Temps de lecture : 5 minutes


Mesures fiscales, prix… Voici ce qui va changer en 2023

Temps de lecture : 5 minutes

Catégorie Économie , Gros plan

Temps de lecture : 5 minutes

Au Maroc, le début de la nouvelle année apporte son lot de réformes. Dans un contexte marqué par l’inflation, les Marocains doivent s’adapter aux changements qui seront opérés. Nouvelles mesures fiscales, augmentation des prix… zoom sur ce qui va changer en 2023.

Temps de lecture : 5 minutes

La conjoncture économique au Maroc a gravement impacté le pouvoir d’achat des citoyens. Le gouvernement actuel s’est retrouvé entre le marteau et l’enclume. S’adapter à la crise en augmentant les prix pour préserver le budget de l’État ou bien protéger le pouvoir d’achat des Marocains. En dépit de l’effort fourni par l’exécutif en matière de compensation du gaz butane, de la farine et du sucre, les ménages subissent encore les répercussions de l’inflation.

Ce début de l’année 2023 aura un goût particulier. À partir de ce lundi, le Royaume connaîtra plusieurs réformes qui seront actées dans différents secteurs majeurs. Adoption des nouvelles mesures fiscales, réformes sectorielles, opérationnalisation du Registre social unifié… la liste est longue.

Lire aussi : 2022 : une année qui restera dans les annales

 

La loi budgétaire de l’État pour 2023

La loi de Finances pour l’année 2023 prévoit plusieurs changements fiscaux. Parmi les principales mesures qui seront opérées à partir de ce lundi, on cite :

  • Prolongation de l’exonération de l’Impôt sur le revenu (IR) pour les nouvelles recrues en Contrat à durée indéterminée (CDI), ayant moins de 35 ans. Cette mesure sera appliquée jusqu’au 31 décembre 2026 ;
  • Exonération de l’IR des dons versés directement aux bénéficiaires, sans l’intervention de l’employeur ;
  • Une avance forfaitaire de 100 DH sur l’impôt versé par les avocats pour chaque dossier traité, avec exonération de cinq ans au profit des nouveaux avocats ;
  • Exonération des aliments de bétail de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à partir du 1ᵉʳ janvier et jusqu’au 31 décembre 2023 ;

 

 

  • Application de la Taxe intérieure sur la consommation (TIC) sur les produits sucrés pour les barres chocolatées, chocolat en tablettes et en poudre ayant une teneur en sucre ajouté de 50g ;
  • Fixation du taux de l’impôt sur les sociétés retenu à la source à 5%. Cela concerne les rémunérations allouées aux personnes morales soumises à l’impôt sur les sociétés et versées par l’État, les collectivités territoriales et les établissements et entreprises publics et leurs filiales ;
  • Limitation à 80.000 DH du chiffre d’affaires réalisé par un auto-entrepreneur, ou le contribuable soumis au régime de la contribution professionnelle unique, pour le compte d’un même client sur l’année, et dont le surplus sera soumis à l’impôt sur le revenu par voie de retenue à la source ;
  • Fixation des droits de douane à 17,5% pour les composants en plastique utilisés dans l’automobile.

Lire aussi : Loi de Finances 2023 : zoom sur la fiscalité des particuliers et des auto-entrepreneurs

 

Autres mesures

L’administration des Douanes avait annoncé la hausse des prix des paquets de cigarettes de 2 DH à partir du 1ᵉʳ janvier 2023. En outre, les prix des tabacs à chauffer, des cigarettes électroniques et du narguilé seront également augmentés.

Il convient de rappeler que Bank Al-Maghrib a décidé de relever une fois de plus le taux directeur de 50 points de base à 2,50%. Cette décision a été prise pour faire face à l’inflation mais pour le moment c’est le citoyen qui demeure la principale victime de cette hausse dans l’accès à l’emprunt.

Par ailleurs, le Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et le Salaire minimum agricole garanti (SMAG) devraient s’élever de 5% en septembre 2023, après avoir connu une hausse de 5% en septembre 2022.

Le gouvernement prévoit aussi de verser des aides directes aux ménages en situation de vulnérabilité. Cette aide sera dédiée aux sept millions de familles ayant des enfants scolarisés, mais aussi à trois millions de familles sans enfants ou celles qui ont des enfants n’étant pas en âge de scolarité.

 

 

Enfin, le gouvernement d’Akhannouch porte un intérêt particulier à la santé. Cette année 2023 sera marquée par la création de la Haute autorité de la santé (HAS) et les garanties essentielles accordées aux ressources humaines des métiers de la santé. Aussi, des groupements sanitaires territoriaux, une Agence marocaine du sang et ses dérivés, et une Agence nationale du médicament et des produits de santé seront créés.

 

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

FMI : quelle croissance économique en Afrique et dans le monde en 2023 ?

Le Fonds monétaire international (FMI) a légèrement revu à la hausse ses prévisions de croissance économique mondiale pour cette année. Elles sont estimées à 2,9% pour 2023 et à 3,…
CRI

Charte de l’investissement : le soutien étatique fixé

Encourager l'acte d'investir. C'est le but ultime de la nouvelle Charte de l'investissement dont l'exécutif a amorcé la mise en œuvre à travers un premier décret d'application adop…
Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Viandes rouges : des mesures pour contrer la flambée des prix

Ces deux dernières semaines, les prix de la viande rouge sont montés en flèche au Maroc. Dans les abattoirs, le prix de la viande ovine varie entre 90 et 100 DH le kilogramme (kg) …
Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

Crise économique : le FMI évalue la performance du Maroc

La sécheresse et les conséquences économiques de l'invasion russe en Ukraine ont affecté l'économie marocaine en 2022. Malgré les efforts déployés par le gouvernement pour remédier…
SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

SCRT : amélioration des recettes fiscales et non fiscales à fin décembre

Le ministère de l'Economie et des Finances vient de publier un document sur la situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) au titre du mois de décembre 2022. Le document f…
Maroc-Espagne : le roi Mohammed VI se félicite du développement de la coopération bilatérale

Maroc-Espagne : un forum économique aux attentes majeures

Ayant presque le statut d’un sommet, la réunion de haut niveau (RHN) entre le Maroc et l’Espagne se tiendra les 1ᵉʳ et 2 février 2023 à Rabat, avec une représentation importante de…
Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Économie nationale en 2023 : quelles perspectives de reprise ?

Les perspectives économiques nationales pour 2023 tiennent compte d'un environnement international fortement contraignant. Cet environnement est notamment marqué par la poursuite d…
Tourisme : le Maroc rayonne !

Tourisme : le Maroc rayonne !

Les objectifs du Maroc en matière de tourisme durable se concrétisent. Le prestigieux magazine espagnol, Viajar, a désigné le Royaume comme "meilleure destination durable émergente…