Aller au contenu principal

Le nouveau modèle de développement, une responsabilité nationale

Dévoilé cette semaine, le nouveau modèle de développement (NMD) comporte plusieurs objectifs à atteindre d’ici 2035 dans plusieurs secteurs d’activité. Un challenge que compte mener le royaume de bout en bout avec l’aide des parties prenantes. La France a d’ailleurs exprimé sa totale disposition au Maroc pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce grand chantier. Les détails.

Par Mohamed Laabi, Publié le 28/05/2021 à 16:39, mis à jour le 28/05/2021 à 18:34          Temps de lecture 5 min.
Teaser Media
Chakib Benmoussa présentant le rapport du nouveau modèle de développement au roi Mohammed VI © DR

Le nouveau modèle de développement est à la une de toute la presse nationale ce vendredi 28 mai 2021. L’optimisme est le mot d’ordre pour ce grand projet que porte le royaume à l’horizon 2035. Le journal hebdomadaire La Vie éco souligne que le rapport sur le nouveau modèle de développement n’est que le début d’un processus. «L’un des grands défis pour le Maroc dans les 10 à 15 années qui viennent sera de prouver la capacité à définir à soi-même des challenges et les réussir», peut-on lire sur l’éditorial du journal signé Saad Benmansour.

Le journal rappelle que le Maroc dispose des atouts nécessaires pour gagner le pari et rappelle le parcours effectué par le royaume depuis la réflexion menée en 2006 par feu Abdelaziz Meziane Belfkih. Ce dernier rendait un rapport volumineux sur l’évolution du Maroc de 1955 à 2005 et ses perspectives pour 2025.

Pour le journal, «le Maroc a passé un cap durant cette période et souligne qu’au niveau social, le taux d’analphabétisme a été réduit de plus des deux tiers de ce qu’il n’a été en 2000. L’AMO n’existait pas et le Ramed non plus», note La Vie éco qui rappelle que «sur le plan économique, le Maroc était quasi absent des chaînes de valeur mondiales de l’automobile, l’offshoring, l’aéronautique», sans oublier le secteur agricole qui a beaucoup évolué depuis 2005.

Le journal estime enfin «qu’au vu de ce qui s’est réalisé depuis 2005 et si encore une fois tous les acteurs mettent autant, voir plus d’énergie, de volonté et d’implication, il ne serait pas insensé de penser qu’en 2035, le Maroc sera au rendez-vous».

Pour sa part, le quotidien Les Inspirations éco estime dans son éditorial du jour que «S’il est dûment assimilé et ses prescriptions sérieusement mises en application, le nouveau modèle de développement n’aura pas seulement pour apport de rehausser la pertinence de la vision économique et sociale de notre pays», mais aussi développer des champs comme le sport ou la culture.

Lire aussi Modèle de développement : l'importance de la gestion de l'eau et des ressources naturelles

L’éditorialiste estime que «Le sport et la culture offrent des horizons tout aussi prospères à tout pays qui sait les mettre en valeur et apporter l’encouragement nécessaire aux talents qui s’y démarquent», et appelle à construire «une vision générale à 360° dans ces secteurs à la lumière des orientations désormais tracées par le nouveau modèle de développement».

 

L’éducation et la santé, deux secteurs majeurs d’évolution

Dans son rapport de 170 pages, la CSMD a identifié plusieurs points à corriger pour revitaliser le secteur de la santé et booster l’éducation nationale. Ces deux secteurs sont ceux qui sont revenus le plus souvent dans les contributions des citoyens soumises à la Commission.

Pour ce qui est de la Santé, la commission rapporte que les citoyens exigent une offre de soins de qualité accessible à tous en termes de coût et de proximité. «Les attentes dans ce domaine portent sur le renforcement conséquent des effectifs du personnel médical et sur la répartition équitable des infrastructures de santé sur l’ensemble du territoire, pour résorber les disparités alarmantes relevées en la matière», note le rapport. La CSMD relève également que tous les citoyens ont insisté sur la qualité des services qui devrait leur être accordée grâce à cette couverture sociale.

Lire aussi : L’humain au cœur du nouveau modèle de développement marocain

En ce qui concerne l’éducation nationale, la priorité a été donnée à la réhabilitation de l’école publique, en améliorant la qualité des apprentissages et leur adaptation aux besoins du marché du travail. Les citoyens ont également exprimé dans leurs contributions la volonté de voir un meilleur niveau des compétences pédagogiques des enseignants, mais aussi une plus grande ouverture sur les langues étrangères et une mise en place d’un système d'orientation efficient pour maximiser les chances de réussite scolaire.

 

La France se tient à la disposition du Maroc

La France a exprimé, jeudi, sa disposition à accompagner le Maroc dans la mise en œuvre de son nouveau modèle de développement. «Nous avons pris connaissance avec un grand intérêt du rapport sur le Nouveau Modèle de développement, produit par la Commission spéciale sur le Nouveau Modèle de développement, nommée par le Roi», a affirmé la porte-parole du Quai d’Orsay dans une déclaration à la MAP.

«La France et le Maroc entretiennent une relation ancrée dans l’histoire, marquée par l’amitié et par un partenariat d’exception. Cette relation se traduit par une volonté commune de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines», a souligné la porte-parole, ajoutant que «le Maroc est d’ores et déjà la première destination des investissements français sur le continent africain, avec plus de 950 filiales d’entreprises françaises générant plus de 100.000 emplois».

Le Maroc est par ailleurs le premier bénéficiaire des financements de l’Agence française de développement dans le monde, a indiqué la porte-parole. Dans ce cadre, a-t-elle dit, «la France se tient à la disposition du Maroc pour l’accompagner dans la mise en œuvre de ce nouveau modèle de développement», souligne la porte-parole du Quai d’Orsay. 

Covid-19 : le Maroc déterminé à accélérer sa campagne de vaccination

Le ministère de la Santé annonce ce lundi 26 juillet que la vaccination contre la Covid-19 peut désormais se faire dans n’importe quel centre de vaccination au Maroc et sans rendez-vous. Ainsi, toute ...

Le calendrier des vacances scolaires 2021-2022

Les parents peuvent d’ores et déjà consulter les dates des vacances scolaires des élèves de la maternelle au lycée, pour la rentrée 2021-2022. En effet, le ministère de l’Éducation nationale, de la Fo...

Covid-19 : accélérer la vaccination pour limiter les dégâts

Le ministre de la Santé mise sur l’accélération de la campagne nationale de vaccination pour faire ...

Les festivités de la fête du Trône reportées en raison de la Covid-19

Dans un communiqué de presse publié ce week-end, le ministère de la Maison royale, du Protocole et de la Chancellerie a annoncé le report des festivités de la fête du Trône. Le ministère «prend en con...

Israël-Maroc : les premiers vols commerciaux directs ont atterri à Marrakech

Ce dimanche 25 juillet, les compagnies aériennes israéliennes Israir et El Al ont lancé leurs premiers vols directs vers Marrakech en provenance de Tel-Aviv. L’aéronef de la compagnie Israir, qui t...

22e anniversaire de la mort de feu le roi Hassan II

Ce vendredi 23 juillet marque le 22e anniversaire de la mort de feu roi Hassan II. Bien que ce jour soit commémoré avec une grande tristesse, il a aussi été porteur d’espoir pour un nouveau départ ave...