OFPPT

Temps de lecture : 5 minutes


Démarrage de l’année de formation professionnelle 2022-2023

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Après la rentrée scolaire, le coup d’envoi de la rentrée de formation professionnelle 2022-2023 a été donné ce mercredi 7 septembre dans les différents établissements à travers le Maroc. À Rabat, Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des compétences, était présent ce matin au Centre de formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables, en compagnie de Loubna Tricha, directrice générale de l’OFPPT. Il s’agit d’une année charnière et d’obligation de résultats, tournée vers la concrétisation des chantiers initiés dans le cadre du développement de la formation professionnelle. LeBrief y était ce matin.

Temps de lecture : 5 minutes

Dans un contexte de mutations rapides, la formation professionnelle constitue un pilier de la croissance économique en raison de son potentiel à stimuler l’innovation et à assurer la compétitivité des entreprises et celle de l’État. Elle permet également d’enrichir les compétences, de développer un nouveau savoir-faire ou encore de préparer une reconversion professionnelle.

Lire aussi : L’intégration des NEET au marché professionnel est un défi de taille

«C’est une année importante avec au total 660.000 stagiaires. Nous avons des objectifs et des ambitions pour ce secteur. La feuille de route lancée par le roi Mohammed VI insiste sur un certain nombre d’axes, parmi lesquels il faut disposer d’établissements de formation professionnelle de nouvelle génération. Il faut offrir aux stagiaires une formation de haut niveau pour leur permettre de trouver un emploi rapidement ou d’aller ailleurs. Nous constatons que l’effort qui a été fait est important», a déclaré le ministre, en soulignant qu’une branche de l’entrepreneuriat sera bientôt développée et sera destinée aux lauréats de la formation professionnelle. Une première au Maroc.

Lire aussi : Éducation et formation professionnelle, des moteurs de développement

 

L’OFPPT, une rentrée avec de nouvelles ambitions

Le coup d’envoi officiel de la rentrée de la formation à l’OFPPT s’est déroulé au nouveau Centre de formation dans les métiers de la maintenance et des énergies renouvelables à Rabat, réalisé dans le cadre d’un partenariat reliant l’OFPPT et la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. Avec une capacité d’accueil globale de 528 places pédagogiques, ce centre dispensera la formation dans les métiers du génie électrique (électromécanique des systèmes automatisés, solaire et éolien), du génie énergétique (thermique industriel), la maintenance industrielle, l’installation des systèmes photovoltaïques, ainsi que d’autres filières. D’une superficie totale de 1882 m², le coût de réalisation de ce centre s’élève à 20 millions de DH (MDH), dont 9 MDH pour la construction et 11 MDH pour l’équipement.

Cette rentrée est marquée par une augmentation de la capacité d’accueil globale de l’OFPPT à 408.000 places pédagogiques contre 400.000 places l’année dernière, tous niveaux et types de formations confondus. Aussi, 11 nouveaux établissements ouvriront leurs portes cette année, dont quatre mis en place dans le cadre des conventions signées devant le roi Mohammed VI, six réalisés en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et un autre établissement en collaboration avec la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.

Lire aussi : Formation d’excellence VET by EHL : l’OFPPT délivre les premiers diplômes 

En matière de carte de formation, 72% des filières, relevant de la nouvelle offre, correspondent à des filières nouvellement créées ou restructurées. Elles concernent plus de 142.700 stagiaires, soit 43% de l’ensemble des bénéficiaires. À ce jour, L’OFPPT a mis en place 154 nouvelles filières dont 79 relevant de la formation diplômante et 75 de la formation qualifiante, en plus de la restructuration de 142 filières (108 diplômantes et 34 qualifiantes), touchant particulièrement aux secteurs gestion et commerce, digital et intelligence artificielle, tourisme hôtellerie et restauration, textile habillement et cuir, agroalimentaire, aéronautique, plasturgie, métiers de l’automobile, ou encore la logistique et transport.

Dans le cadre du nouveau modèle pédagogique, une profonde mutation en termes de digitalisation des contenus, des méthodes et des processus est prévue cette année, à travers notamment des kits pédagogiques constitués pour chaque module d’un manuel de cours, un manuel du formateur et un guide des travaux pratiques.

Autre nouveauté : le lancement de la formation dans trois Cités des Métiers et des Compétences, des établissements nouvelle génération portés par l’OFPPT, et rentrant dans le cadre du projet 2 de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle, présentée devant le Souverain le 4 avril 2019.

Par ailleurs, le programme Vet by EHL, portant sur une formation d’excellence développée par l’École Hôtelière de Lausanne, sera poursuivi cette année en assurant la formation des niveaux «intermédiaire» et «spécialiste» avec la perspective de son extension à d’autres Régions. 133 lauréats représentant la première promotion de ce programme ont d’ailleurs déjà obtenu leurs certificats «fondation », avec un taux de réussite de 100%.

Enfin, le renforcement de l’esprit entrepreneurial des stagiaires figure également parmi les priorités de l’OFPPT. La rentrée connaîtra ainsi l’implémentation du programme d’innovation entrepreneuriale dans trois nouvelles régions, à savoir Béni Mellal-Khénifra, Rabat-Salé-Kénitra et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en plus des trois régions pilotes Souss-Massa, l’Oriental, Laâyoune-Sakia El Hamra, et la province de Benguérir. Ce programme, élaboré conjointement avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), vise à renforcer l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes, révéler leur potentiel et les aider à s’approprier les outils d’entrepreneur.


Recommandé pour vous

CESE : présentation d’un avis sur l’aménagement durable du littoral

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, jeudi 29 septembre à Tanger…

Stress hydrique : une problématique qui guette toujours le Maroc

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc a connu cette année l’une des pires sécheresses de ces trois dernières décennies. Le s…

La santé mentale au travail : un sujet oublié !

Temps de lecture : 4 minutes

Nul ne peut nier que la santé mentale au travail n’est pas sérieusement prise en considération …

Quelle gestion pour les chiens errants au Maroc ?

Temps de lecture : 4 minutes

La situation est alarmante. La rage tue environ 60.000 personnes chaque année, selon les derniè…

Covid-19 au Maroc : le calme avant la tempête ?

Temps de lecture : 5 minutes

Depuis son apparition en 2019, le coronavirus s’est propagé à une vitesse vertigineuse dans le …

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transport…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice …

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air pol…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’évé…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H1…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas o…

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure …