Temps de lecture : 4 minutes

Accueil / Économie / Bank Al Maghrib se dirige vers le maintien du taux directeur à 3%

Bank Al Maghrib se dirige vers le maintien du taux directeur à 3%

Temps de lecture : 4 minutes

En Bref

Temps de lecture : 4 minutes

Le conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) se dirige vers un maintient de son taux directeur à 3% pour la quatrième fois consécutive, afin de poursuivre le renforcement de l’ancrage des anticipations de l’inflation.  La deuxième réunion trimestrielle de 2024 est prévue mardi prochain, elle intervient dans un contexte marqué par une légère hausse du taux d’inflation et un ralentissement de la croissance du crédit bancaire au secteur non financier.

Selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré, en mai dernier, une hausse de 0,4% par rapport au même mois de l’année 2023. Cette augmentation est la conséquence de la hausse de l’indice des produits non alimentaires de 1,7% et de la baisse de celui des produits alimentaires de 1,2%.

Lire aussi : BAM : expansion du crédit bancaire à 2,7% en avril 2024

En plus de cela, les récentes statistiques monétaires de BAM montrent que la masse monétaire, chiffrée à 1.769 milliards de dirhams, a été marquée par la décélération de sa croissance annuelle à 4,2% en avril 2024. Cette évolution est attribuable au ralentissement de la croissance du crédit bancaire au secteur non financier de 3,4% à 2,7%, et à la baisse des créances nettes sur l’administration centrale de 0,4%.

Pour toutes ces raisons, auxquelles s’ajoute le début probable d’un nouveau cycle d’assouplissement monétaire par les principales banques centrales internationales, particulièrement la Banque centrale européenne (BCE) qui a décidé lors de sa dernière réunion de baisser ses taux directeurs de 25 points de base (pbs), les anticipations des analystes et des professionnels du secteur tablent sur un maintien du taux directeur à son niveau actuel.

Les investisseurs quasi-unanimes au statu-quo

C’est dans ce sens que le BMCE Capital Global Research (BKGR) a estimé, dans son récent « Flash Strategy », que l’Institut d’émission devrait opter, une nouvelle fois, pour un statu quo lors de sa prochaine réunion trimestrielle.

« Quoiqu’en bonne voie pour envisager l’adoption prochaine d’une politique monétaire davantage dovish (ndlr: plus accommodante), compte tenu de la détente de l’inflation qui continue de s’approcher de son niveau cible de 2%, la banque centrale devrait, néanmoins, opter une nouvelle fois pour un statu-quo notamment pour se donner le temps de mesurer l’impact de la décompensation partielle du butane sur l’inflation », a précisé BKGR.

Lire aussi : Bank Al-Maghrib : les taux débiteurs en hausse au 1er trimestre

Dans la même sillage, Attijari Global Research (AGR) a pu relever, dans son « Research Report-Strategy », un consensus quasi-unanime des investisseurs au Maroc en faveur d’une stabilité du taux directeur de BAM.

C’est sur la base de ses résultats qu’un sondage a été réalisé par la filiale d’Attijariwafa Bank auprès d’un échantillon de 35 investisseurs considérés parmi les plus influents du marché financier, la probabilité d’un statu quo du taux directeur est de 93% contre 7% pour une baisse de 25 pbs, tandis que la probabilité d’un relèvement du taux directeur est nulle.

L’analyse des réponses obtenues par catégorie d’investisseur, permet de relever que les « Institutionnels Locaux » et les « Acteurs de Référence » sont unanimes pour le scénario d’une stabilité du taux directeur.

Lire aussi : Banques : hausse des dépôts à 1.177,8 MMDH à fin mars 2024

Les « Investisseurs Étrangers » accordent une probabilité de 95% pour le scénario d’un statu quo du taux directeur contre une probabilité de 5% pour une baisse de 25 pbs, tandis que les « personnes physiques » accordent une probabilité de 67% pour le scenario d’un maintien du taux directeur inchangé contre une probabilité de 33% pour une baisse de 25 pbs.

Il apparaît que la probabilité d’un maintien du taux directeur de BAM à 3% est largement prédominante parmi les analystes et les investisseurs, ce qui reflète une confiance généralisée dans la stratégie actuelle de stabilité des prix, malgré les légères fluctuations de l’inflation et le ralentissement de la croissance du crédit bancaire au secteur non financier.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 4 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

SOMAS : inauguration d’une quatrième cavité de stockage de gaz butane

La Société marocaine de stockage (SOMAS) a récemment franchi une étape importante dans le domaine de la sécurité énergétique avec l'inaugura…

La Tuta Absoluta cause des dégâts importants sur les tomates

La Tuta Absoluta ravage les cultures de tomates au Maroc, affectant gravement les producteurs. Selon Oussama Machi, producteur de légumes pr…

Réforme de la finance internationale : Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a souligné vendredi à Rabat l'importance de réviser le modèle opérationnel et organisationn…

Dacia lance la fabrication du premier véhicule hybride «Made in Morocco»

L’usine Renault Group de Tanger vient de lancer la production du Dacia Jogger, le premier véhicule hybride fabriqué au Maroc. Destiné au mar…

Les retombées économiques des JO sur la France en question

Une étude réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges au moment du dépôt de la candidature de Paris 2024, avait…

TGR : les recettes douanières en hausse de 8% au S1-2024

Les recettes douanières nettes du Maroc ont atteint près de 43,8 milliards de DH (MMDH) au cours des six premiers mois de 2024, marquant une…

L’ONCF modernise ses quais avec un nouveau système de contrôle d’accès

L'Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé le lancement d'un ambitieux projet pour améliorer la sécurité et la fluidité sur ses q…

Aquaculture : l’ANDA dresse son bilan annuel

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a tenu sa 23ème session du Conseil d’Administration à Rabat sous la préside…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire