Chakib Benmoussa ce jeudi matin en compagnie du président de la CGEM, Chakib El Alj ©DR

Temps de lecture : 4 minutes


NMD : ce qu’il faut retenir de la rencontre Benmoussa-CGEM 

Temps de lecture : 4 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Chakib Benmoussa, président de la Commission spéciale sur le modèle de développement, était l’invité ce jeudi de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Le nouveau modèle de développement était bien évidemment au centre du débat. Voici les faits marquants de cette rencontre. 

Temps de lecture : 4 minutes

Après les parlementaires, c’est au tour des membres de la CGEM d’accueillir ce jeudi le président de la Commission spéciale du nouveau modèle de développement (NMD), Chakib Benmoussa. L’occasion pour la Confédération d’écouter les ambitions que porte Benmoussa pour l’économie marocaine d’ici 2035.



Ce dernier affirme que le Maroc dispose d’atouts importants pour construire l’avenir, citant dans ce sens la centralité de l’institution monarchique, en tant que clé de voûte de l’État et garant de la stabilité à long terme. Autre atout, la position géographique de choix du Maroc près de grands marchés intercontinentaux ainsi que ses infrastructures aux standards internationaux renforçant sa connectivité au monde, et son image positive et crédible auprès des partenaires étrangers et de la communauté internationale des investisseurs.




Lire aussi : NMD : ce qu’il faut retenir du passage de Benmoussa au Parlement




Afin de concrétiser cette ambition, Chakib Benmoussa a préconisé la création et le partage des richesses et des opportunités pour tous et le renforcement de l’inclusion, de la justice sociale et de l’équité. Il a également mis l’accent sur le développement des capacités et des compétences des citoyens ainsi que la préservation des ressources dans les territoires.



 



Cinq paris pour renforcer le soft-power



Cinq paris ont été mis en avant pour renforcer les engagements du Maroc et son soft-power à l’échelle régionale et internationale. Ces défis sont l’enseignement supérieur et la recherche, la société numérique, l’énergie compétitive et verte, la finance et le « Made in Morocco« . Benmoussa rappelle que ces derniers offrent des opportunités d’investissement et de partenariats stratégiques très importants.



Pour sa part, Ahmed Reda Chami, membre de la Commission spéciale sur le modèle de Développement (CSMD), a déclaré que «pour exploiter pleinement ses gisements de prospérité exceptionnels et atteindre un nouveau palier de croissance, le Maroc a besoin d’une révolution entrepreneuriale». Parmi ces gisements de prospérité, Chami a mis l’accent sur le capital naturel (mines et carrières, capital énergétique, capital agricole et forestier, l’économie bleue, la chimie verte et cosmétique durable) et immatériel (digital et numérique, l’offshoring et tourisme, les industries culturelles et créatives, l’artisanat et les services aux entreprises) du Royaume.




Lire aussi : Le nouveau modèle de développement, une responsabilité nationale




Ahmed Reda Chami a mis l’accent également sur la modernisation du tissu économique, afin qu’il soit formalisé, concurrentiel et productif, la diversification pour introduire de nouvelles activités et de nouveaux savoir-faire, la montée en gamme pour augmenter la valeur locale et l’internationalisation pour orienter les entreprises vers l’export.



Il a, en outre, relevé que le NMD veut créer les conditions pour une accélération très forte de la croissance qui devrait atteindre 6% en moyenne afin de créer suffisamment d’emplois de qualité et financer les grandes ambitions du pays, notamment dans les secteurs sociaux.



Une mobilisation pour atteindre les objectifs



Chakib El Alj, président de la CGEM, a déclaré que la Confédération sera mobilisée, de façon totale et permanente, en faveur de la réussite et du déploiement du rapport sur le NMD. «La Confédération, à travers ses fédérations sectorielles, ses CGEM Régions, ses commissions, son groupe à la Chambre des Conseillers, ainsi que l’ensemble de ses membres, est engagée à jouer son rôle, auprès du gouvernement, dans la mise en œuvre de ce NMD et à intervenir activement dans le cadre d’une gouvernance participative pour accélérer l’exécution de ce modèle», a déclaré El Alj lors de la réunion.



Il a par ailleurs indiqué que la CGEM se mobilise aussi pour doubler le produit intérieur brut (PIB) à travers une croissance annuelle moyenne de plus de 6% par an à l’horizon 2035, pour passer de 6.000 à 12.000 entreprises exportatrices et pour tripler le nombre de jeunes entreprises à croissance rapide dites « gazelles » de 1.000 à 3.000.




Lire aussi : Modèle de développement : la vision 2035 démarre aujourd’hui




La CGEM s’engage également pour contribuer à la réduction de la part de l’emploi informel de 59% à 20% et passer de 1 DH/kWh à 0,5 DH/kWh pour le coût de l’énergie pour les industries énergivores. Le patron des patrons a, en outre, souligné que la relance post-Covid-19 constitue une véritable aubaine pour mettre en place les bonnes bases pour l’industrie et l’économie de demain, qui se doivent d’être plus vertes, plus compétitives et génératrices d’une croissance rapide, tout en étant centrées sur le capital humain et le citoyen de manière générale.



Recommandé pour vous

Situation des droits de l’Homme au Maroc : ce qu’il faut retenir du rapport du CNDH

Temps de lecture : 3 minutes

Il s’agit d’un rapport d’environ 300 pages et dont les principaux points ont été présentés vendredi par la présidence du Conseil, Amina Bouaya…

DGSN : 66 ans de dévouement au service du citoyen et de la patrie

Temps de lecture : 5 minutes

Le Maroc célèbre ce lundi le 66e anniversaire de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Créée en 1956, cette institution adopte …

Journée internationale des infirmiers : retour sur les difficultés de ce métier

Temps de lecture : 5 minutes

La pandémie de la Covid-19 a rappelé l’importance de toutes les composantes du système sanitaire. Médecins, infirmiers, techniciens et adminis…

Santé : la jeunesse au cœur des politiques publiques

Temps de lecture : 3 minutes

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khaled Aït Taleb, a indiqué que l’investissement dans la santé des jeunes et des moins je…

Les futurs médecins face à une situation sociale difficile

Temps de lecture : 3 minutes

La Commission nationale des étudiants en médecine, en médecine dentaire et en pharmacie du Maroc (CNEMEP) a livré les conclusions d’une enquêt…

Gouvernement vs Contractuels : les solutions proposées par Chakib Benmoussa

Temps de lecture : 3 minutes

Pour cette année scolaire, les jours de grèves des enseignants contractuels ont dépassé les 50 jours. Au cours des derniers mois, des grèves é…

Nouveau CHU Ibn Sina : une structure sanitaire de référence

Temps de lecture : 5 minutes

La réalisation du nouvel hôpital Ibn Sina de Rabat, dont les travaux de construction ont été lancés jeudi par le roi Mohammed VI, s’inscrit da…

Crise hydrique : exacerbation de la pénurie d’eau au Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

54 est le nombre de villes et villages au Maroc touchés par les perturbations d’approvisionnement en eau potable. En mars, le ministre de l’Éq…

La fonction de santé : l’importance de la réforme du secteur

Temps de lecture : 4 minutes

Le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, a affirmé, il y a une quinzaine de jours, qu’une loi portant sur la réf…

Aïd Al-Fitr : des festivités dans un contexte particulier

Temps de lecture : 4 minutes

Aïd Al-Fitr est l’une des journées spéciales pour les Marocains et les musulmans à travers le monde. Marquant la fin du jeûne, l’abstinence et…

Ramadan 2022 : retour à la vie normale

Temps de lecture : 3 minutes

Un Ramadan normal. C’est ce qu’ont vécu les Marocains cette année. Après avoir été contraints de vivre sous les r…

Enseignement supérieur : l’innovation au cœur de la nouvelle réforme

Temps de lecture : 3 minutes

305.284 est le nombre de bacheliers qui ont intégré le système de l’enseignement supérieur en 2021. Après leur inscription dans les établissem…