Aller au contenu principal

Finances publiques : le déficit s'établit à 29 milliards de DH à fin juin

En raison de la crise économique provoquée par le coronavirus, le gouvernement va perdre 43 milliards de DH de recettes fiscales en 2020. Le Projet de loi de finances rectificative est en cours d’adoption. En attendant sa publication au Bulletin officiel, le ministère des Finances a publié la situation des finances publiques à fin juin. Le déficit budgétaire s’est ainsi établi à 29,1 milliards de DH en aggravation de 3,6 milliards de DH par rapport à fin mai.

Par J.R.Y, Publié le 17/07/2020 à 17:17, mis à jour le 17/07/2020 à 18:46
Teaser Media
Trésorerie générale du royaume

L’actualisation des hypothèses de la Loi de Finances 2020 suite à la pandémie du coronavirus aboutit à une prévision de baisse de 5% de la croissance et un déficit budgétaire qui s’établirait à 7,5% du PIB. À mi-parcours, le déficit budgétaire s’est établi à 29,1 milliards de DH en aggravation de 3,6 milliards de DH par rapport à fin mai. Dans le détail, les recettes ordinaires ont fléchi de 10,5%. Hors recettes de privatisation, la baisse se situe à 8%. Le gouvernement a reporté les opérations de privatisation à 2021 et 2022 compte tenu du contexte. Il avait budgétisé 3 milliards de DH.

 

Fort impact sur les recettes

À fin juin, les recettes fiscales ont totalisé 100 milliards de DH en baisse de 8,5%. L’impôt sur les sociétés est épargné parce que les recettes sont stables à 25,3 milliards de DH. Par contre, toutes les autres rubriques sont en baisse. L’impôt sur le revenu a diminué de 6,8% à 21,2 milliards de DH. La baisse de la consommation a entraîné une réduction de 10,6% de la TVA à 26,4 milliards de DH. Idem pour la TIC qui a reculé de 13,7%.

De leur côté, les recettes non fiscales ont décroché de 25% en raison du report des opérations de privatisation. Par ailleurs, les revenus issus des établissements et entreprises publics (recettes de monopole) se sont limités à 1,1 milliard de DH au premier semestre contre 4,6 milliards de DH à la même période l’année dernière. Cela correspond à un taux de réalisation de 9,1% par rapport à la loi de finances 2020 (12,2 milliards de DH). Le Projet de loi de finances rectificative a révisé ces recettes à 14,7 milliards de DH. Par ailleurs, les dons au Fonds Covid totalisaient 33 milliards de DH à fin juin.

Les dépenses ordinaires se sont inscrites en hausse de 7,1 % ou 8 milliards de DH par rapport à la même période de l’année 2019 et font apparaître un taux d’exécution de 50,2%. L’investissement affiche une baisse de 4,5% par rapport à fin juin 2019, se situant ainsi à 31,3 milliards de DH, avec un taux d’exécution de 44,5%.

Augmentation de capital : l'AMMC donne son feu vert à Mutandis

L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a visé, vendredi, le prospectus relatif à l’augmentation de capital de Mutandis SCA, par émission d’actions nouvelles avec suppression du droit préfé...

Affaire "réseau Bitcoin" : saisie de plus de 2 milliards de centimes à Safi et Marrakech

L’enquête judiciaire concernant l’affaire du "réseau Bitcoin" a conduit à la saisie de plus de deux milliards de centimes dans deux villes du Royaume. En effet, les agents du Bureau national de lut...

Gouvernement Akhannouch : 100 jours décevants pour les TPME

C'est un constat sans appel fait par la Confédération marocaine de TPE-PME sur l’accompagnement et le soutien des TPE PME ainsi qu’aux nouveaux programmes du nouveau gouvernement après 100 jours de so...

Lydec : dépôt imminent d’un projet d’offre publique d’achat

Le dépôt d’un projet d’Offre publique d’achat (OPA) sur Lydec est prévu dans les jours qui viennent, a annoncé mercredi 19 janvier l’entreprise dans un communiqué. «Conformément aux termes de l’art...

HCP : Hausse de 1,4% de l’IPC annuel moyen en 2021

Au terme de l’année 2021, l’indice des prix à la consommation (IPC) du mois de décembre a connu une hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. L’IPC annuel moyen aura progressé de 1,4% et l’indicat...

Monétique : hausse de 17,9% du nombre des opérations en 2021

Durant l’année 2021, l’activité monétique a connu une bonne reprise. Son volume global est en progression significative par rapport à l’année écoulée, avec une progression de 17,9% du nombre d’opérati...