Kiev et Moscou s’accusent mutuellement, les civils «inutilement» mis en danger

Temps de lecture : 4 minutes


Kiev et Moscou s’accusent mutuellement, les civils «inutilement» mis en danger

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Monde , En Bref

Temps de lecture : 4 minutes

Au 148ᵉ jour de guerre, la Russie poursuit ses offensives, élargissant ses objectifs militaires à d’autres territoires que ceux de l’est de l’Ukraine, et les accusations continuent entre Moscou et Kiev.

Répondant aux propos du chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, l’Ukraine a déclaré : «les Russes veulent du sang, pas des négociations. J’appelle tous les partenaires à renforcer les sanctions contre la Russie et à accélérer les livraisons d’armes à l’Ukraine». La diplomatie ukrainienne réclame en effet plus d’armes et de sanctions contre Moscou, comme l’appuie le plaidoyer de la première dame ukrainienne Olena Zelenska devant le Congrès américain : «Je vous demande plus d’armes (…) pour protéger les maisons de chacun et le droit de se réveiller vivant dans ces maisons».

L’Ukraine a également accusé jeudi la Russie de stocker des armes lourdes et des munitions sur le site de la centrale nucléaire occupée de Zaporijia, dans le sud du pays. «L’ensemble de l’arsenal lourd amené avec toutes les munitions est désormais très proche des équipements qui assurent le fonctionnement du turbo-générateur», s’est alarmée la société Energoatom sur sa chaîne Telegram. L’opérateur ukrainien de l’énergie nucléaire craint un risque de détonation accidentelle et d’incendie, les équipements russes étant situés à proximité immédiate du réservoir d’huile principal, dont le produit inflammable sert à refroidir la turbine à vapeur, tout comme l’hydrogène servant à refroidir le générateur.

Peu auparavant, Moscou accusait l’Ukraine d’avoir effectué, lundi et mercredi, des frappes de drone «à quelques dizaines de mètres de structures vitales pour la sécurité de la centrale, un réservoir de combustible nucléaire usé et le réservoir de refroidissement d’un réacteur», sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijia, occupée par les forces russes depuis mars. «Cela confirme la volonté des autorités ukrainiennes de créer les conditions d’une catastrophe nucléaire non seulement sur leur territoire, mais dans toute l’Europe», a déclaré la porte-parole du ministère des affaires étrangères russe, Maria Zakharova, lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Elle n’a toutefois pas fait état de dégâts mettant en danger la sécurité nucléaire du site.

Et «alors que la guerre en Ukraine fait rage, des civils ont été inutilement pris dans des combats», constate Belkis Wille, chercheuse de Human Rights Watch (HRW). Aussi bien l’armée russe que les forces ukrainiennes mettent «inutilement» en danger des civils, en basant des troupes au cœur de zones habitées, comme un sous-sol d’école ou un dispensaire, a accusé jeudi HRW. L’organisation précise avoir documenté quatre cas de bases militaires russes et trois Ukrainiennes établies dans des zones résidentielles. Parmi les cas les plus connus, cités par HRW, le village de Iahidne, dans la région de Tchernihiv, où les Russes ont détenu environ 350 civils pendant un mois dans le sous-sol d’une école qu’ils utilisaient comme base militaire.

Par ailleurs, un accord sur les exportations de céréales ukrainiennes est «possible dans les prochains jours» si les Occidentaux répondent aux demandes de la Russie, a affirmé jeudi le ministre des affaires étrangères turc, Mevlüt Çavusoglu. Selon le président turc, Recep Tayyip Erdogan, un «mémorandum» est prêt, qui prévoit notamment l’établissement d’un centre de coordination sous les auspices de l’ONU à Istanbul. Mais Moscou accuse l’Ukraine de bloquer les discussions : «Nous nous sommes entendus sur les principes de base permettant d’exporter les céréales ukrainiennes, mais quand notre délégation a demandé d’ajouter une deuxième partie [concernant la production russe], les Ukrainiens ont refusé catégoriquement.» Plus de 20 millions de tonnes sont bloquées dans les ports d’Ukraine, qui font cruellement défaut au marché mondial, au risque de pénuries alimentaires graves pour l’Afrique, notamment.


Recommandé pour vous

Le scénario d’une frappe nucléaire contre l’Ukraine, une menace réelle

Temps de lecture : 4 minutes

«Je vais le répéter encore une fois pour les oreilles sourdes (…): la Russie a le droit d…

Territoires ukrainiens bientôt annexés par la Russie, nouvelle escalade dans le conflit

Temps de lecture : 4 minutes

La Russie achève mardi 27 septembre l’organisation des référendums d’annexion dans quatre terri…

Iran : les manifestations ont coûté la vie à plus de 75 personnes

Temps de lecture : 1 minute

Les manifestations en Iran continuent de faire des victimes. Plus de 75 personnes ont été tuées…

Pluies diluviennes aux Canaries : plus de 200 vols annulés

Temps de lecture : 1 minute

Depuis dimanche, plus de 200 vols ont été annulés aux Canaries en raison d…

Italie : victoire historique pour l’extrême droite

Temps de lecture : 1 minute

Giorgia Meloni et son parti Fratelli d’Italia ont frappé un grand coup lors des législativ…

Le prédicateur Youssef al-Qaradawi tire sa révérence

Temps de lecture : 1 minute

Le théologien, prédicateur et universitaire qatarien d’origine égyptienne, Youssef al-Qara…

Quelles régions ukrainiennes voudront faire partie de la Russie ?

Temps de lecture : 3 minutes

Bien que «la situation militaire reste complexe» sur le sol ukrainien, des «référendums» d’anne…

Russie : mouvement de colère après l’annonce de la mobilisation des réservistes

Temps de lecture : 4 minutes

Dmitri Medvedev, ancien président russe, a déclaré que toutes les armes de l’arsenal de Moscou,…

États-Unis : la Fed relève ses taux de 0,75 point

Temps de lecture : 1 minute

La Banque centrale américaine (Fed) a annoncé, mercredi 21 septembre, une hausse de 0,75 points …

Guerre en Ukraine : les nouvelles menaces de Poutine

Temps de lecture : 4 minutes

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé ce mercredi la mobilisation partielle de l’armé…

Séisme au Mexique : mise en place d’une cellule de suivi pour les ressortissants marocains

Temps de lecture : 1 minute

Suite au fort séisme qui a frappé lundi dernier l’ouest du Mexique, faisant deux morts et …

Affaire Brahim Saadoun : le délai pour interjeter appel est prolongé

Temps de lecture : 1 minute

Le délai permettant à Brahim Saadoun, condamné à la peine de mort avec deux Britanniques, d’inte…