Carburants : hausse des prix, état du stock... le point sur la situation

Temps de lecture : 4 minutes


Carburants : hausse des prix, état du stock… le point sur la situation

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Politique, Économie , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Après quelques mois de baisse, les prix des carburants sont nettement repartis à la hausse. Depuis mardi 1ᵉʳ novembre, le diesel a grimpé d’environ 84 centimes pour s’afficher en moyenne à 16,40 DH. Et ce n’est pas vraiment mieux en ce qui concerne l’essence. Ces augmentations risquent de se poursuivre dans les semaines à venir. Détails.

Temps de lecture : 4 minutes

Il semblerait que la situation n’est pas encore prête à s’améliorer de sitôt. Depuis le début de la guerre en Ukraine, en février dernier, les prix des carburants ont connu une véritable flambée, atteignant des records sans précédent.

Après une baisse continue en août et septembre dernier, les prix à la pompe ont repris leur escalade. En dépassant la barre des 16 DH, le litre de diesel s’est élevé à un niveau qui n’avait pas été enregistré depuis fin juin, alors que l’essence se stabilise autour de 14,70 DH/litre.

Lire aussi : Prix des carburants : le diesel en hausse, l’essence stagne

 

Un stock de 38 jours

S’exprimant lundi dernier lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre, la ministre de la Transition énergétique, Leila Benali, a évoqué la situation du stock national stratégique des produits pétroliers. Tout d’abord, elle a déclaré que le gouvernement œuvre d’arrache-pied pour améliorer le stock de sécurité des produits pétroliers.

La ministre a indiqué qu’en partenariat avec le ministère de l’Équipement, son département a lancé, le 13 octobre dernier, les travaux d’une nouvelle commission chargée de la planification des infrastructures des produits énergétiques, tous types confondus. Selon elle, le rôle de cette commission consiste à distribuer équitablement les flux des produits pétroliers et à préparer l’infrastructure nécessaire à l’amélioration de la compétitivité du Maroc et à la préservation de sa sécurité énergétique.

Pour éviter toute difficulté d’approvisionnement des consommateurs, Benali a souligné que son département suit de près le stock de tous les produits concernés, notamment le gasoil qui connaît, d’après elle, une perturbation sur le marché international. D’ailleurs, son stock de sécurité actuel couvre 38 jours seulement, soit loin du seuil minimum fixé par la loi et qui est de 60 jours de ventes moyennes annuelles de chaque société.

Lire aussi : Prix des carburants : la baisse va-t-elle durer ?

 

Pourquoi cette augmentation ?

Plusieurs raisons peuvent en effet expliquer cette nouvelle tendance haussière, à commencer par le marché mondial qui est très volatil puisqu’il connaît de nombreuses incertitudes liées à la situation géopolitique. De plus, les pays de l’OPEP+, soit les principaux exportateurs de pétrole dans le monde, ont annoncé une baisse de production à partir de ce mois de novembre.

La baisse appliquée est de deux millions de barils de pétrole par jour. Il s’agit là de la plus grosse réduction depuis le début de la pandémie du coronavirus, même lorsque de nombreuses usines étaient à l’arrêt dans le monde. Si cette mesure a pour objectif de pousser un peu plus l’économie mondiale vers la récession en ces temps de crise des énergies, cela aurait sans doute un impact sur la remontée des prix.

D’autres facteurs expliquent aussi cette hausse, comme les tensions géopolitiques, les nouvelles frictions entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite ou encore la situation russe.

Lire aussi : Prix des carburants : l’offre et la demande ?

 

Nouvelle menace de grève

Malgré le lancement de la sixième opération de soutien du gouvernement aux transporteurs, ces derniers brandissent une nouvelle fois la menace d’une grève générale. Ils estiment toujours que les aides directes accordées par le gouvernement sont insuffisantes et appellent à des solutions à long terme.

La Coordination des syndicats du secteur du transport routier de marchandises a déploré, dans son dernier communiqué, les conditions du secteur. Flambée des prix, dégradation de la situation des professionnels du secteur, dysfonctionnement dans l’opération de subvention… les professionnels du transport se disent confrontés à plusieurs difficultés.

Comme solution, ils proposent d’augmenter le montant du soutien en attendant le plafonnement des prix des carburants, tout en optant pour l’ouverture d’un dialogue qui prend en compte la représentativité sectorielle.


Recommandé pour vous

Marrakech : coup d’envoi de la 7e Semaine nationale de l’artisanat

Temps de lecture : 6 minutes Le coup d’envoi de la septième édition de la Semaine nationale de l’artisanat (SNA), un événement emblématique de l’artisanat marocai…

Dialogue social : bilan du grand oral d’Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes Au début de ce mois de novembre, l’exécutif a révélé que le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) œuvre à la consécration de l’État social. Le chef…

Le salarié marocain, est-il heureux ?

Temps de lecture : 4 minutes Le bonheur des employés au Maroc sous la loupe de ReKrute. La plateforme en ligne spécialisée dans le recrutement et l’emploi a rendu publique son enqu…

Pleins feux sur les atouts logistiques du Maroc

Temps de lecture : 7 minutes Le Maroc a fait des infrastructures routières, maritimes, aériennes et ferroviaires un levier de développement, en y consacrant de lourds investissemen…

PLF 2023 : la réforme fiscale dans le collimateur

Temps de lecture : 5 minutes La réforme fiscale inscrite dans le projet de loi de Finances 2023 (PLF 2023) continue de susciter la colère des professionnels libéraux. Du côté des a…

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Alliance des civilisations : le forum qui unit politique et culture

Temps de lecture : 4 minutes Renforcer le dialogue et la coopération entre les communautés, cultures et civilisations est l’objectif de l’Alliance des civilisations des Nations-Uni…

Énergies renouvelables : le Maroc rayonne

Temps de lecture : 5 minutes Une réunion de travail présidée par le Roi et consacrée au développement des énergies renouvelables s’est tenue le 22 novembre. Le Royaume s’est fixé d…

COP27 : et la montagne accoucha d’une souris

Temps de lecture : 4 minutes La 27ᵉ Conférence des parties à la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) s’est achevée sur un accord historique. C…

67 ans d’évolution depuis l’indépendance du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Les Marocains commémorent la fin du protectorat le 18 novembre de chaque année. Six décennies après l’indépendance, le Maroc a enregistré des boulevers…

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après q…

PLF-2023 : Nadia Fettah présente les principales mesures fiscales

Temps de lecture : 5 minutes La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a présenté, lundi 14 novembre, les principales mesures fiscales prévues dans le cadre d…