Temps de lecture : 4 minutes

Accueil / Société / Mobilité étudiante : les Marocains restent en tête des étudiants étrangers en France (rapport)

Mobilité étudiante : les Marocains restent en tête des étudiants étrangers en France (rapport)

Temps de lecture : 4 minutes

Gros plan

Temps de lecture : 4 minutes

Dans son édition 2024, le rapport de Campus France sur la mobilité des étudiants révèle que les Marocains restent la première communauté estudiantine en France. Dans ce classement, le pays devance l’Algérie et la Chine. Retour en détails sur ce rapport.

Temps de lecture : 4 minutes

Campus France a procédé à la publication de son rapport annuel sur la mobilité des étudiants. Intitulé «chiffres clés de la mobilité étudiante», le document a révélé que la France a accueilli 412.087 étudiants dont 45.126 Marocains durant l’année scolaire 2022-2023. Ce chiffre vient confirmer une fois de plus la forte mobilité des étudiants marocains qui choisissent de suivre leurs études supérieures dans l’hexagone.

Le rapport a révélé que le Maroc occupe la première place des communautés estudiantines étrangères devant les Algériens (32.147) et les Chinois (25.605). «Le Maroc, l’Algérie et la Chine demeurent les trois principaux pays d’origine des étudiants étrangers en France, et 21 des 25 premiers contingents d’étudiants étrangers augmentent en 2022-2023, avec une progression particulièrement forte du nombre d’étudiants italiens, espagnols, libanais, congolais et indiens. Le nombre d’étudiants ukrainiens accueillis a aussi doublé en un an (+111%), en lien avec la poursuite de la guerre», indique le document.

Selon le rapport, la mobilité depuis l’Afrique du Nord combinée au Moyen-Orient (+16 %) se situe dans la croissance moyenne. Les effectifs d’Asie et d’Océanie baissent, eux, de 3 % sur la période, tandis que ceux du continent américain croissent de 12 %. Le document stipule qu’il n’y a pas eu de changement sur les trois dernières années, les cinq premières origines des étudiants accueillis en France sont le Maroc, l’Algérie, la Chine, l’Italie et le Sénégal. Les effectifs de certains pays ont fortement progressé entre 2017 et 2022. C’est le cas du Liban (8e, +103 %), de l’Inde (14e, +64 %) ou encore du Bénin (17e, +78 %). C’est le cas également de certaines origines européennes comme l’Italie (4e, +50 %), l’Espagne (7e, +48 %) et le Portugal (12e, +31 %).

À noter que le nombre global d’étudiants en France en 2022-2023 est en augmentation de 3% par rapport à 2021-2022.

étudiants mobilité

Campus France. © Dr

Il faut souligner que la France attire les étudiants en parcours d’ingénierie puisqu’un effectif de 6.110 étudiants inscrits au titre de cette même année académique, a été enregistré. Ce qui fait aussi du Maroc, le premier pays d’origine des étudiants étrangers inscrits en école d’ingénieurs en France.

Les étudiants français privilégient les pays voisins ou francophones

En 2021, plus de 105.000 étudiants français ont choisi de poursuivre leurs études à l’étranger, soit une augmentation de 16% par rapport à 2016. Ce chiffre place la France au sixième rang mondial des pays d’origine des étudiants en mobilité internationale. Leurs destinations privilégiées incluent principalement des pays voisins ou francophones comme la Belgique, le Royaume-Uni, le Canada, la Suisse et l’Espagne. De plus, la France est le premier pays d’origine des participants au programme Erasmus+, avec près de 53.000 départs en 2022, marquant une hausse de 36% en un an. Les destinations les plus prisées dans ce cadre sont l’Espagne, l’Allemagne et l’Italie.

Au niveau mondial, les données comparatives les plus récentes datent de 2021, année où la pandémie a provoqué une stagnation du nombre d’étudiants en mobilité. Les États-Unis, l’Australie, le Canada, la Chine et le Japon ont alors connu une baisse historique du nombre d’étudiants accueillis, selon les chiffres de l’institut statistique de l’Unesco, de l’OCDE et d’Eurostat. Toutefois, l’impact de la Covid n’a pas été uniforme : le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Turquie ont continué à attirer de plus en plus d’étudiants en 2021, tandis que la France a maintenu ses effectifs.

Depuis 2021, les différents rapports nationaux indiquent une reprise de la mobilité étudiante, avec un retour significatif des étudiants dans les principaux pays d’accueil. Cependant, les récentes modifications des politiques publiques et les mesures visant à limiter le nombre d’étudiants internationaux dans des pays comme le Canada, le Royaume-Uni et les Pays-Bas pourraient freiner la croissance de cette mobilité.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 4 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

étudiants mobilité

Enfants de la diaspora : quel enseignement de la langue arabe ?

La Fondation Hassan II pour les Marocains résidant à l'étranger (FHAMRE), sous le haut patronage du roi Mohammed VI, continue de jouer un rô…
étudiants mobilité

Achoura : une célébration aux multiples facettes

Achoura, célébrée le dixième jour de Moharram, premier mois du calendrier musulman, revêt une importance particulière au Maroc. Cette fête e…
étudiants mobilité

Été caniculaire : conseils essentiels pour protéger votre santé

L'été apporte avec lui une lumière éclatante et des températures montantes, une période à la fois attendue pour son ambiance festive et redo…
étudiants mobilité

Entre rêves et réalités : décryptage des flux migratoires marocains et nigérians

Dans un monde de plus en plus connecté, mais divisé par les flux migratoires, l'étude approfondie intitulée «Dynamiques migratoires dans le …
étudiants mobilité

L’ONDH présente les conclusions de son étude sur le programme « écoles pionnières »

L’Observatoire national du Développement humain (ONDH) a dévoilé les résultats de son étude sur le programme «écoles pionnières». L'étude, r…
étudiants mobilité

Bilan annuel et recommandations : le CNDH dévoile son rapport 2023

À Rabat, ce mardi, le CNDH a dévoilé son bilan annuel pour 2023, centré sur la consolidation d’un système national dédié à la protection des…
étudiants mobilité

Sacs plastiques : quel bilan huit ans après l’opération «Zéro Mika» ?

À l'occasion de la Journée mondiale sans sacs plastique, nous avons interrogé Mustapha Benramel. L'expert en environnement et président de l…
étudiants mobilité

Les Marocains en première position des ordres de quitter l’UE en 2024

Au cours des trois premiers mois de 2024, le nombre d'individus sommés de quitter l'Union européenne pour retourner dans leur pays d'origine…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire