Temps de lecture : 2 minutes


Croissance : une année à oublier !

Temps de lecture : 2 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 2 minutes

Le Haut-Commissariat au Plan a livré les performances de l’économie au quatrième trimestre 2019. La croissance a été de 2,1% contre 2,8% à la même période de l’année précédente. Le secteur agricole a eu un impact négatif alors que les échanges extérieurs ont en partie rattrapé le ralentissement des dépenses de consommation des ménages et de la consommation finale des administrations publiques. Pendant le premier trimestre de cette année, l’ensemble de ces composantes devrait souffrir des effets du Coronavirus. Toutes les institutions ont déjà abaissé leurs prévisions de croissance en 2020.

Temps de lecture : 2 minutes

Avant les chiffres du premier trimestre qui n’augurent rien de bon en raison de l’épidémie du Coronavirus, le Haut commissariat au plan (HCP) a livré les performances de l’économie du quatrième trimestre 2019.



 



Le secteur agricole et la demande intérieure à la peine



On y apprend que la croissance marocaine a été de 2,1% entre septembre et décembre, contre 2,8% à la même période en 2018. Le secteur agricole a pesé négativement puisque sa valeur ajoutée a baissé de 5,2%. Par contre, celle des activités non agricoles a légèrement progressé pour passer de 2,5% à 3%. Globalement, «la croissance a été tirée par la consommation finale et les exportations des biens et services dans le contexte d’une baisse d’inflation et du besoin de financement de l’économie nationale en amélioration», commente le HCP.



En réalité, la croissance est beaucoup plus tirée par les exportations que par la consommation finale. La demande intérieure a stagné au quatrième trimestre, anéantissant quasiment sa contribution à la croissance puisqu’elle n’a été que de 0,1 point contre 3,5 points au quatrième trimestre 2018. Les dépenses de consommation des ménages ont nettement ralenti, tout comme la consommation finale des administrations publiques.



 



La bonne santé des exportations



À l’opposé, les échanges extérieurs ont soutenu la croissance contrairement à l’année précédente. Leur contribution s’élève à 1,9 point au quatrième trimestre, contre un impact négatif de 0,6% à la même période en 2018. Les exportations ont maintenu le même rythme de progression alors que les importations elles, ont ralenti à 0,4% contre 5,4% une année auparavant. 



Pendant le premier trimestre 2020, l’ensemble de ces composantes devrait souffrir des effets du Coronavirus. Le choc se ressentira aussi sur les trois prochains mois. L’ensemble des institutions a déjà abaissé ses prévisions de croissance. Ce qui est valable pour le Maroc l’est aussi pour la grande majorité des économies, et l’activité mondiale va probablement reculer en 2020. 


CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…
Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

Entreprises au Maroc : quels enjeux économiques ?

La loi de Finances pour l’année 2023 (LF 2023) prévoit plusieurs changements fiscaux. La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, le 18 janvier, son Conseil n…