Aller au contenu principal

Réforme de l’éducation : Amzazi présente la suite du programme

Le mercredi 25 décembre, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a tenu une réunion avec les membres de la commission nationale chargée du suivi et de l’accompagnement de la réforme de l’éducation (2015-2030). Said Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, a profité de cette occasion pour présenter les principaux chantiers que son département compte développer pendant les trois prochaines années. Un intérêt particulier est porté à la généralisation de l’enseignement obligatoire, notamment dans les milieux ruraux.

Par Mohamed Laabi, Publié le 27/12/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L’éducation est un des piliers du développement d’un pays, le gouvernement semble l’avoir bien compris. Ce mercredi 25 décembre, le chef de l’Exécutif, Saad Dine El Otmani, a présidé avec le ministre de l’Éducation, Said Amzazi, une réunion sur la réforme du secteur marocain de l’Éducation. Lors de cette rencontre, les mesures prévues par le gouvernement dans ce sens durant les trois prochaines années ont été présentées. Ces dispositifs se conforment à la loi-cadre 51-17, relative à la vision stratégique de la réforme du système de l’éducation (2015-2030), rapporte le Matin dans son édition du 27 décembre.

 

Ce système permettra au gouvernement de mieux encadrer sa mission de gouvernance et de dresser un tableau de bord global pour le suivi du chantier de réforme, rappelle la même source. Le Haut-commissariat au plan (HCP), le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), le Conseil économique, social et environnemental (CESE), et l’association des présidents des régions du Maroc sont les partenaires stratégiques du gouvernement dans cette démarche.

 

Un large chantier

Les grandes lignes de ce chantier ont été étayées par Amzazi durant cette réunion. Ce dernier a affirmé qu’il faut en premier lieu « généraliser l’enseignement préscolaire pour tous les enfants âgés de 4 à 6 ans » et « adopter un système pédagogique pour l’enseignement supérieur ».

 

Parmi les autres mesures présentées : la révision du système d’octroi d’accréditations et d’équivalence des diplômes et la création du Conseil national de la recherche scientifique. Ce dernier sera chargé d’accompagner la stratégie de recherche scientifique et technique et d’assurer la coordination entre les différents intervenants dans ce domaine, souligne La Nouvelle Tribune.

 

Par ailleurs, le ministère souhaite généraliser l’enseignement obligatoire. L’un des principaux axes de cette réforme concerne les jeunes filles résidant dans les milieux ruraux. Amzazi affirme que des programmes locaux seront instaurés pour les intégrer dans le système éducatif. Autre mesure prévue, la création d’une commission permanente pour renouveler et adapter les programmes scolaires, ainsi que l’élaboration d’une charte contractuelle de l’éthique des professions de l’éducation, de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique.

 

Enfin, le ministre a exprimé la volonté de toutes les parties prenantes (Administrations, associations…) d’apporter leur soutien et contribuer au succès de ce chantier visant à révolutionner le système de l’éducation nationale.

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...