Temps de lecture : 7 minutes


Covid-19 : assouplissement du confinement mais inquiétude à la veille d’Aïd Al Adha

Temps de lecture : 7 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 7 minutes

Avec plus de 17000 contaminations au coronavirus, le Maroc entame ce lundi 20 juillet sa 3e phase d’assouplissement du confinement. Le chef de l’Exécutif et le ministre de la Santé ont toutefois prévenu que le respect des mesures barrières est toujours de mise, surtout à la veille de l’Aïd Al Adha, menaçant de réimposer l’isolation obligatoire dès l’apparition de nouveaux foyers de contagion. En outre, plusieurs dispositions supplémentaires ont été mises en place pour contenir la pandémie lors de cette prochaine célébration religieuse.

Temps de lecture : 7 minutes

Le Maroc entame sa troisième phase de levée progressive du confinement ce lundi 20 juillet. À ce jour, le pays compte 17562 contaminations au coronavirus (+326), 276 décès (+3), 15132 guérisons (+211), 1010211 cas exclus après des tests négatifs au virus (+18121) et 2154 patients en cours de traitement (+112). Les dernières infections ont été enregistrées dans les régions de Béni Mellal-Khénifra (+2), Casablanca-Settat (+49), de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (+183), de Marrakech-Safi (+14), de Fès-Meknès (+64), de Rabat-Salé-Kénitra (+5), de Laâyoune-Sakia El Hamra (+3), de l’Oriental (+4), de Souss-Massa (+1), de Dakhla-Oued Ed Dahab (+4) et de Guelmim-Oued Noun (+1). Le ministère de la Santé précise que le taux de rémissions a atteint 86.16%, tandis que celui de létalité est de 1.57%.



 



Les dispositions de la 3e phase du déconfinement



Dans un communiqué de presse, daté du 19 juillet 2020, le gouvernement a annoncé le début de la 3e étape du déconfinement du royaume. Cette démarche vise à relancer l’économie nationale et à permettre aux citoyens de reprendre un rythme de vie normal. Selon Challenge, avant l’adoption de cette démarche, l’Exécutif a étudié et pris en considération toutes les données portant sur la situation épidémiologique du pays. Ainsi, le démarrage de cette nouvelle phase consiste à :




  • permettre aux établissements touristiques, tels que les hôtels, de fonctionner à 100% de leur capacité. Ils ne doivent toutefois pas dépasser 50% de leur capacité dans les espaces communs (les restaurants, les piscines et les centres sportifs) ; 

  • permettre des rassemblements et des activités de moins de 20 personnes ;

  • autoriser les transports publics à opérer avec 75% de leur capacité à l’intérieur et entre les villes ;

  • délivrer des licences pour organiser des rencontres sportives officielles sans participation du public ;

  • autoriser les institutions culturelles, les bibliothèques, les musées et les monuments à reprendre leurs activités sans dépasser 50% de leur capacité d’accueil ;

  • maintenir l’interdiction des fêtes de mariages et de funérailles ainsi que la fermeture des cinémas et des piscines publiques jusqu’à nouvel ordre.



Par ailleurs, le communiqué de presse invite les citoyens et résidents marocains à continuer de respecter les mesures préventives recommandées par les autorités sanitaires pour éviter la propagation du Covid-19. Et de prévenir que le gouvernement est prêt à réimposer des mesures de confinement dans tous les quartiers résidentiels si de nouveaux foyers de contagion apparaissent dans les semaines à venir. La même source rappelle que l’état d’urgence sanitaire restera en vigueur jusqu’au 10 août, et que quelques provinces et préfectures sont encore soumises au confinement, notamment Tanger-Asilah, Marrakech, Larache, Safi et Kénitra.



 



L’appel d’El Otmani et d’Aït Taleb



Le lancement de la 3e phase d’allègement des mesures de confinement intervient quelques jours seulement avant la célébration de l’Aïd Al Adha. Lors de leur point de presse conjoint du dimanche 19 juillet, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, et Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, ont de nouveau appelé les Marocains à faire preuve de responsabilité et de vigilance face à la crise sanitaire actuelle. D’après Médias24, craignant une dissémination du coronavirus lors de la prochaine fête religieuse, El Otmani a encouragé les citoyens à limiter leurs déplacements, sauf pour des cas d’extrême urgence, afin d’éviter l’encombrement des transports à l’intérieur et entre les villes ainsi que les rassemblements familiaux et dans les quartiers. Il a souligné que la réussite de cette nouvelle étape du déconfinement repose sur l’engagement et le soutien de toutes les composantes du royaume.



De son côté, le ministre de la Santé a ajouté «qu’en l’absence de vaccin et de données scientifiques sur la saisonnalité du virus, le comportement des individus reste le moyen le plus efficace contre le Covid-19». Rappelant que la pandémie n’a pas encore disparu, Aït Taleb a également mis en garde contre l’adoption d’attitudes laxistes quant au respect des mesures préventives, rapporte Le Matin dans son édition du jour. «L’Organisation mondiale de la santé (OMS) avertie que l’épidémie n’a pas encore atteint son pic», a-t-il martelé. Cependant, il a assuré que la situation épidémiologique au Maroc est sous contrôle. Il a évoqué plusieurs indicateurs rassurant, dont le taux de mortalité, qui ne dépasse pas 1,6%, ainsi que les cas asymptomatiques, qui s’élèvent à 98% du total des contaminations dans le pays.



 



Un Aïd Al Adha 2020 sous haute surveillance



Afin de garantir le bon déroulement des célébrations d’Aïd Al Adha 2020, et pour se conformer aux directives du gouvernement, les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture ont mis en place des dispositifs supplémentaires pour éviter l’expansion du coronavirus. Dans son édition de ce lundi 20 juillet, Al Ahdath Al Maghribia rapporte ainsi que les autorités locales délivreront des autorisations spéciales aux bouchers professionnels et aux saisonniers procédant au rituel du sacrifice. Ces derniers seront de plus soumis à des tests de dépistage avant la fête religieuse et recevront des masques de protection, des produits antiseptiques et des désinfectants pour assurer le respect des mesures préventives en vigueur. Les deux départements exhortent les Marocains à ne traiter qu’avec les personnes munies d’autorisations pour éviter le risque de contamination.

 

Le quotidien note, en citant l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), que le cheptel consacré à ce Aïd devrait bientôt atteindre les 8 millions de tête. L’offre comblera ainsi la demande des citoyens, raison pour laquelle ces derniers sont priés de ne pas se ruer en masse vers les souks et autres marchés pour se ravitailler. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, a même menacé de fermer tous les marchés qui ne respectent pas les instructions sanitaires.



Enfin, toutes les conditions visant à endiguer la pandémie du coronavirus ont été déployées par les autorités publiques et sanitaires, et c’est maintenant aux citoyens de faire preuve de civisme et d’adhérer aux consignes préventives préconisées.


Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Vague de froid : les habitants de certaines régions en difficulté

Le Maroc fait face à une vague de froid intense qui touche plusieurs régions. La baisse des températures a un impact dévastateur sur les populations des zones reculées, où les rude…
Khalid Aït Taleb

Réforme de la santé : Aït Taleb rassure

Invité dimanche de l’émission "Décryptage" diffusée par la radio MFM, le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a répondu en direct, deux heures durant…
Grippe saisonnière : le citoyen inquiet

Grippe saisonnière : le citoyen de plus en plus inquiet

La grippe saisonnière inquiète tout le monde autant que la Covid-19. À l’échelle nationale, plusieurs citoyens ont affirmé présenter des symptômes grippaux plus sévères que d’habit…
Concours du barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Concours d’accès au barreau : Ouahbi entre le marteau et l’enclume

Après sa déclaration provocatrice, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a provoqué un tollé. L’acharnement médiatique contre lui a commencé lorsqu’il a répondu à un journa…
Forum de la MAP : Ouahbi s'explique sur la polémique du concours d’accès aux barreaux

Concours d’accès aux barreaux : les explications de Ouahbi

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, était, mardi 24 janvier, l'invité du Forum de la MAP, qui s’est tenu sous le thème "Code pénal : les enjeux de la réforme". Cette renc…
Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Grand froid : à la rescousse des zones enclavées

Sur instructions royales, la Fondation Mohammed V pour la solidarité a mis en place l’action solidaire "Grand Froid" dans les zones les plus touchées par la vague de froid inhabitu…
Le Maroc séduit toujours les retraités français

Le Maroc séduit toujours les retraités français

Même si la Grèce et le Portugal sont les nouvelles destinations favorites des Français à la recherche d'un supplément de qualité de vie, le Maroc conserve ses adeptes. Le Royaume a…
Stress hydrique : les dernières pluies sauveront elles la donne ?

Stress hydrique : les avantages et les inconvénients de la vague de froid

La sécheresse est l'un des principaux défis auxquels le Maroc est confronté. Ces derniers mois, la hausse des températures et la pénurie des précipitations, provoquées par le chang…