Évolution de l’activité monétique au Maroc

Temps de lecture : 5 minutes


Monétique : reprise remarquable durant le 1er trimestre 2022

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Pandémie ou pas, l’activité monétique poursuit sa croissance à deux chiffres. Le secteur est en plein essor et tire vers le haut plusieurs branches d’activité. Aujourd’hui, le schéma est clair. Commerçants et clients préfèrent utiliser les moyens de paiement électronique pour effectuer leurs transactions rapidement et en toute sécurité. Durant le 1er trimestre 2022, l’activité monétique marocaine globale a connu une reprise remarquable avec une progression de 15% du nombre d’opérations et de 10,9% du montant global, en comparaison avec les trois premiers mois de 2021.

Temps de lecture : 5 minutes

C’est une tendance lourde qui se confirme de trimestre en trimestre. Les Marocains se tournent de plus en plus vers les moyens de paiement électronique. Ce mode de paiement avait bénéficié de la crise liée à la pandémie de Covid-19 avec un boom des achats en ligne et de la livraison à domicile. Mais l’utilisation de ce mode de paiement s’est ancrée dans les habitudes des consommateurs marocains même après la levée des restrictions sanitaires. Effectuer des achats et régler ses factures sur internet sont devenues des réflexes naturels qui font gagner du temps et réduisent les déplacements, surtout avec l’inflation que connait le Maroc actuellement. Les chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI) le confirment. L’activité monétique marocaine globale a connu une reprise remarquable durant le 1er trimestre de 2022. Ainsi, le volume de l’activité est en progression significative par rapport à la même période de l’année 2021, avec une progression de 15% du nombre d’opérations et de 10,9% du montant global.

Lire aussi : Monétique : hausse de 17,9% du nombre des opérations en 2021

2022 démarre sous de bons auspices

Durant le premier trimestre 2022, 118,5 millions d’opérations ont été réalisées pour un montant global de 96,7 milliards de DH (MMDH). Cela comprend les opérations de retrait d’espèces sur le réseau des guichets automatiques bancaires (GAB), les opérations de paiement auprès des commerçants et e-marchands, les opérations de paiement sur les GAB et les opérations de Cash Advance, par cartes bancaires marocaines et étrangères. Toutefois, les cartes marocaines dominent les opérations en termes de montant avec 93,3 MMDH, soit 96,48% du total. Cela est bien entendu dû à la fermeture des frontières jusqu’au 7 février.

Dans le détail, le retrait par cartes marocaines au Maroc a atteint 74,4% en part du nombre d’opérations et 88,7% en part du montant. Les opérations de retrait par cartes marocaines sur les guichets automatiques au Maroc ont totalisé, durant le premier trimestre 2022 : 86,1 millions d’opérations pour un montant de 82,8 MMDH, en progression de 11,4% en nombre d’opérations et une progression de 9,6% en montant par rapport à la même période de l’année 2021. Pour ce qui est du paiement chez les commerçants et e-marchands, il représente 25,2% en part du nombre d’opérations et 11,2% en part du montant. Les opérations de paiement par cartes marocaines auprès des commerçants et e-marchands affiliés au CMI ont totalisé 29,2 millions d’opérations pour un montant de 10,4 MMDH, en progression de 26,2% en nombre d’opérations et de 16,2% en montant. Les paiements par cartes bancaires marocaines se répartissent, en termes de volume, selon les secteurs d’activité suivants :

  • Grande distribution : 24,8% ;
  • Habillement : 10,3% ;
  • Stations-service : 9,6% ;
  • Restaurants : 7,4% ;
  • Secteur de la santé : 6,1% ;
  • Meubles & articles électroniques : 5,1% ;
  • Autres secteurs : 36,7% ;
  • Paiement sur GAB : 0,4% en part du nombre d’opérations et 0,1%, en part du montant.

Par contre, les opérations de paiements sur GAB par cartes marocaines pour le paiement des factures, des taxes et l’achat des recharges télécoms ont totalisé, du 1er janvier au 31 mars 2022, 0,4 million d’opérations pour un montant de 110,1 millions de DH (MDH), en régression de 15,9% en nombre d’opérations et aussi de 10,7% en montant par rapport à la même période de l’année 2021.

Par ailleurs, les cartes marocaines à validité internationale ont réalisé 3,8 millions d’opérations en devises à l’étranger ou sur des sites marchands étrangers, retraits et paiements, pour un montant global de 1,8 MMDH, en progression de 33,4% en nombre d’opérations et de 66,0% en montant par rapport à la même période de l’année 2021. C’est dire que la dernière décision gouvernementale d’imposer des droits de douane sur tout produit acheté en ligne sur un site étranger va rapporter gros aux caisses de l’État.

Lire aussi : Baitas : les achats en ligne seront soumis aux droits de douane à partir du 1er juillet

Quid de l’e-commerce local ?

«Les sites marchands et sites des facturiers affiliés au CMI ont réalisé 6,3 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires, marocaines et étrangères, pour un montant global de 2,3 MMDH durant le premier trimestre 2022, en progression de 34,3% en nombre et 19,3% en montant par rapport à la même période de l’année 2021», peut-on lire sur le rapport du CMI. Changement de période de comparaison pour l’activité des paiements en ligne des cartes marocaines. Le CMI, dirigé par Ismaïl Bellali, a préféré comparer la progression de cette activité durant toute l’année 2020 avec les chiffres réalisés pendant les trois premiers mois de 2022. Les chiffres sont éloquents. Les paiements en ligne ont progressé de 34,9% en nombre d’opérations, en passant de 4,4 millions de transactions durant l’année 2020 à 5,9 millions de transactions durant le 1er trimestre 2022. L’évolution est de 15,1% en montant, passant de 1,8 MMDH durant toute l’année 2020 à 2 MMDH durant le premier trimestre 2022.

Lire aussi : Achat en ligne : ce qu’il faut savoir sur les nouvelles réglementations douanières


Recommandé pour vous

Économie nationale : un redressement de 7,9% de la croissance en 2021

Temps de lecture : 4 minutes

Après une récession sans précédent provoquée par la crise sanitaire, l’économie mondiale a enregistré une forte reprise en 2021. Au Maroc, la c…

10 août : le Maroc célèbre la Journée nationale du migrant

Temps de lecture : 4 minutes

Le 10 août marque la Journée nationale du migrant. Cette année, le thème de cette célébration concerne la contribution des Marocains résidant à…

Les orientations du NMD au cœur de la Stratégie nationale de développement durable

Temps de lecture : 4 minutes

Le développement durable est devenu un réel projet de société au Maroc. Le Royaume s’est engagé à mettre en place divers chantiers liés à ce do…

Made in Morocco : pour la valorisation du savoir-faire marocain

Temps de lecture : 5 minutes

Faire du Made In Morocco une véritable marque de fabrique, sur les plans national et international, ainsi qu’un véritable moteur de développeme…

PLF 2023 : ce qu’il faut retenir de la note de cadrage de Aziz Akhannouch

Temps de lecture : 5 minutes

Dans sa note de cadrage du projet de loi de Finances (PLF), Aziz Akhannouch réitère la détermination du gouvernement à continuer de mener en 20…

Forbes : le Maroc, un modèle de transition énergétique

Temps de lecture : 3 minutes

Le magazine économique Forbes vante le grand potentiel du Maroc à produire de l’énergie propre grâce à la richesse de ses ressources naturelles…

DTFE : la dette publique s’est établie à 388,1 MMDH à fin mars 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Selon le bulletin de la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE), la dette publique s’établit à 388,1 milliards de DH (MMDH) en m…

Emploi : le taux de chômage au Maroc est passé de 12,8% à 11,2%

Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le début de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19, l’accès à l’emploi est devenu de plus en plus compliqué. Au Maroc, ce…

Balance commerciale : le tourisme et l’OCP en tête de liste

Temps de lecture : 3 minutes

«La hausse des importations de biens concerne la quasi-totalité des groupes de produits», révèle le dernier rapport de l’Office des changes. On…

Étude : 75% des Marocains n’utilisent pas les applications de livraison de repas

Temps de lecture : 4 minutes

La crise sanitaire a entraîné des changements considérables dans la façon de consommer les repas hors domicile. La fermeture des restaurants a …

Ce qu’il faut retenir du rapport annuel de Bank Al-Maghrib

Temps de lecture : 6 minutes

Durant l’année 2021, l’économie marocaine a connu une croissance exceptionnelle de 7,9%, soit la plus forte depuis 1997. Plusieurs facteurs exp…

DGI : les recettes fiscales en 2021 ont atteint 153 MMDH

Temps de lecture : 4 minutes

Au Maroc, l’activité économique en 2021 a connu une nette reprise après le ralentissement économique enregistré en 2020 en raison de la pandémi…