Akhannouch

Temps de lecture : 4 minutes


Enseignement : enfin un accord entre les syndicats et le gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Dans le cadre du dialogue social, les centrales syndicales ont réussi mardi à trouver un accord avec le ministère de l’Éducation nationale. L’accord comporte plusieurs mesures en relation avec les différents dossiers posés sur la table du dialogue et qui convergent tous vers la valorisation des rôles du personnel enseignant. Détails.

Temps de lecture : 4 minutes

Après près de 100 jours à la tête du gouvernement, Aziz Akhannouch a accepté de s’ouvrir sur le dialogue social. Le Chef du gouvernement, accompagné de Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, ont rencontré mardi les cinq syndicats d’enseignement les plus représentatifs du pays. Au terme de cette réunion, une convention a été signée. Elle prévoit un certain nombre de procédures liées à un ensemble de dossiers sur la table du dialogue. Parmi ces dossiers, la révision du statut actuel des fonctionnaires du ministère de l’Éducation nationale et la création d’un statut motivant et unifié qui englobe l’ensemble des catégories du système éducatif courant 2022.



Le gouvernement s’est ensuite engagé à régler un ensemble de dossiers de revendications prioritaires relatifs aux cadres administratifs, aux conseillers en orientation et planification pédagogiques, aux enseignants du primaire et du collège affectés hors de leur corps d’origine, au personnel enseignant ayant obtenu des diplômes supérieurs, ainsi que ceux titulaires d’un doctorat.




Lire aussi : Benmoussa explique les nouvelles conditions d’accès à l’enseignement




La réunion a connu également la programmation d’autres dossiers de revendications déposés par les cinq syndicats les plus représentatifs du pays et la poursuite du dialogue sur le dossier des enseignants contractuels des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF). Rappelons que, sur ce dernier point, le ministère a déjà mené plusieurs améliorations du statut actuel de ces cadres-enseignants, notamment en ce qui concerne leur retraite, les mouvements inter-régions et les titularisations.



 



Un accord applaudi par les syndicats



Cette action gouvernementale a été majoritairement saluée par les différentes centrales syndicales présentes. Sadiq Raghawi, secrétaire général de l’Union nationale de l’éducation à la Fédération démocratique du travail (FDT), a déclaré que l’accord constitue une porte d’entrée pour résoudre un ensemble de dossiers qui étaient «considérés comme un dilemme». Même son de cloche du côté de Miloud Maasid, secrétaire national de la Fédération nationale de l’éducation, affiliée à l’Union marocaine du travail (UMT), qui indique que le consensus entre les deux parties établira la confiance et réglera un ensemble de questions en suspens.



Pour sa part, Abdelghani Erraki, secrétaire général de l’Union nationale de l’éducation, affilié à la Confédération démocratique du travail (CDT) a souligné la nécessité d’orienter et de clore le dossier du statut actuel des fonctionnaires du ministère de l’Éducation nationale lors de l’année en cours, «par souci d’équité envers les employés de l’éducation».




Lire aussi : Enseignement : les contractuels appellent à une grève nationale




Enfin, Youssef Allakouch, secrétaire général de la Fédération libre d’éducation, affiliée à l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), a relevé que la réunion a constitué une occasion d’initier des ateliers liés à la réforme de l’éducation et de réfléchir à une vision d’avenir pour la pérennisation de cette réforme et le renforcement de la confiance entre les hommes et femmes de l’éducation, d’une part, et le ministère, de l’autre.



Pour sa part, le gouvernement a exprimé son espoir de voir cet accord ouvrir de nouvelles perspectives et de contribuer aux chantiers de promotion d’une école publique de qualité, qui garantit l’ascension sociale et l’égalité des chances, et qui favorise la formation et la qualification des apprenantes et apprenants.



Une autre réunion devrait être tenue le 31 janvier courant. Elle devrait aborder les autres dossiers chauds notamment ceux des cadres des académies, des professeurs agrégés, et des enseignants du primaire et du collège privés du droit à la promotion hors échelle.


Chakib Benmoussa, Dialogue social, Ministère de l'Éducation

Recommandé pour vous

Eaux de baignade : 88,14% des plages marocaines déclarées conformes

Temps de lecture : 5 minutes

La saison estivale 2022 est marquée par la relance du secteur touristique. L’ouverture des frontières maritimes et aériennes, ainsi que le lan…

Covid-19 : une nouvelle vague s’installe au Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

Le Maroc enregistre une nouvelle détérioration de la situation épidémiologique. Bien que le nombre d’infections ne soit pas encore alarmant, m…

Harcèlement sexuel : comprendre l’affaire Jacques Bouthier

Temps de lecture : 4 minutes

Emprisonné en France depuis mai dernier, l’ancien PDG du groupe Assu 2000, rebaptisé Vilavi, a fait l’objet de quatre plaintes déposées par de…

Étudiants marocains d’Ukraine, un dossier qui sera résolu en juillet

Temps de lecture : 6 minutes

Le dossier des étudiants marocains rentrés d’Ukraine sera définitivement réglé en juillet prochain. C’est ce qu’a indiqué, mardi 21 juin à Rab…

Maroc : l’abolition de la peine de mort n’est toujours pas envisagée

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, bien que les peines de mort soient encore prononcées, leurs exécutions sont toujours reportées. Depuis les exécutions effectuées en …

Code pénal : le CNDH présente un projet d’avis sur les peines alternatives

Temps de lecture : 5 minutes

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a examiné, samedi 18 juin, à Rabat, lors de la 8eme session de son assemblée générale ordinai…

Aïd Al-Adha : quid des prix du cheptel

Temps de lecture : 5 minutes

Prévu début juillet, Aïd Al-Adha est non seulement une fête religieuse, mais aussi une tradition culturelle particulière. Pour cette célébrati…

Bac 2022 : coup d’envoi des épreuves de la session ordinaire

Temps de lecture : 4 minutes

La période des épreuves du baccalauréat est de retour. Comme chaque année, cette période est très stressante pour des milliers d’élèves qui am…

Variole du singe : faut-il craindre une nouvelle épidémie ?

Temps de lecture : 4 minutes

En mai 2022, le Royaume-Uni a enregistré son premier cas de variole du singe. Une nouvelle qui a inquiété le monde entier, qui est une nouvell…

Egalité dans l’héritage : le débat revient au devant de la scène

Temps de lecture : 5 minutes

La question de l’égalité dans l’héritage, entre femme et homme, continue de susciter une large polémique au Maroc entre intellectuels, cherche…

Protection sociale : beaucoup reste à faire

Temps de lecture : 5 minutes

Accompagné des ministres Abdelouafi Laftit, Khalid Aït Taleb, Mohamed Sadiki, Fatim-Zahra Ammor et Faouzi Lekjaa, le chef du gouvernement a re…

Canicule : quelles sont les précautions à prendre ?

Temps de lecture : 3 minutes

Le Maroc connaît ces derniers jours un épisode de très forte chaleur. Les températures s’élèvent, voire même dépassent, les 40°C dans certaine…