Temps de lecture : 3 minutes


Royaume-Uni : crise structurelle ou effet du Brexit ?

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Monde , La sélection vidéos

Temps de lecture : 3 minutes

L’économie britannique devrait être la plus touchée par le ralentissement économique global de 2023. Une situation qui est moins l’effet du Brexit que de l’effondrement d’un modèle construit voici quarante ans et qui va d’impasse en impasse.

Il y a deux ans jour pour jour, le Royaume-Uni quittait l’Union européenne. Prix qui gonflent, paperasse, manque de personnel et négociations interminables. L’économie britannique est frappée, comme les autres économies européennes, par l’inflation et l’augmentation du coût de la vie. Mais le Brexit semble avoir accentué cette dégradation, dont on peine à mesurer encore l’ampleur. Un Brexit marqué aussi par des changements politiques incessants.

Et c’est une crise sans précédent qu’affrontent actuellement les Britanniques, du jamais-vu depuis les années 70. Les manifestations sont quasi permanentes alors que les prix explosent et la grève est devenue le lot quotidien pour nombre d’usagers des transports publics.

Le mouvement de grève pour de meilleurs salaires qui a débuté il y a plusieurs mois s’étend désormais à presque tous les secteurs d’activité, menaçant de paralyser le pays. Après les cheminots, les enseignants, les douaniers et les ambulanciers, les infirmiers sont les derniers en date à entrer en grève.

Le Royaume-Uni est-il au bord de l’effondrement ? L’analyse de Sophie Loussouarn, professeure de civilisation britannique à l’université de Picardie.

65 % des Britanniques veulent revenir dans l’UE

C’est dans ce contexte tendu, que début janvier, un sondage Savanta publié par le journal The Independent a révélé que 2/3 (65 %) des Britanniques réclameraient un nouveau scrutin pour revenir sur le Brexit. Ils étaient 55 % un an plus tôt.
Dans le détail, on note que certains Britanniques veulent un vote assez rapidement, quand d’autres sont prêts à attendre un peu plus longtemps. Ainsi, 22 % des sondés réclament un référendum dans les cinq ans à venir, 24 % d’ici six à dix ans, et 4 % seulement l’envisagent dans vingt ans.

Si la plupart des Britanniques interrogés pensent que le Brexit est en partie responsable de la détérioration de leur économie, beaucoup estiment également que cela a entaché l’image du Royaume-Uni au niveau international. Cela vaut notamment pour le commerce.

Fin décembre, la Chambre de commerce britannique a demandé au Premier ministre Rishi Sunak et son gouvernement de réexaminer son accord avec l’Europe, conclu sous Boris Johnson, pour améliorer les échanges commerciaux.

«Sous mon autorité, le Royaume-Uni ne cherchera aucune relation avec l’Europe qui repose sur l’alignement sur les lois de l’UE», avait déclaré le Premier ministre Rishi Sunak dès novembre 2022.

L’augmentation des prix des denrées alimentaires et des factures de l’énergie pèsent fortement sur le quotidien de la population et mettent en difficulté les autorités qui ont aussi du mal à tenir leur promesse pré-Brexit notamment celle d’une lutte efficace et respectueuse contre l’immigration clandestine. Preuve en est, cinq gouvernements se sont succédé depuis le référendum sur le Brexit en juin 2016.

Turquie : le bilan des morts dépassent 1.600

Turquie : le bilan des morts dépassent 1.600

Un séisme de magnitude 7,8, le plus important qui ait frappé la région depuis près de 25 ans, s'est produit lundi 6 février à la frontière entre la Turquie et la Syrie, tuant près …
L’UE en Ukraine pour un sommet pour évoquer l’intégration européenne de Kiev

L’UE en Ukraine pour un sommet pour évoquer l’intégration européenne de Kiev

La présidente de la Commission européenne et plus d'une partie de son équipe sont à Kiev pour rencontrer le gouvernement ukrainien. L’objectif est d’évoquer les moyens de renforcer…
Poutine promet la victoire en Ukraine lors du 80e anniversaire de la bataille de Stalingrad

Poutine promet la victoire en Ukraine lors du 80e anniversaire de la bataille de Stalingrad

Le président russe, Vladimir Poutine, s’est rendu jeudi 2 février dans la ville de Volgograd [anciennement Stalingrad], pavoisée et ultra-sécurisée pour l’occasion, afin de partici…
Benjamin Netanyahu à l'Élysée : Iran et violences israélo-palestiniennes au menu

Benjamin Netanyahu à l’Élysée : Iran et violences israélo-palestiniennes au menu

Le président français Emmanuel Macron et le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont exprimé jeudi 2 février leur intention de «travailler ensemble» contre les activités «…
Europe : quand les travailleurs manquent à l'appel

Europe : quand les travailleurs manquent à l’appel

Depuis la fin de la crise sanitaire, le nombre d'emplois vacants atteint des records dans l'Union européenne. Même dans les pays qui connaissent encore des taux de chômage élevés, …
Le Parlement du Pérou refuse à nouveau la tenue d'élections anticipées en 2023

Le Parlement du Pérou refuse à nouveau la tenue d’élections anticipées en 2023

Le Parlement du Pérou a à nouveau refusé mercredi 1ᵉʳ février d'avancer les élections de 2024 à décembre 2023 alors que le pays est secoué par des troubles qui ont fait 48 morts de…
Manifestations contre la réforme des retraites en France : quels chiffres croire ?

Manifestations contre la réforme des retraites en France : quels chiffres croire ?

Mardi soir, la CGT a annoncé que 500.000 personnes avaient manifesté ce mardi à Paris contre la réforme des retraites, soit 100.000 de plus que son estimation lors de la précédente…
Réforme des retraites : deuxième journée de manifestations en France

Réforme des retraites : deuxième journée de manifestations en France

D’Arras à Marseille en passant par Toulouse et La Réunion, les opposants à la réforme des retraites ont défilé mardi 31 janvier 2023. En tout, près de 250 manifestations contre la …