Temps de lecture : 3 minutes

Accueil / Monde / Soudan : partage de pouvoir entre les militaires et l’opposition

Soudan : partage de pouvoir entre les militaires et l’opposition

Temps de lecture : 3 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Les dirigeants militaires du Soudan sont parvenus à un accord avec l’alliance de l’opposition afin de partager le pouvoir jusqu’à ce que des élections puissent avoir lieu, affirment les médiateurs.

Les deux parties ont convenu de procéder à une rotation du contrôle du conseil souverain — l’échelon supérieur du pouvoir — pendant au moins trois ans.

Ils se sont également engagés à former un gouvernement technocratique indépendant et à enquêter sur les violences de ces dernières semaines, a déclaré l’Union africaine (UA).

La nouvelle de l’accord aurait déclenché des célébrations frénétiques dans les rues.

Le Soudan est en proie à des soulèvements depuis le renversement du président Omar Al-Bachir par l’armée en avril dernier.

Les violences ont fait suite à une insurrection populaire contre Al-Bachir, qui a pris le pouvoir lors d’un coup d’État en juin 1989.

Quelques jours à peine avant l’annonce de l’accord transitoire de trois ans, de vastes foules sont descendues dans la rue pour exiger que le conseil militaire cède le pouvoir à une administration dirigée par des civils.

La dernière série de pourparlers s’est déroulée dans la capitale, Khartoum, au début de cette semaine, et a été largement relayée par le Premier ministre éthiopien et des membres de l’UA panafricaine.

Le mois dernier, les représentants des militants négociaient avec l’armée pour savoir qui allait prendre le contrôle.

Mais les pourparlers ont échoué lorsque la répression militaire du 3 juin a fait des dizaines de morts parmi les manifestants. Les médecins ont signalé que 40 corps ont été retirés du Nil.

L’armée a déclaré que les élections auraient lieu dans les neuf mois à venir. Mais le mouvement de protestation a insisté sur une période de transition d’au moins trois ans.

Après des jours de débats, l’envoyé spécial Mahmoud Dirir a annoncé que les dirigeants protestataires avaient accepté de suspendre les manifestations généralisées et de retourner à la table des négociations.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 3 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

JO Paris 2024 : la France interdit le voile

À la veille des Jeux olympiques de Paris, Amnesty International a lancé un avertissement sévère contre les politiques discriminatoires de la…

JO Paris 2024 : la sécurité, l’immense défi de la France

Comme tous les grands événements internationaux, les Jeux Olympiques 2024 s’annoncent sous haute sécurité. Si ces Jeux devraient être une vi…

Législatives 2024 : un nouveau visage politique pour la France

Alors que l'annonce des résultats électoraux, le paysage politique français se redessine. Le dimanche 7 juillet, une participation de 66,63%…

Tarification du carbone : clé de voûte de la lutte contre le changement climatique

Dans le contexte actuel de l'économie mondiale, la corrélation entre les activités économiques et les émissions de gaz à effet de serre (GES…

Iran : quels enjeux à venir après la mort du président Raïssi?

L’officialisation de la mort du président iranien, Ebrahim Raïssi a été faite ce lundi 20 mai, suite à un accident d’hélicoptère qui transpo…

ONU : l’UNRWA, cible d’une campagne israélienne

«Aujourd’hui, une campagne insidieuse visant à mettre fin aux opérations de l’UNRWA est en cours, avec de graves implications pour la paix e…

Iran Vs Israël : faut-il craindre une escalade ?

Un fait inédit s’est produit ce week-end dans la nuit du samedi à dimanche : la République islamique d’Iran a lancé une attaque contre l’Éta…

Rapport mondial sur le bonheur : les Marocains moins heureux qu’avant

À l'occasion de la journée mondiale du bonheur, célébrée hier, l’Organisation des Nations Unies a dévoilé son rapport annuel sur les pays le…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire