Scènes de joie dans les rues de Casablanca

Temps de lecture : 6 minutes


Qualification au Mondial : le Maroc en liesse !

Temps de lecture : 6 minutes

Catégorie Sport , Gros plan

Temps de lecture : 6 minutes

Le match Maroc-RDC, disputé mardi soir à Casablanca, restera à jamais gravé dans la mémoire du peuple marocain. Ce fut un match joué avec le cœur. Rarement, l’équipe nationale n’a autant convaincu par un jeu avec l’art et la manière et un résultat aussi satisfaisant. Sur le long chemin de la qualification au Mondial Qatar 2022, le onze national a fait carton plein en ne perdant aucune rencontre. Les Marocains ont célébré comme il se doit cette qualification, la sixième à une Coupe du monde.

Temps de lecture : 6 minutes

Le groupe de joueurs qui ont décroché la qualification pour le Mondial 2022 constitue une nouvelle génération qui aura son mot à dire dans l’avenir. Le patriotisme de Bounou, le talent d’Ounahi, l’intelligence de Hakimi, la combativité de Tissoudali, et l’esprit d’équipe de tous les Lions de l’Atlas qui ont rugi mardi au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca nous rendent fiers de notre pays.



 



Une victoire amplement méritée



La sélection marocaine de football n’a certainement pas volé cette qualification au Mondial qatari. L’équipe nationale a pris le contrôle du match dès le coup d’envoi, en enchaînant les combinaisons pour porter le danger dans la zone adverse. Le duo d’attaque, Tarik Tissoudali et Ayoub El Kaabi, auteurs du but d’égalisation à l’aller, ont semé la zizanie dans la défense congolaise et mis à l’épreuve le gardien de but Joel Kiassumbua à plusieurs reprises. Cette tactique n’a laissé aux visiteurs que peu d’espaces pour manœuvrer et créer des occasions.



Malgré deux changements forcés de Jawad El Yamiq, qui a senti une gêne musculaire et Yassine Bounou, blessé au visage après un contact avec un joueur congolais et remplacé par Mounir Mohamedi, les Lions de l’Atlas ont scellé le sort de la rencontre en première mi-temps. À la 21e minute de jeu, Azzedine Ounahi récupère une balle perdue et adresse un boulet de canon qui trompe le gardien congolais, ouvrant le score pour les siens. Avant d’aller aux vestiaires, Tissoudali a doublé la mise (45+7e), offrant un net ascendant psychologique à ses coéquipiers.



À la reprise, l’équipe nationale a continué sur sa lancée, profitant de son avantage numérique et mental et de la réaction de son adversaire acculé à jouer le tout pour le tout. Ounahi revient, ainsi, à la charge dès la 55e, signant un doublé, avant que Hakimi (70e) ne corse l’addition.



Les visiteurs ont réduit le score sur une action individuelle de Malango (77e). Venant juste d’être aligné, il a adressé un tir puissant qui a surpris la défense marocaine. Il faut le dire, Malango qui connaît très bien le Complexe sportif Mohammed V pour avoir joué au Raja de Casablanca entre 2019 et 2021, a marqué un but magistral.



Les Lions de l’Atlas ont convaincu avec l’art et la manière et une domination tout au long du match. Ils auraient d’ailleurs pu marquer beaucoup plus de buts. 



 



Le Maroc en liesse !



Quelques minutes avant le coup de sifflet final, le sélectionneur national Vahid Halilhodžić a laissé éclater sa joie. Au terme du match, Vahid célébrera avec ses poulains une qualification très méritée. L’appel téléphonique du roi Mohammed VI a donné du baume au cœur du président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa. Ce dernier a répondu à l’appel royal avant de passer le téléphone à Halilhodžić et au capitaine Ghanem Saïss. Le Souverain a exprimé ses félicitations aux joueurs et aux staffs technique et administratif qui ont su donner le meilleur d’eux-mêmes et accomplir un parcours excellent couronné par cette grande réalisation. Sur la pelouse, les joueurs ont célébré la qualification en communion avec un public déchaîné dans les gradins. La fête s’est poursuivie dans les vestiaires.

 




En plus de 55.000 supporters présents au stade, et qui ont retrouvé l’équipe nationale dans la joie après deux ans de séparation à cause de la pandémie de Covid-19, des moments de bonheur inoubliables ont été vécus en dehors du terrain et qui ont dissipé les doutes et redonné confiance en l’avenir.



Dès que l’arbitre burundais Pacifique Ndabihawenimana a sifflé la fin du match Maroc-RDC, les Marocains sont sortis en masse dans les rues des différentes villes du Royaume. Drapeaux à la main et scandant des hymnes à la gloire du onze national, le public a laissé éclater sa joie dans un carnaval improvisé et jovial et des fois sous la pluie. Son de klaxons et chants ont, ainsi, célébré la prestation des joueurs marocains.



 



Il s’agit de la sixième participation du Maroc à la phase finale de la Coupe du monde, après les éditions de 1970, 1986, 1994, 1998 et 2018. Il faudra dès à présent se préparer pour cette grand-messe footballistique qui se tient pour la première fois dans un pays arabo-musulman (du 21 novembre au 18 décembre). Reste désormais à connaître les futurs adversaires des Lions de l’Atlas. Le tirage au sort aura lieu ce vendredi à Doha.



 




Liste des pays déjà qualifiés pour la Coupe du monde Qatar 2022 :



Zone Europe : Allemagne, Danemark, France, Belgique, Croatie, Serbie, Espagne, Suisse, Angleterre, Pays-Bas, Pologne, Portugal.



Zone Amérique du Sud : Brésil, Argentine, Équateur, Uruguay.



Zone Afrique : Ghana, Sénégal, Tunisie, Maroc, Cameroun.



Zone Asie : Qatar (pays hôte), Arabie Saoudite, Japon, Corée du Sud, Iran.



Zone Concacaf : Canada, fin des qualifications dans la nuit de mercredi à jeudi



Zone Océanie : fin des qualifications en juin prochain (Émirats arabes unis – Australie)




 



Recommandé pour vous

Les leçons à retenir du dernier rassemblement des Lions de l’Atlas avant le Mondial

Temps de lecture : 4 minutes

Peu séduisants avec Vahid Halilhodžić, les Lions de l’Atlas cherchaient à relever la tête à mo…

Lions de l’Atlas : une première liste élargie, Ziyech et Belhanda de retour

Temps de lecture : 6 minutes

La sélection nationale reprend ses droits dans quelques jours. Un dernier test pour les Lions …

Walid Regragui, l’homme de la situation en route vers le Qatar

Temps de lecture : 6 minutes

La nomination de Walid Regragui à la tête des Lions de l’Atlas n’est pas une surprise. Celui q…

FRMF-Vahid Halilhodzic : un divorce attendu et inévitable

Temps de lecture : 6 minutes

C’est une annonce qui n’a rien d’une surprise. Vahid Halilhodzic se savait en danger depuis qu…

FRMF : les conclusions de la première réunion du nouveau comité directeur

Temps de lecture : 5 minutes

Présidé par Fouzi Lekjaa, le comité directeur de la FRMF, composé de Hamza El Hajoui et Mohamm…

Ce qu’il faut retenir de la CAN féminine 2022

Temps de lecture : 6 minutes

Tout avait pourtant parfaitement commencé, presque comme dans un rêve. Cinq matchs, cinq victo…

CAN féminine : retour sur la qualification historique des Lionnes de l’Atlas

Temps de lecture : 5 minutes

La soirée du 18 juillet restera à jamais gravée dans la mémoire des Marocains. Ce lundi, la sé…

Économie du sport : état des lieux et perspectives d’évolution

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, l’importance économique du sport est sous-estimée. C’est ce qui ressort de la présen…

Botola : le bilan de la saison 2021/2022

Temps de lecture : 5 minutes

La Botola est (presque) finie ! Même si un match reste à jouer, les places d’honneur sont attr…

Wydad : retour sur une saison de folie

Temps de lecture : 4 minutes

Et de 22 ! En partageant les points face au Mouloudia d’Oujda (MCO) mercredi soir (2-2), le Wy…

Raja : les grands chantiers qui attendent Aziz El Badraoui

Temps de lecture : 4 minutes

Un nouveau président, voilà ce qu’il manquait à ce Raja en crise depuis plusieurs années, pour…

Raja-Wydad : le face à face décisif

Temps de lecture : 4 minutes

Le leader contre le dauphin. Les deux rivaux casablancais se retrouvent à « Donor », ce jeudi …