Location de voitures : difficile reprise pour les professionnels

Temps de lecture : 4 minutes


Location de voitures : difficile reprise pour les professionnels

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Parmi les marchés les plus affectés par la crise de la Covid-19, celui de la location de voitures. Ce secteur est resté quasiment à l’arrêt pendant deux ans. Avec une saison estivale 2022 qui s’annonce prometteuse, les professionnels espèrent survivre aux effets de la pandémie. Mais à quel prix ? Le point avec Fouad Meliani, président du syndicat national des loueurs de voitures.

Temps de lecture : 4 minutes

Si la réouverture des frontières, l’allègement de certaines restrictions sanitaires et le retour de l’opération Marhaba donnent de bonnes perspectives pour la saison estivale, les professionnels du secteur de la location de voitures restent plutôt pessimistes. Ils continuent de déplorer le manque de soutien et la difficulté de relance de leur marché.

 

La crise a laissé des traces

La crise de la Covid-19 a frappé de plein fouet le secteur. Ils étaient près de 10.000 opérateurs avant la pandémie, alors qu’aujourd’hui ils ne sont plus que 6.000. Dans le lot des voitures, le parc a été réduit de 36%. Certains véhicules ont été vendus par leurs propriétaires, alors que d’autres ont été simplement saisis par les banques.

Des sociétés de location ont même été contraintes de mettre la clé sous le paillasson, laissant des milliers de personnes au chômage, sans oublier les cas de suicides recensés parmi les patrons.

Lire aussi: Location de voitures : le ministre rencontre les professionnels

 

Une relance difficile

Pour les professionnels du secteur, ces bonnes perspectives pour la saison estivale sont les bienvenues, mais selon eux, l’activité est en chute libre et elle est confrontée à des contraintes de taille, qui se répercutent sur le marché.

Après avoir plaidé leur cause auprès du ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil, les opérateurs de ce secteur estiment que leur situation est loin d’être réglée. Contacté par LeBrief, Fouad Meliani, président du Syndicat national des loueurs de voitures, explique «que la reprise n’est que partielle».

«Nous n’avons reçu aucun soutien et nous n’avons pas pu bénéficier des programmes Oxygène et Relance. Les banques et les organismes de crédit n’ont fait qu’empirer notre situation», affirme-t-il. Il ajoute que la location des voitures fait face aujourd’hui à une pénurie de stocks automobiles. «Le temps d’attente entre la commande et la livraison augmente de plus en plus. Il faut compter au moins trois mois pour recevoir son véhicule», poursuit Meliani.

Pour tous les loueurs, la priorité aujourd’hui est de modifier le cahier des charges. «Il n’a jamais été revu malgré les appels multiples des syndicats et des professionnels. C’est la base pour préparer un nouveau départ», martèle-t-il.

Lire aussi: Vol de voitures de location : les victimes saisissent la DGSN

 

Un secteur classé à risque

Les loueurs de voitures figurent aujourd’hui dans la liste noire des organismes de financement. C’est ce que confirme Fouad Meliani. «Nous ne pouvons plus prendre de crédit pour nous acquérir de nouvelles voitures. Personnellement, j’avais 15 véhicules et j’en ai gardé que cinq, faute d’argent. Et je ne suis pas le seul. Plusieurs propriétaires d’agences souffrent aujourd’hui du manque de véhicules pour cette saison estivale», témoigne-t-il.

Ce contexte de crise a ainsi conduit à une augmentation des prix. Ainsi, le tarif moyen de la location par jour, qui était de 250 DH, a atteint actuellement 350 DH et pourrait même dépasser 400 DH durant les prochains mois. Face à cette situation, les professionnels appellent à une réelle restructuration d’un secteur dont le potentiel reste inexploité.


Recommandé pour vous

11 ans d’exercice : le CESE dresse son bilan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, mardi 27 septembre à Rabat,…

Réunion trimestrielle de BAM : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé d’élever le taux directeur (TR), le passant de 1,5…

Journée mondiale du tourisme : repenser le secteur pour un avenir meilleur

Temps de lecture : 5 minutes

L’ensemble du secteur du tourisme célèbre, ce mardi 27 septembre, la journée mondiale du secteu…

Hydrocarbures : ce que préconise le Conseil de la concurrence dans son nouvel avis

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de la concurrence a publié, lundi 26 septembre, son avis n°A/3/22 sur « la flambée d…

Conseil de BAM : faut-il s’attendre à une hausse du taux directeur ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) tiendra, mardi 27 septembre, sa troisième réunion de politique monétaire …

Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un co…

Impériales : les médias, une force et une influence

Temps de lecture : 4 minutes

“Les Impériales” est de retour cette année, avec une nouvelle vision, de nouvelles perspectives…

Les Impériales 2022 : le nation branding s’invite au débat

Temps de lecture : 4 minutes

Le lancement officiel de la cinquième édition « Les Impériales 2022 », rendez-vous annuel des p…

Programme de développement des zones de montagne : quel bilan ?

Temps de lecture : 4 minutes

Mis en œuvre depuis 2015, le Programme de développement des zones de montagne (PDRZM) a été clô…

Gazoduc Nigeria-Maroc : le projet prend forme

Temps de lecture : 4 minutes

Le projet de gazoduc reliant le Nigeria au Maroc, et qui doit aussi approvisionner l’Afrique de…

Tourisme : une saison estivale qui dépasse les espérances

Temps de lecture : 5 minutes

La fréquentation touristique au Maroc a retrouvé des couleurs, malgré l’inflation. Bien que les…

Comptes régionaux 2020 : les disparités entre les régions persistent

Temps de lecture : 4 minutes

L’année 2020 a été marquée par la pandémie de la Covid-19 et sa propagation à l’échelle mondial…