Temps de lecture : 2 minutes

Accueil / Monde / Les Iraniens appelés aux urnes pour le second tour de la présidentielle

Les Iraniens appelés aux urnes pour le second tour de la présidentielle

Temps de lecture : 2 minutes

En Bref

Temps de lecture : 2 minutes

Ce vendredi, quelque 61 millions d’Iraniens sont appelés aux urnes pour le second tour de l’élection présidentielle. Le choix se fait entre le candidat réformiste Masoud Pezeshkian et l’ultraconservateur Saïd Jalili, arrivé en deuxième position au premier tour.

Les opérations de vote ont débuté (04H30 GMT) dans les 58.638 bureaux de vote répartis à travers le pays, de la mer Caspienne au Golfe. Ce scrutin est suivi avec attention à l’étranger, alors que l’Iran est impliqué dans plusieurs crises géopolitiques majeures, y compris le conflit à Gaza et la question du nucléaire, opposant notamment l’Iran aux États-Unis.

Des enjeux majeurs

Cette élection, organisée après le décès tragique du président ultraconservateur Ebrahim Raïssi dans un accident d’hélicoptère, se déroule dans un climat de mécontentement populaire face à une économie sévèrement touchée par les sanctions. Le premier tour avait enregistré une participation historiquement basse de 39,92%, loin des niveaux atteints lors des présidentielles du XXe siècle.

Malgré des appels au boycott de figures de l’opposition, le guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei, a encouragé la population à voter, affirmant que l’abstention ne signifie pas un rejet du système.

Duel entre réformateur et conservateur

Masoud Pezeshkian, qui a recueilli 42,4% des voix au premier tour, prône une ouverture de l’Iran vers l’Occident et bénéficie du soutien d’anciens présidents réformistes. Saïd Jalili, avec 38,6% des voix, maintient des positions inflexibles contre les puissances occidentales et est soutenu par le président du Parlement, Mohammad-Bagher Ghalibaf.

Les débats entre les candidats ont porté sur les défis économiques, les relations internationales, la faible participation électorale et les restrictions d’Internet. Pezeshkian a souligné le besoin de « relations constructives » avec les pays occidentaux pour sortir l’Iran de son isolement, tandis que Jalili a réitéré son opposition à l’accord nucléaire de 2015, jugé trop permissif envers les inspections internationales.

Notons que les résultats du vote sont attendus samedi en fin de matinée.

Laissez-nous vos commentaires

Temps de lecture : 2 minutes

La newsletter qui vous briefe en 5 min

Chaque jour, recevez l’essentiel de l’information pour ne rien rater de l’actualité

Et sur nos réseaux sociaux :

CIJ : l’occupation israélienne des territoires palestiniens déclarée illégale

La plus haute instance judiciaire des Nations unies, la Cour internationale de Justice (CIJ), a statué vendredi que l'occupation par Israël …

Trump accepte l’investiture républicaine et promet d’unifier l’Amérique

Jeudi soir, lors de la Convention républicaine à Milwaukee, Wisconsin, l'ancien président américain Donald Trump a formellement accepté l'in…

France : Yaël Braun-Pivet réélue présidente de l’Assemblée nationale

La macroniste Yaël Braun-Pivet a été réélue présidente de l’Assemblée nationale française, malgré les espoirs de la gauche, le principal gro…

La Knesset adopte une résolution «contre la création d’un État palestinien»

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les députés israéliens ont adopté une résolution, avant tout symbolique, s’opposant à «la création d’un Ét…

Période d’isolement pour le président Joe Biden positif à la Covid

La Maison Blanche a annoncé ce mercredi que le président américain est positif à la Covid, tout en indiquant qu’il présentait des «symptômes…

Industrie, migrations, logement : le plaidoyer de von der Lyen devant les eurodéputés

Jeudi à Strasbourg, Ursula von der Leyen s'est efforcée de convaincre les eurodéputés de lui accorder un second mandat à la tête de la Commi…

L’Iran réfute les allégations américaines d’un complot contre Trump

L'Iran a fermement réfuté les récentes allégations propagées par certains médias américains, accusant Téhéran d'avoir orchestré la tentative…

Oman : une fusillade fait six morts près d’une mosquée

Une fusillade a éclaté près de la mosquée chiite, Ali Ibn Abi Taleb dans la capitale d'Oman, faisant six morts et une trentaine de blessés. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire