regime forfaitaire entreprise

Temps de lecture : 3 minutes


Régime forfaitaire : Une planque pour de nombreuses entreprises

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les structures exerçant une activité commerciale, industrielle ou artisanale qui réalisent au plus 1 million de chiffre d’affaires sont épargnées de comptabilité, de facturation… Elles bénéficient aussi d’un forfait en matière d’impôt sur le revenu. Les députés proposent de relever le plafond d’éligibilité au régime du forfait de 1 million à 2 millions de DH. L’amendement proposé va en quelque sorte servir à régulariser certains passagers clandestins, mais aussi de revoir l’ensemble du dispositif et de l’adapter à la réalité des entreprises en empêchant des intrus de profiter des failles.

Temps de lecture : 3 minutes

Partant du principe qu’on ne peut pas soumettre une grande entreprise et une micro entreprise aux mêmes règles en matière de comptabilité ou de fiscalité, il existe des régimes adaptés à certaines structures. Le plus répandu est le régime forfaitaire. Les structures exerçant une activité commerciale, industrielle ou artisanale qui réalisent moins de 1 million de chiffre d’affaires sont dispensées de la tenue d’une comptabilité. Elles sont également soumises à un régime de forfait en matière d’impôt. Le bénéfice forfaitaire est déterminé par l’application d’un coefficient sur le chiffre d’affaires fixé pour chaque profession. Il est par exemple de 25 % pour les aubergistes et de 3 % pour les exploitants de salle publique de fête.



 



Un amendement pour assainir la situation



Parmi les amendements du projet de loi de finances, il est proposé un relèvement du plafond de 1 million à 2 millions de DH. Dans la même logique, le plafond a été relevé à 500 000 pour les prestataires de services, selon l’Économiste. Cela est censé accroître le nombre de bénéficiaires de ce régime de faveur et faciliter l’établissement d’activité de proximité.



 



Dans la réalité, plusieurs entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 1 million de DH continuent quand même de profiter du régime forfaitaire. La mesure proposée par les députés va en quelque sorte servir à régulariser ces infractions. Il faudra revoir l’ensemble du dispositif et l’adapter à la réalité des entreprises et surtout empêcher les passagers clandestins de profiter des failles. Aujourd’hui, il est devenu une planque pour de nombreux entrepreneurs.



 



Près de 720 000 structures sont inscrites dans le cadre de ce régime. Le bénéfice du régime forfaitaire devait être transitoire, le temps pour la société de s’organiser, de se développer pour passer à un stade supérieur. Il n’en est rien. Par ailleurs, seulement 20 % des inscrits au régime paient l’impôt et généralement un montant dérisoire. La plupart opte pour la cotisation minimale. Un nombre insignifiant (seulement 1 %) paie un forfait sur le chiffre d’affaires ont relevé Médias24 et le Matin durant les débats au cours de la deuxième édition des matinales de la fiscalité organisée par Le Matin.



Recommandé pour vous

11 ans d’exercice : le CESE dresse son bilan

Temps de lecture : 4 minutes

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a organisé, mardi 27 septembre à Rabat…

Réunion trimestrielle de BAM : ce qu’il faut retenir

Temps de lecture : 3 minutes

Le Conseil de Bank Al-Maghrib (BAM) a décidé d’élever le taux directeur (TR), le passant de 1,…

Journée mondiale du tourisme : repenser le secteur pour un avenir meilleur

Temps de lecture : 5 minutes

L’ensemble du secteur du tourisme célèbre, ce mardi 27 septembre, la journée mondiale du secte…

Hydrocarbures : ce que préconise le Conseil de la concurrence dans son nouvel avis

Temps de lecture : 6 minutes

Le Conseil de la concurrence a publié, lundi 26 septembre, son avis n°A/3/22 sur « la flambée …

Conseil de BAM : faut-il s’attendre à une hausse du taux directeur ?

Temps de lecture : 5 minutes

Bank Al-Maghrib (BAM) tiendra, mardi 27 septembre, sa troisième réunion de politique monétaire…

Politique monétaire : Bank Al-Maghrib à un tournant

Temps de lecture : 3 minutes

Garantes de la stabilité des prix à moyen terme, les banques centrales sont engagées dans un c…

Impériales : les médias, une force et une influence

Temps de lecture : 4 minutes

“Les Impériales” est de retour cette année, avec une nouvelle vision, de nouvelles perspective…

Les Impériales 2022 : le nation branding s’invite au débat

Temps de lecture : 4 minutes

Le lancement officiel de la cinquième édition « Les Impériales 2022 », rendez-vous annuel des …

Programme de développement des zones de montagne : quel bilan ?

Temps de lecture : 4 minutes

Mis en œuvre depuis 2015, le Programme de développement des zones de montagne (PDRZM) a été cl…

Gazoduc Nigeria-Maroc : le projet prend forme

Temps de lecture : 4 minutes

Le projet de gazoduc reliant le Nigeria au Maroc, et qui doit aussi approvisionner l’Afrique d…

Tourisme : une saison estivale qui dépasse les espérances

Temps de lecture : 5 minutes

La fréquentation touristique au Maroc a retrouvé des couleurs, malgré l’inflation. Bien que le…

Comptes régionaux 2020 : les disparités entre les régions persistent

Temps de lecture : 4 minutes

L’année 2020 a été marquée par la pandémie de la Covid-19 et sa propagation à l’échelle mondia…