer la refonte et la modernisation du dispositif réglementaire et juridique encadrant l’activité du secteur, matérialisé par l’entrée en vigueur de la loi 50-17 et de ses textes d’application. Cette refonte a «également permis de mettre en place, depuis le mois de février de cette année, le Registre national de l’artisanat (RNA) qui compte aujourd’hui plus de 325.000 artisans inscrits représentant une large frange des 172 métiers et activités que compte le secteur», a-t-elle noté.

Par ailleurs, poursuit la même source, afin d’accélérer la dynamique de structuration des acteurs et augmenter le volume des exportations, deux programmes seront déployés. Ils cibleront les agrégateurs de production et de commercialisation ainsi que les opérateurs marocains de l’artisanat qui veulent exporter leurs produits sur les marchés internationaux. S’y ajoute le programme des Centres d’excellence «qui concerneront progressivement les différentes filières du secteur, et qui auront pour objectif d’appuyer les efforts de production et de commercialisation des opérateurs».

 

Plusieurs conventions signées

L’inauguration de la septième édition de la SNA a été marquée par la signature de plusieurs conventions.

On en cite notamment la « Convention pour l’inclusion financière des artisans (ABB) ». Cette dernière a été conclue par Mohamed Msellek, secrétaire général du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire,  Tarik Sadik, directeur général de la Maison de l’artisan, Sidati Chaggaf, président de la Fédération des chambres de l’artisanat et  M’hamed El Moussaoui, président du directoire d’Al Barid Bank. Elle a pour objectif de définir les modalités de partenariat pour favoriser la généralisation de l’AMO et la bancarisation des artisans notamment à travers la mise à la disposition des artisans inscrits au RNA une offre préférentielle de services bancaires.

En outre, la « Convention de partenariat relative à la fourniture des services d’identification et d’authentification au profit du RNA » vise à définir les conditions, les procédures et les modalités d’utilisation des services d’identification et d’authentification basés sur la plateforme de tiers de confiance nationale de la DGSN. Elle a été paraphée par Msellek et Mohamed Drissi Melyani, directeur général de l’Agence de développement du digital

Lire aussi : Artisanat/UNESCO : signature à Rabat d’un accord de projet

 

Il est à noter enfin que cette journée a vu le lancement de plusieurs nouveaux rendez-vous qui visent le partage des meilleures pratiques dans les domaines de l’innovation, le design et la distribution.  Parmi ces rendez-vous, on note tout particulièrement le Marrakech Carpet Fair ou le Forum Marrakech International Art and Craft. De nombreuses opérations de commercialisation de l’artisanat sont également programmées dans des zones de grande affluence à travers tout le Royaume. Elles se prolongeront tout au long du mois de décembre.

 

CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…