Temps de lecture : 9 minutes


Maroc-EAU : histoire d’une relation vieille de 50 ans

Temps de lecture : 9 minutes

Catégorie Politique , Gros plan

Temps de lecture : 9 minutes

Le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, conduit du 24 au 28 décembre une délégation marocaine aux Émirats arabes unis. Lors de ce déplacement, il a rencontré le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane et a donné le coup d’envoi des célébrations officielles de la Journée nationale du Royaume du Maroc à l’exposition universelle Dubaï 2020. L’occasion de souligner la marocanité du Sahara ainsi que la pérennité des relations entre les deux pays.

Temps de lecture : 9 minutes

Le prince héritier d’Abou Dhabi, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane, commandant suprême adjoint des Forces armées des Émirats arabes unis, a reçu, samedi à Abou Dhabi, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Émissaire du roi Mohammed VI, ce dernier a transmis les salutations du Souverain à  Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane, président des Émirats arabes unis (EAU) et au prince héritier, ainsi que de davantage de progrès et de prospérité à l’État des EAU et à son peuple. De son côté, Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyan a chargé Aziz Akhannouch de transmettre ses meilleures salutations au Roi, exprimant ses souhaits de progrès et de développement constant pour le Royaume et son peuple. 



Cette audience s’est déroulée en présence de Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Lors de cette réunion, les deux parties ont également discuté de «fortes relations fraternelles» entre leurs deux pays et des moyens de stimuler la coopération dans tous les domaines, y compris l’investissement et le commerce. Les responsables ont également passé en revue la situation dans la région arabe et un certain nombre de questions régionales et internationales. 



 



L’exposition universelle Dubaï 2020 



Lors de son déplacement aux EAU, le chef du gouvernement a donné le coup d’envoi des célébrations officielles de la Journée nationale du Royaume du Maroc à l’exposition universelle Dubaï 2020. Les célébrations officielles de cet évènement qui met le Royaume à l’honneur ont débuté dimanche matin en présence d’une délégation marocaine de haut niveau présidée par Akhannouch, et composée notamment de Bourita, et de Nadia Fettah Alaoui, la ministre de l’Économie et des Finances, commissaire du pavillon marocain à l’Expo 2020 Dubaï. Cheikh Ahmed Ben Saeed al Maktoum, président de l’Autorité de l’aviation civile de Dubaï, PDG de la compagnie aérienne Emirates Airlines et président du Haut Comité de l’Expo 2020 Dubaï, et Sultan Ben Ahmad Al Jaber, ministre émirati de l’Industrie et des Technologies avancées, étaient également présents.




Voire aussi : Expo 2020 Dubaï : inauguration des célébrations de la Journée nationale du Maroc




Au programme figuraient des réunions officielles ainsi que des spectacles prévus au pavillon Maroc, mais aussi dans d’autres sites comme Al Wasl Square, le cœur battant de l’Exposition universelle. La célébration de cette journée mettra également en vedette la chanteuse marocaine Asmaa El Mnawar. L’événement ne sert pas seulement de symposium pour mettre en lumière la culture marocaine, mais il est également une plateforme pour montrer l’attractivité du Royaume en tant que destination privilégiée pour les investissements dans un large éventail de domaines, y compris le commerce, le tourisme et la technologie. Aménagé sous le thème générique des « Héritages pour l’avenir, depuis des origines inspirantes vers un progrès durable », le pavillon du Maroc a attiré des milliers de visiteurs du monde entier. L’occasion pour ces participants de découvrir le paysage culturel et artistique du Maroc. 



 



Des relations datant de plus de 30 ans



Dans le discours d’ouverture de la Journée nationale du pavillon du Maroc, Akhannouch a déclaré que cet évènement est «un événement mondial grandiose et c’est tout à l’honneur de ce grand pays qui vise à catalyser la collaboration commerciale, à stimuler l’innovation et à créer des opportunités tangibles dans le commerce et l’investissement». Il a ajouté que «ce grand succès des EAU est une source de grande fierté pour nous en tant qu’Arabes, d’autant plus que cette manifestation en cours est organisée pour la première fois sur la terre d’un pays arabe frère et dans une circonstance délicate à un moment où le monde vit sous le poids d’une pandémie sanitaire».



Les deux pays jouissent d’un «équilibre historique commun distingué», «établi par le roi Hassan II et le cheikh Zayed Ben Sultan il y a de cela plus de trois décennies, et dont le roi Mohammed, Cheikh Khalifa Ben Zayed, président des Émirats, et son frère, Mohamed Ben Zayed, prince héritier d’Abou Dhabi ont veillé à ce qu’elle soit renforcée», a-t-il souligné. Les Émirats arabes unis ont entretenu depuis plusieurs décennies, avec le Maroc, une proximité certaine. Lors du discours de l’ambassadeur émirati à Rabat, Al Asri Saeed Ahmed Aldhaheri, le 2 décembre, jour anniversaire de la fondation des Émirats arabes unis, en 1971, il a évoqué l’appui du Maroc, dès le début des années 1970, à cette création qui n’était encore qu’un projet. Les relations diplomatiques furent donc rapidement établies entre les deux pays par les souverains régnant à cette époque, Cheikh Zayed Ben Sultan et le roi Hassan II. 



 



L’enjeu du Sahara



Rabat avait alors obtenu de l’administration Trump, en décembre 2020, la reconnaissance de la marocanité du Sahara, en contrepartie de la normalisation de ses relations avec Israël. Le rapprochement diplomatique entre l’État hébreu et le Maroc a marqué les esprits. Mais, avant cela, le Royaume avait déjà connu une importante avancée diplomatique avec les EAU. Ces derniers ont en effet pris la décision en octobre 2020 de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara. Les Émirats arabes unis, qui venaient de signer un traité de paix avec Israël, ont encouragé la posture désormais offensive du Maroc, notamment après novembre 2020, marqué par la rupture du cessez-le-feu qui prévalait depuis 1991 entre le Maroc et le Polisario.




Lire aussi : Les USA reconnaissent la souveraineté du Maroc sur le Sahara et décident d’ouvrir un consulat à Dakhla




Lors de son discours d’ouverture, Akhannouch a en outre exprimé la gratitude du Maroc en ajoutant que «la participation de la délégation marocaine à la Journée nationale du pavillon du Maroc à Dubaï est une occasion d’exprimer ses grands remerciements et sa gratitude pour le ferme soutien qu’ont exprimé les EAU et les États frères du Golfe au Maroc afin qu’il parachève son intégrité territoriale avec le Sahara marocain». Ceci survient quelques jours après que les dirigeants du Conseil de coopération du Golfe (CCG), réunis en sommet à Riyad, se sont déclarés favorables à l’intégrité territoriale marocaine. Ce soutien est intervenu au terme d’un sommet de concertation des six pays qui le composent (Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman et Qatar). 



Les Émirats arabes unis ont en effet souligné à maintes reprises leur appui inconditionnel à la question de l’intégrité territoriale du Maroc. Cette position a été soulignée par le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdullah Ben Zayed al-Nahyan, dans diverses déclarations officielles. Le pays avait concrétisé cette position à travers l’ouverture en novembre 2020 d’un consulat général à Laâyoune, devenant ainsi le premier pays arabe à le faire. Les Émirats reconnaissent de ce fait la souveraineté marocaine sur ce vaste territoire de 266.000 km² entre Maroc, Mauritanie et océan Atlantique. L’inauguration de cette seizième représentation diplomatique «vient conforter une dynamique de reconnaissance de la marocanité du Sahara», avec «un soutien de plus en plus important de la communauté internationale», avait alors déclaré Bourita. 




Lire aussi : Les Émirats arabes unis, 1er pays arabe à ouvrir un consulat général à Laâyoune




Cette position claire a été prise sous le leadership du Prince héritier Mohamed ben Zayed, qui a en effet lui-même participé, dans sa jeunesse, à la célèbre la marche verte organisée par feu Hassan II en 1975. Elle avait eu pour objectif diplomatique et symbolique de signifier la volonté de souveraineté marocaine sur le Sahara, que l’Espagne venait de quitter. Sa présence, en tant que jeune adolescent, lors de cette marche de 1975, traduit pleinement la pérennité de l’engagement émirien auprès du Royaume. Dans ce contexte, les EAU sont allées un peu plus loin. Le secrétaire général du Conseil international des investisseurs des Émirats, Jamal Seif Al-Jarwan, a déclaré que les provinces du sud recèlent «de grandes opportunités d’investissement qui doivent être saisies». Ainsi, le Forum d’affaires Maroc-Émirats arabes unis a été tenu en juillet dernier à Laâyoune. Placé sous le haut patronage du roi Mohammed VI, cet événement a pour objectifs de promouvoir la région auprès des opérateurs économiques émiratis et de les accompagner en matière d’investissements, de partenariats et d’échanges commerciaux.


Maroc-Espagne : lancement de la Réunion de haut niveau

Maroc-Espagne : clôture de la Réunion de haut niveau

Le Maroc et l’Espagne entament une nouvelle phase dans leurs relations. Les deux pays ont tenu, ce jeudi 2 février à Rabat, la 12e session de leur Réunion de haut niveau (RHN). Cel…
Maroc-Espagne : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Espagne : une nouvelle ère pour les relations bilatérales

Partenaires historiques du bassin méditerranéen, le Maroc et l'Espagne affichent l'ambition résolue de consolider leurs liens économiques, à la lumière de leurs récents rapprocheme…
Aziz Akhannouch et Pedro Sanchez

Maroc-Espagne : nouvel élan à la coopération bilatérale

Le brouillard épais qui enveloppait les liens entre les royaumes du Maroc et d'Espagne est en train de se dissiper. Depuis la fin de la brouille diplomatique déclenchée par l'accue…
Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Promotion de l’investissement : Akhannouch fait le point

Aziz Akhannouch a présenté la politique adoptée pour la promotion de l’investissement. Ce lundi, lors de la séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des représen…
Union africaine : adoption d'un livre blanc pour exclure le Polisario

Union africaine : adoption d’un livre blanc pour exclure le Polisario

Les premiers ministres et les chefs africains de différents départements se sont réunis à Marrakech le 28 janvier. L'objectif de cette rencontre : exclure la "pseudo République ara…
Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Maroc-Irak : début d’une nouvelle ère des relations

Le Maroc et l’Irak sont décidés à entamer une nouvelle étape dans leurs relations. Ce samedi 28 janvier, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Mar…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Parlement européen (PE) a vivement critiqué le Maroc. Ce dernier s’est arrogé le droit de juger la justice marocaine de manière flagrante, partiale et n’a accordé aucune considé…
Le Maroc reconsidère son partenariat avec le Parlement européen

Le Maroc rejette les critiques du Parlement européen

Une nouvelle fois, l'institution législative européenne adopte un texte très dur envers le Royaume. Les députés européens ont vivement critiqué la détérioration de la liberté de la…