Temps de lecture : 6 minutes

Accueil / Société / Été caniculaire : conseils essentiels pour protéger votre santé

Été caniculaire : conseils essentiels pour protéger votre santé

Temps de lecture : 6 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

À l’assaut des vagues de chaleur estivales, le corps humain déploie une ingénierie biologique fascinante pour se maintenir en vie. Mais que se passe-t-il lorsque ses mécanismes de défense sont submergés ?

Temps de lecture : 6 minutes

L’été apporte avec lui une lumière éclatante et des températures montantes, une période à la fois attendue pour son ambiance festive et redoutée pour ses pics de chaleur extrêmes. Ces périodes caniculaires, exacerbées par les changements climatiques, posent un défi de taille à notre organisme, souvent mis à rude épreuve. Le Dr Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et système de santé, nous offre un aperçu des adaptations corporelles face à l’augmentation des températures et partage des conseils pratiques pour éviter les risques liés à la chaleur.

Régulation thermique du corps

La capacité du corps humain à réguler sa température est une fonction vitale, particulièrement mise à l’épreuve lors des épisodes de forte chaleur. «Le corps humain essaie de maintenir sa température centrale à environ 37 degrés Celsius, un équilibre délicat essentiel pour le bon fonctionnement de nos systèmes physiologiques», explique le Dr Hamdi. Initialement, le corps réagit en dilatant les vaisseaux sanguins à la périphérie pour dissiper la chaleur plus efficacement et en augmentant la production de sueur.

Cependant, ces mécanismes ne sont pas infaillibles. «Après plusieurs jours consécutifs de forte chaleur, ces adaptations deviennent insuffisantes, laissant certaines personnes, notamment les plus vulnérables comme les personnes âgées, les enfants et les nourrissons, particulièrement à risque», note le Dr Hamdi. La déshydratation, les coups de chaleur et les insuffisances cardiaques peuvent survenir lorsque le corps n’arrive plus à compenser l’excès de chaleur.

Lire aussi : Vague de chaleur de mardi à vendredi dans plusieurs provinces du Royaume

Hydratation et alimentation

Pour minimiser ces risques, il est important de maintenir une hydratation régulière et adaptée. «Boire de l’eau est essentiel, mais il est tout aussi important de consommer des liquides enrichis en sels minéraux et électrolytes, tels que des jus naturels et des soupes», conseille le Dr Hamdi. Ces boissons jouent un rôle essentiel en remplaçant les sels perdus par la transpiration et en prévenant les déséquilibres électrolytiques qui peuvent survenir avec une sudation accrue. L’hydratation ne se limite donc pas uniquement à l’eau, mais inclut une variété de fluides nécessaires pour un équilibre hydrique optimal.

Le Dr Hamdi insiste également sur l’importance d’adapter l’alimentation aux conditions climatiques : «Fractionner les repas en petites quantités tout au long de la journée peut grandement aider à faciliter la digestion et l’absorption des nutriments, ce qui est essentiel pour soutenir le métabolisme en période de forte chaleur». En effet, manger des petits repas, répartis sur plusieurs moments de la journée, et privilégier les aliments riches en eau comme les fruits et les légumes, apporte au corps les hydratants et les nutriments nécessaires sans l’épuiser. Ces pratiques alimentaires aident non seulement à maintenir une hydratation suffisante, mais aussi à éviter la surcharge du système digestif, qui peut être particulièrement sensible lors de températures élevées.

Rester au frais

En plus de ces conseils nutritionnels et d’hydratation, le Dr Hamdi insiste sur l’importance de créer un environnement frais, surtout pendant les périodes de canicule. «Il est important de rester dans des lieux frais ou climatisés durant les heures les plus chaudes, entre 11h et 21h. Cela peut grandement aider à prévenir les malaises liés à la chaleur», explique-t-il. La gestion de la température ambiante est donc une priorité, surtout pour les personnes les plus vulnérables comme les enfants et les personnes âgées.

En cas de sortie nécessaire, le Dr Hamdi recommande de prendre des précautions supplémentaires pour minimiser les effets de la chaleur. «Porter des vêtements légers, couvrants et de couleur claire est essentiel, tout comme l’utilisation d’un chapeau pour se protéger du soleil. Il est également conseillé de rester à l’ombre autant que possible et d’éviter toute activité physique intense durant ces heures», dit-il. Ces recommandations sont importantes pour réduire l’absorption de chaleur par le corps et prévenir les risques de surchauffe.

Une méthode complémentaire pour contrôler la température corporelle consiste à augmenter l’évaporation sur la peau. «Se mouiller régulièrement la peau et permettre à l’eau de s’évaporer naturellement peut contribuer à refroidir le corps», affirme le spécialiste. L’utilisation d’eau fraîche, appliquée avec des vaporisateurs ou des serviettes humides, sans séchage ultérieur, permet d’optimiser cet effet refroidissant. Surtout si l’air circule bien autour de la personne, que ce soit via un courant naturel ou un ventilateur.

Lire aussi : Canicule : la saison estivale inquiète autant qu’elle réjouit

Précautions vitales pour éviter les dangers de la chaleur

Le Dr Hamdi met également en garde contre les situations dangereuses qui peuvent rapidement devenir critiques sous de fortes chaleurs. «Il est impératif de ne jamais laisser des enfants, des personnes âgées, ou toute personne ayant des besoins spécifiques, seuls dans des véhicules fermés. Les températures peuvent y atteindre des niveaux extrêmes en peu de temps, posant un risque sérieux de coup de chaleur ou pire», prévient-il.

Le spécialiste insiste sur l’importance de reconnaître les signes d’alerte d’un coup de chaleur, tels que la peau chaude et sèche, les maux de tête violents, la confusion, les nausées ou la perte de conscience. «Dans ces situations, il est essentiel de rechercher immédiatement de l’aide médicale», prévient-il.

Face à la montée des températures, la prévention reste notre meilleure défense. Les insights du Dr Hamdi mettent en lumière les actions que chacun peut entreprendre pour se protéger des dangers de la chaleur. En adoptant les bonnes pratiques de gestion de la chaleur corporelle et en restant vigilant aux signes de détresse thermique, nous pouvons tous passer un été plus sûr et plus agréable.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 6 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

Santé

Enfants de la diaspora : quel enseignement de la langue arabe ?

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger (FHAMRE), sous le haut patronage du roi Mohammed VI, continue de jouer un rô…
Santé

Achoura : une célébration aux multiples facettes

Achoura, célébrée le dixième jour de Moharram, premier mois du calendrier musulman, revêt une importance particulière au Maroc. Cette fête e…
Santé

Mobilité étudiante : les Marocains restent en tête des étudiants étrangers en France (rapport)

Campus France a procédé à la publication de son rapport annuel sur la mobilité des étudiants. Intitulé «chiffres clés de la mobilité étudian…
Santé

Entre rêves et réalités : décryptage des flux migratoires marocains et nigérians

Dans un monde de plus en plus connecté, mais divisé par les flux migratoires, l'étude approfondie intitulée «Dynamiques migratoires dans le …
Santé

L’ONDH présente les conclusions de son étude sur le programme « écoles pionnières »

L’Observatoire national du Développement humain (ONDH) a dévoilé les résultats de son étude sur le programme «écoles pionnières». L'étude, r…
Santé

Bilan annuel et recommandations : le CNDH dévoile son rapport 2023

À Rabat, ce mardi, le CNDH a dévoilé son bilan annuel pour 2023, centré sur la consolidation d’un système national dédié à la protection des…
Santé

Sacs plastiques : quel bilan huit ans après l’opération «Zéro Mika» ?

À l'occasion de la Journée mondiale sans sacs plastique, nous avons interrogé Mustapha Benramel. L'expert en environnement et président de l…
Santé

Les Marocains en première position des ordres de quitter l’UE en 2024

Au cours des trois premiers mois de 2024, le nombre d'individus sommés de quitter l'Union européenne pour retourner dans leur pays d'origine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire