Promotion du cannabis, plaintes, mea culpa...tout sur la polémique autour d’ElGrandeToto

Temps de lecture : 5 minutes


Promotion du cannabis, plaintes, mea culpa… tout sur la polémique autour d’ElGrandeToto

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Culture, Société , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Il a marqué la scène rap marocaine ces dernières années et a affolé les compteurs des plateformes de streaming. Taha Fahsi, alias ElGrandeToto, a fait beaucoup parler de lui ces dernières semaines, mais pas pour ses albums cette fois-ci. Le jeune artiste avait fait la promotion du cannabis lors d’une conférence de presse dans le cadre du festival de musique de Rabat. De quoi susciter de nombreuses critiques et des plaintes devant la justice. Retour sur cette affaire.

Temps de lecture : 5 minutes

Après l’affaire de son visa, ElGrandeToto a créé une nouvelle fois la polémique et s’est attiré les foudres des internautes, des journalistes et même des artistes. En cause, ses paroles provocantes lors de sa rencontre avec la presse avant son concert organisé par le ministère de la Culture dans le cadre du festival de musique de Rabat, capitale de la culture africaine (du 22 au 24 septembre 2022). Il a en effet revendiqué être un consommateur de cannabis. «Je fume du cannabis, et après ? Je me le procure facilement. C’est connu dans le monde et on est célèbre pour notre herbe. Il faut arrêter de poser des questions du genre», avait-il lâché. Cette déclaration a d’ailleurs fait sujet de débats sur les réseaux sociaux et a également poussé le gouvernement à réagir.

Lire aussi : Visa : l’ambassadrice de France au Maroc fustigée après un tweet sur le visa d’ElGrande Toto

 

Visé par plusieurs plaintes

Alors qu’il s’apprêtait à se rendre en France, ElGrandeToto a été refoulé la semaine dernière par la police des frontières de l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. Il a été interdit de quitter le territoire national en raison d’une plainte déposée contre lui par le journaliste et présentateur TV Mohamed Tijini qui réside en Belgique. Ce dernier a assigné en justice le rappeur pour « diffamation », « insultes », « menaces de mort » et « atteinte à la pudeur ».

Dans son émission diffusée sur les réseaux sociaux, Mohamed Tijini lui a notamment reproché de s’être déjà présenté nu avec une bouteille de whisky à la main dans une de ses soirées devant son public. L’animateur a également dénoncé les déclarations de l’artiste sur le cannabis et tiré à boulets rouges sur le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la communication, Mehdi Bensaïd, en tant qu’organisateur. En réponse, ElGrandeToto l’aurait menacé de « vengeance, et de le liquider » en Belgique là où il réside.

À la plainte de Tijini s’ajoute également celle d’Abdelwahab Doukkali. L’artiste emblématique de 81 ans accuse Taha Fahsi « d’injure publique et diffamation », « dénonciation calomnieuse », « menaces », et « atteinte à l’honneur et à la dignité ». Dans un ancien live sur son Instagram, ElGrandeToto avait évoqué plusieurs artistes marocains. Il est même allé jusqu’à les insulter et à dévoiler certaines informations privées les concernant. Parmi eux, figurait la légende de la chanson marocaine.

Lire aussi : Spotify Wrapped 2021: El Grande Toto, l’artiste le plus écouté au Maroc et dans le monde arabe

 

La réaction du gouvernement

Les propos d’ElGrandeToto n’ont laissé personne indifférent. Le gouvernement, très gêné par cet imprévu, était appelé à réagir. Le porte-parole de l’Exécutif, Mustapha Baïtas, a estimé que l’attitude du chanteur était inacceptable et que ses propos portaient atteinte à la morale publique. «Ce discours ne peut être accepté dans un espace public et dans un événement qui connait la présence de nombreuses familles marocaines», avait souligné Baïtas.

De son côté, l’organisateur, à savoir le ministre de la Culture, a estimé qu’il ne peut être tenu responsable des « mots » du rappeur, ajoutant que son département n’exerce pas de censure sur les questions des journalistes et les réponses des artistes.

Lire aussi : AFRIMA Awards 2021 : Dizzy Dros, Manal et ElGrande Toto primés

 

Il fait son mea culpa

Hier, dimanche 23 octobre, ElGrandeToto et son avocat ont organisé une conférence de presse pour s’expliquer et surtout s’excuser. «Je présente mes excuses à toutes les personnes que mes propos ont heurté, à commencer par les autorités, au public présent et à tout le monde», a déclaré Taha Fahssi, lui qui s’est dit «mal compris».

«Cette polémique n’était pas calculée. Elle a pris trop d’ampleur c’est une très bonne leçon pour moi. On n’est pas des mauvaises personnes. On fait du rap et le rap n’est pas mauvais. Le rap a un langage particulier, peut-être que je n’en ai pas fait un bon usage au bon moment», a-t-il ajouté.

Il est à noter qu’ElGrandeToto est l’artiste arabe le plus recherché au Maghreb et au Moyen-Orient sur la plateforme Spotify, avec plus de 50 millions d’écoutes en 2021. Il compte 2,7 millions d’abonnés et plus de 431 millions de vues sur sa chaîne YouTube.


Recommandé pour vous

Un Black Friday en temps de crise économique et d’inflation

Temps de lecture : 6 minutes Le Black Friday (vendredi noir) marque le grand jour des soldes à l’échelle internationale, lançant la saison des achats de fin d’année. Célébré …

Fléau des féminicides : les chiffres demeurent alarmants

Temps de lecture : 6 minutes Ce vendredi 25 novembre, les pays du monde entier commémorent la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Tous …

OMM : le Maroc a connu cette année une sécheresse sans précédent

Temps de lecture : 6 minutes La pénurie d’eau fait partie des problèmes principaux auxquels de nombreuses sociétés et le monde dans son ensemble sont confrontés au XXIe siècl…

Alliance des civilisations : le forum qui unit politique et culture

Temps de lecture : 4 minutes Renforcer le dialogue et la coopération entre les communautés, cultures et civilisations est l’objectif de l’Alliance des civilisations des Nations-Uni…

Sécurité et puissance militaire : l’IRES dévoile le positionnement du Maroc

Temps de lecture : 4 minutes Le Maroc est un pays sûr. L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a révélé que le Royaume est positionné dans le top 10 des pays du monde qui o…

FIFM : une 19e édition pleine de succès

Temps de lecture : 4 minutes La 19e édition du Festival international du film de Marrakech s’est clôturée, samedi 19 novembre, au somptueux Palais des Congrès de la cité ocre. Aprè…

Avocats vs gouvernement : les tensions se poursuivent

Temps de lecture : 4 minutes Le gouvernement et les représentants de l’Association des barreaux d’avocats du Maroc (ABAM) sont parvenus, le 15 novembre, à un nouvel accord. Après q…

Daz : la liberté de l’art et l’art de la liberté

Temps de lecture : 6 minutes Driss Benwahoud, alias Daz, ancien assureur devenu artiste-peintre, défend la liberté d’expression et dénonce les limites et les contraintes d’une vie …

Feuille de route 2022-2026 : pour une école publique de qualité

Temps de lecture : 6 minutes Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a souligné, mardi 15 novembre à Rabat, que sa feuille de route 20…

8 milliards sur terre : sommes-nous arrivés à la surpopulation ?

Temps de lecture : 4 minutes L’humanité a franchi un cap historique le 15 novembre. La population mondiale a atteint un nouveau record en franchissant le seuil des 8 milliards d’ha…

FIFM 2022 : le 7e art à l’honneur

Temps de lecture : 4 minutes Le cinéma est la voix de la réalité. Le Festival international du film de Marrakech (FIFM) rend ainsi hommage aux meilleurs films internationaux en pré…

Éducation : ce qui attend Habib El Malki

Temps de lecture : 6 minutes Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et la recherche scientifique (CSEFRS) a un nouveau président en la personne du socialiste Ha…