Temps de lecture : 2 minutes


Finances publiques : le déficit s’établit à 29 milliards de DH à fin juin

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

En raison de la crise économique provoquée par le coronavirus, le gouvernement va perdre 43 milliards de DH de recettes fiscales en 2020. Le Projet de loi de finances rectificative est en cours d’adoption. En attendant sa publication au Bulletin officiel, le ministère des Finances a publié la situation des finances publiques à fin juin. Le déficit budgétaire s’est ainsi établi à 29,1 milliards de DH en aggravation de 3,6 milliards de DH par rapport à fin mai.

Temps de lecture : 2 minutes

L’actualisation des hypothèses de la Loi de Finances 2020 suite à la pandémie du coronavirus aboutit à une prévision de baisse de 5% de la croissance et un déficit budgétaire qui s’établirait à 7,5% du PIB. À mi-parcours, le déficit budgétaire s’est établi à 29,1 milliards de DH en aggravation de 3,6 milliards de DH par rapport à fin mai. Dans le détail, les recettes ordinaires ont fléchi de 10,5%. Hors recettes de privatisation, la baisse se situe à 8%. Le gouvernement a reporté les opérations de privatisation à 2021 et 2022 compte tenu du contexte. Il avait budgétisé 3 milliards de DH.



 



Fort impact sur les recettes



À fin juin, les recettes fiscales ont totalisé 100 milliards de DH en baisse de 8,5%. L’impôt sur les sociétés est épargné parce que les recettes sont stables à 25,3 milliards de DH. Par contre, toutes les autres rubriques sont en baisse. L’impôt sur le revenu a diminué de 6,8% à 21,2 milliards de DH. La baisse de la consommation a entraîné une réduction de 10,6% de la TVA à 26,4 milliards de DH. Idem pour la TIC qui a reculé de 13,7%.



De leur côté, les recettes non fiscales ont décroché de 25% en raison du report des opérations de privatisation. Par ailleurs, les revenus issus des établissements et entreprises publics (recettes de monopole) se sont limités à 1,1 milliard de DH au premier semestre contre 4,6 milliards de DH à la même période l’année dernière. Cela correspond à un taux de réalisation de 9,1% par rapport à la loi de finances 2020 (12,2 milliards de DH). Le Projet de loi de finances rectificative a révisé ces recettes à 14,7 milliards de DH. Par ailleurs, les dons au Fonds Covid totalisaient 33 milliards de DH à fin juin.



Les dépenses ordinaires se sont inscrites en hausse de 7,1 % ou 8 milliards de DH par rapport à la même période de l’année 2019 et font apparaître un taux d’exécution de 50,2%. L’investissement affiche une baisse de 4,5% par rapport à fin juin 2019, se situant ainsi à 31,3 milliards de DH, avec un taux d’exécution de 44,5%.


Soutien à l’investissement : quel dispositif mis en place ?

Soutien à l’investissement : quid du dispositif mis en place

Améliorer l’impact des investissements, les orienter vers les secteurs productifs à haute valeur ajoutée, améliorer le climat des affaires et assurer un développement durable. Tels…
Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

Entrepreneuriat : l’ANAPEC relève le défi !

"Accompagner plus de 100.000 entrepreneurs potentiels". C'est l’un des objectifs majeurs de l'Agence nationale de promotion des emplois et des compétences (ANAPEC). Quelques jours …
Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Agadir : bilan très positif du Salon international Halieutis

Le rideau est tombé, dimanche, sur la sixième édition du Salon international Halieutis, tenue à Agadir du 1er au 5 février, sous le thème : "Pêche et aquaculture durables : leviers…
Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Emploi au Maroc : quelle évolution en 2022 ?

Le Maroc a réalisé des progrès significatifs pour stimuler la croissance économique et créer des opportunités d’emplois. Le gouvernement de Aziz Akhannouch a adopté une stratégie a…
Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Finance climatique : le Maroc en tête des pays du Maghreb en matière de réglementation

Le Maroc a réussi encore une fois à se placer à la tête des pays maghrébins en matière de préparation des systèmes financiers pour soutenir l'action climatique. Tel est le constat …
Entrepreneuriat : comment être "IPO ready" ?

Entrepreneuriat : comment être « IPO ready » ?

Une "Initial public offering" (IPO), ou introduction en bourse, définie la cotation des actions d’une société sur un marché boursier. C’est un moyen important pour les entreprises …
Maroc-Espagne : un nouveau souffle à la coopération économique

Maroc-Espagne : un nouveau souffle pour la coopération économique

C’était la première étape de la Rencontre de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne, qui s’étale sur deux jours, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises …
FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…