Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Économie / Secteur public : la Banque mondiale approuve un financement de 600 millions de dollars

Secteur public : la Banque mondiale approuve un financement de 600 millions de dollars

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

La Banque mondiale a approuvé un financement de 600 millions de dollars pour deux programmes destinés à améliorer la performance du secteur public, ainsi que l’inclusivité et la qualité des services publics au Maroc.

Selon un communiqué publié lundi à Washington, le premier programme, doté de 350 millions de dollars, vise à soutenir la réforme des établissements et entreprises publics (EEP). Il se concentre sur l’amélioration de la gouvernance, la restructuration, la neutralité concurrentielle et le suivi des performances des EEP.

Un financement supplémentaire de 250 millions de dollars pour le programme «Performance du secteur public marocain» (ENNAJAA) continuera à soutenir les efforts du gouvernement marocain pour améliorer la performance et la transparence. Ce programme met l’accent sur la modernisation de l’administration publique, notamment par la numérisation et les réformes de la gestion des finances publiques.

La Banque mondiale accompagnera le gouvernement marocain dès les premières phases de la réforme des EEP, en mettant l’accent sur les résultats et en renforçant les capacités techniques et de mise en œuvre des deux agences d’exécution, tout en favorisant leur coordination. Il s’agit du ministère de l’Économie et des Finances, en particulier sa Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP), et de l’Agence nationale de gestion stratégique des participations de l’État et de suivi des performances des établissements et entreprises publics (ANGSPE), nouvellement créée.

En termes de performance du secteur public, le programme ENNAJAA initial montre déjà des résultats significatifs. Après presque deux ans de mise en œuvre, l’augmentation est notable. Elle est estimée à près de 7% des recettes fiscales supplémentaires grâce à une meilleure conformité nationale. De plus, les recettes perçues par les dix plus grandes municipalités au niveau infranational ont affiché une hausse de 22%.

Selon la Banque mondiale, ce financement additionnel pour le programme ENNAJAA se concentrera sur l’amélioration de l’efficacité des dépenses publiques et de la gestion des recettes. Ceci en incluant une plus grande transparence budgétaire pour les citoyens concernant les dépenses publiques.

Il facilitera également l’adoption d’une budgétisation sensible au climat, une première au Maroc, et d’une budgétisation sensible au genre pour huit départements ministériels d’ici à la fin du projet, prévue en 2028.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

établissements publics

Le Maroc a accueilli la 2ème cohorte du programme « African Women in Tech & AI Program »

La deuxième cohorte du programme « African Women in Tech & AI Program » (AWITAI) a été clôturée ce week-end à Rabat. Cet événement a réu…
établissements publics

Office des changes : une stratégie personnalisée pour les MRE

Driss Bencheikh, directeur général par intérim de l’Office des changes, a récemment souligné l'adoption d'une approche personnalisée pour …
établissements publics

Gasoil et essence : bilan du 1er trimestre 2024

Suite à un premier rapport sur le marché du gasoil et de l’essence en 2023, le Conseil de la concurrence publie son deuxième rapport sur le …
établissements publics

SOMAS : inauguration d’une quatrième cavité de stockage de gaz butane

La Société marocaine de stockage (SOMAS) a récemment franchi une étape importante dans le domaine de la sécurité énergétique avec l'inaugura…
établissements publics

La Tuta Absoluta cause des dégâts importants sur les tomates

La Tuta Absoluta ravage les cultures de tomates au Maroc, affectant gravement les producteurs. Selon Oussama Machi, producteur de légumes pr…
établissements publics

Réforme de la finance internationale : Lekjaa pour une plus grande implication des pays en développement

Fouzi Lekjaa, ministre délégué chargé du Budget, a souligné vendredi à Rabat l'importance de réviser le modèle opérationnel et organisationn…
établissements publics

Dacia lance la fabrication du premier véhicule hybride «Made in Morocco»

L’usine Renault Group de Tanger vient de lancer la production du Dacia Jogger, le premier véhicule hybride fabriqué au Maroc. Destiné au mar…
établissements publics

Les retombées économiques des JO sur la France en question

Une étude réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges au moment du dépôt de la candidature de Paris 2024, avait…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire